Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (mercredi)
SSM - King Khan and the BBQ Show - Archie Bronson Outfit - The Datsuns  (Paris)  7 février 2007

La seconde édition des Nuits de L’Alligator, festival de blues au succès grimpant, se tient cette année encore à la très haute perchée, salle de la Maroquinerie. En ce mercredi, la programmation est éclectique. En effet, bien que la ligne directrice soit le blues, les quatre groupes de ce soir offrent des sons teintés d’influences plus ou moins éloignées du thème d’origine.

Pour preuve, SSM, trio originaire de Détroit.

Au chant, aux claviers et à la moustache José Bové, John Szymanski. A la guitare et aux 8 pédales à effets, Marty Morris. A la batterie et à la chemise à carreaux vintage Dave Shettler.

Sous le look garage-rock se cachent quelques sonorités électro très plaisantes, aussi bien apportées par une batterie épileptique que par 2 claviers maniés par un chanteur motivé.

Quelques notes très psychédéliques également, grâce aux fameuses pédales à effets du guitariste ainsi qu’à son… téléphone portable ! Oui c’est tellement mieux qu’un bottleneck de vieux.

Ce qui au départ ressemble à une formation garage rock des plus old school, se révèle être une réinvention originale du genre. Au final, SSM, une bonne surprise.

S’en suit un véritable freak show, avec le duo King Khan and the BBQ Show. Déjà, avec un nom pareil…

Le chanteur-guitariste, King Khan, se présente très naturellement en trav bien vulgos. Perruque violette, collier de crevettes en plastique autour du cou, et robe dos nu paillettée or, laissant élégamment dépasser une série de petits bourrelets.

BBQ, quant à lui, n’est pas en reste côté accessoires. Turban visé sur le crane (rasé), assis sur son petit tabouret, il fait face à sa mini-batterie DIY.

Dans des paniers en osier se trouvent 2 petites caisses. Celle faisant office de grosse caisse à en guise de pédale, un tambourin. Monsieur BBQ joue en sus, de la guitare ou de la basse, selon les besoins.

A part quelques personnes ayant déjà vu King Khan à l’œuvre avec The Shrines, l’ensemble du public, bien qu’amusé, reste interloqué et surtout curieux d’entendre ce qu’il va pouvoir musicalement sortir de ces 2 énergumènes.

Et bien c’est un grand écart. Tantôt rock sixties à base de chœurs en "doo whoua doo whoua my baby", tantôt punk avec un King Khan hurleur "I don’t give a fuck, I don’t give a shit", tantôt garage-psychédélique et tantôt blues-country, Johnny Cash réincarné en la personne de BBQ lorsqu’il déploie sa voix au timbre sombre et profond.

Bref un spectacle tout aussi plaisant pour les oreilles que pour les zygomatiques.

Alors bon forcément quand Archie Bronson Outfit prend le relais de pipo et molo sur scène, l’ambiance festive retombe franchement.

En même temps, les ABO ne sont pas connus pour leur spectacle de clowns (ce n’est d’ailleurs pas ce qu’on leur demande) mais bien pour leur incroyable talent de musiciens. Ce soir encore, ça se confirme.

Ces 3 anglais, Sam "The Cardinal" Windett, Dorian "Dog" Hobday et Mark "Arp" Cleveland, maîtrisent parfaitement leur son blues très rock, à tel point qu’on les prendrait presque pour des ricains.

A l’arrière plan, Arp Cleveland artilleur, tape frénétiquement sur sa batterie les yeux révulsés l’air possédé, plus en avant Sam The Cardinal et sa barbe ZZ Top enchaîne les riffs surpuissants, Dog Hobday est aussi efficace que discret, et un 4ème larron venu filer un coup de 2 mains pour jouer de 2 saxophones à la fois (tant qu’à faire), envoûte la salle.

La performance est très puissante et immédiate, le public est tout aussi concentré. C’est à la limite de la perfection, à la limite car il n’y a aucune interaction avec le public, à peine quelques regards… nos anciens étudiants en art ne sont plus très loin de l’autisme.

Frustrant à la vue de l’ambiance plutôt bon enfant de cette soirée de festival.

Last but not least, les néo-zélandais de The Datsuns. A priori la tête d’affiche très attendue du festival.

Du rock primitif, autrement dit du hard rock pour la Maroquinerie ce soir. Et nom de nom, c’est fichtrement bon et bien fait. Quatre gamins, Dolf de Borst, Phil Buscke, Ben Cole (remplaçant de Matt Osment) et Christian Livingstone, envoyant du bois comme si leur vie était en jeu. Les répercussions sont immédiates dans la fosse.

Pogos d’anthologie pour tout le monde, tiens pour toi aussi la fille. Du chevelu à veste en jean écussonnée dans la salle, du guitariste coton-tige équipé de moule-burnes sur la scène, la vraie vie quoi. Au delà du look, la musique bien sûr.

Dolf fait cracher sa voix haute et éraillée, Phil balance des riffs électriques presque agressifs pour une efficacité maximale. Une énergie incroyable que les 4 kiwis sont allés puiser à la source : MC5, AC/DC, The Who, Led Zep. Les Datsuns sont des héritiers plus que crédibles du genre.

Certes, l’ambiance festive est légèrement plus ardente qu’au départ et ça ne séduit pas tout le monde, mais c’est la musique du diable qui envahit la salle ce soir. Et c’est bien connu, le diable n’a jamais fait l’unanimité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Le Festival Les nuits de l'alligator à Paris :
La chronique du mardi 6
La chronique du jeudi 8
La chronique du samedi 1

La chronique de l'album Derdang Derdang de Archie Bronson Outfit
Archie Bronson Outfit parmi une sélection de singles (novembre 2006)
La chronique de l'album Coconut de Archie Bronson Outfit
Archie Bronson Outfit en concert à Main d'Oeuvres (20 septembre 2004)
Archie Bronson Outfit en concert au Festival La Route du Rock 2010 (dimanche)
Archie Bronson Outfit en concert au Festival Radar 2010 (6ème édition)
L'interview de Archie Bronson Outfit (20 septembre 2004)
La chronique de l'album Outta sight/Outta Mind de The Datsuns
The Datsuns en concert à l'Elysée Montmartre (24 février 2003)
The Datsuns en concert à La Maroquinerie (6 novembre 2008)

En savoir plus :

Le site officiel de The King Khan and BBQ Show
Le site officiel d'Archie Bronson Outfit
Le site officiel de The Datsuns

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie)


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 mars 2020 : Homeworks

Nos chroniqueurs ont fait leurs devoirs à la maison cette semaine. On vous parle toujours de musique, de littérature et de jeux vidéo mais aussi d'expositions virtuelles, de cinéma et de théâtre en DVD ou en ligne. C'est parti, voici de quoi vous occupez en restant chez vous.

Du côté de la musique :

"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander
et toujours :
"Ludi" de Chassol
"D'ombres" de Elodie Vignon
"L'univers" de Goodbye Moscow
"Single / Clip des champions" de Klub des Loosers
"Robert Schumann : L'hermaphrodite" de Laurianne Corneille
"A Milli" le podcast numéro 11 de Listen in Bed
"Outlaws" de Ludivine Issambourg
"It's only us" de Monophonics
"Premier EP" de Panic Party
"Ornithologie" de Un Poco Loco

Au théâtre :

dans un fauteuil de salon avec la sélection de la semaine en diffusion sur le net :
du boulevard avec :
"Le Sommelier" en replay sur la chaîne Paris-Première et la captation de "Un amour de jeunesse"
un classique avec la captation de "Ruy Blas" créé aux Fêtes Nocturnes de Grignan
un classique revisité avec le streaming de "L'Ecole des femmes" au Théâtre national de l'Odéon
une comédie circassienne avec la captation de "La Nuit du Cerf" du Cirque Leroux
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" : "Potiche" de Barillet et Grédy avec Jacqueline Maillan
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Récital emphatique de Michel Fau"
"Le Gros, la Vache et le Mainate"
"Elephant Man"
"Dans les yeux de Jeanne"
"Orphée"
"Il y aura la jeunesse d'aimer"

Expositions :

en toute tranquilité mais qui déménagent avec sur le Musée de la Sacem avec :
"Le Punk français" qui a fêté son quarantième anniversaire et "Le Disco français" toujours présent sur les dancefloors
le parcours virtuel sur le site du Petit Palais correspondant à l'exposition "Paris 1900"
en passant les frontières avec la visite virtuelle des collections du Rijksmuseum d'Amsterdam
et, en attendant la réouverture de l'exposition "Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée, le documentaire "Sur les pas de Christian Louboutin" de Olivier Garouste

Cinéma :

se faire une toile à domicile avec parmi les films récents sortis en DVD :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin

Lecture avec :

"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle
et toujours :
"Alerte rouge" de Tomaz Lavric
"Chez nous" de Louis Candlish
"de Gaulle et les grands" de Eric Branca
"El Nino de Hollywood" de Oscar & Juan José Martinez
"Idiot wind" de Peter Kaidheim
"L'intégrale de F A U S T" de Serge Lehman
"Pacifique" de Stéphanie Hochet

Froggeek's Delight :

Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=