Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The John Venture
Le Divan du Monde  (Paris)  10 octobre 2006

Un concert gratuit à Paris c'est rare. Un concert de The John Venture à Paris c'est encore plus rare. Un concert gratuit de John Venture ne pouvait donc pas se louper.

The John Venture, Personnage imaginaire tirant son nom d'une joint-venture entre Angil et B R OAD WAY (le groupe) est en fait matérialisé sur scène sous forme d'un nombre que l'on imagine variable de membres mais qui est ce soir en l'occurrence de 7.

Video jockey, platinistes (comme ils aiment à appeler les DJ qui officient sur scène), trombone, claviers, samplers, guitares, et bien entendu voix (2 qui plus est) sont au programme sur la scène du Divan du Monde.

Ambiance années 30 sur les écrans avec des projections d'images évoquant la prohibition pendant que les musiciens tous de noir vêtus, excepté quelques cravates rouges ça et là, et répartis sur les bords de la scène distillent une musique à la fois sombre et lumineuse, grave mais jubilatoire.

Le visuel est important certes mais reste à découvrir ce que donne ce projet fou sur scène.

Fou parce que le challenge est de taille : reproduire ce qui a été créé de façon quasi accidentelle et hasardeuse, sans partition pendant 18 jours dans un studio "improvisé".

Challenge difficile donc au détail près que les John Venture connaissent la chanson, c'est le cas de le dire, car la formation Angil est coutumière du fait. Les prestations du groupe étant souvent faites d'expérimentations, d'interactions et constituant à chaque fois une performance unique.

Et c'est dans cette direction que tendra ce concert des John Venture, avec ses imperfections autant que ses surprises mais aussi dans un respect des compositions originales.

Le duo vocal est une réussite et gagne même en force par rapport au disque. Plus amples, plus puissantes, les voix d'Angil et de Fab se complètent parfaitement et se confondent parfois dans une sorte de duel qui tient autant du rap, du slam que du canon (rappelez vous quand vous étiez petits), l'excellent "Stein Waltz" en étant la parfaite illustration.

Tom au trombone, transfert de Angil, tout comme Flavien, un des deux platinistes, vient parfaitement ponctuer les titres de ses interventions qui réussissent l'exploit de ne pas transformer le concert en exercice de style pour fanfare de village.

Il manie le trombone avec autant de délicatesse que Angil lui-même s'excite sur les rares parties de guitares du concert, à faire passer Mogwai pour de vulgaires plaisantins (en exagérant juste un peu).

The John Venture a donc réussi l'examen de passage ce soir à Paris : rendre crédible un projet décalé et rare en France. Un truc à défriser un canadien de la constellation Broken social scene et autre collectif, à rendre jaloux un new yorkais parmi les plus underground.

The John Venture est un projet ambitieux, un "one shot" entre copains qui aurait bien tourné et que l'on voudrait se voir développer. Quoi qu'il en soit ne ratez surtout pas les John Venture en concert, à Saint Etienne, à Vendôme ou à Paris où ils seront de retour en janvier a priori pour une Wedsession d'anthologie, qu'on se le dise !

D'ici là, commandez sans plus attendre l'album, assorti d'un DVD, vous ne le regretterez pas.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de The John Venture
L'interview de The John Venture (10 octobre 2006)
L'interview de The John Venture (avril 2007)

En savoir plus :

The John Venture sur myspace

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie)

 


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=