Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Explosions in the sky
Trabendo  (Paris)  27 février 2007

Pour sa troisième venue à Paris après deux Guinguette Pirate d’anthologie, Explosions In The Sky s’apprêtait à prendre possession d’une Maroquinerie sévèrement blindée depuis plusieurs semaines. Jusqu’à ce qu’une fermeture administrative de la salle de la rue Boyer vienne semer le trouble et provoquer un déménagement forcé au Trabendo.

L’occasion pour certains retardataires de finalement prendre part aux festivités. Un trio folk français répondant au nom de My Name Is Nobody se charge de la première partie.

Songwriting d’excellente facture mais du genre compliqué à mettre en valeur sur scène. Fort réussi cependant. La première face de Cheap Thrills s’achève à peine qu’Explosions In The Sky fait son apparition.

Munaf Rayani s’approche timidement du micro pour témoigner sa joie de revenir se produire dans la capitale. Dans la langue de Molière s’il vous plaît. On ne le dira jamais assez : la sincérité et la gentillesse de ces jeunes gens s’avère totalement désarmante.

Soixante-cinq minutes plus tard, l’extraordinaire final, sur "The Only Moment We Were Alone", voyant ce même Munaf frapper son instrument sur le sol au milieu du chaos ambiant n’y change (presque) rien : Explosions In The Sky a déçu ce soir. Chacun des membres semble pourtant avoir donné le meilleur de lui-même. D’où une gêne palpable.

Quelques raisons évidentes. Le concert fut bien trop bref. Ecourté, il est vrai, à cause de problèmes techniques survenus en toute fin. Deusio, le volume. En effet, celui-ci n’a jamais décollé d’un niveau ridiculement bas. Un comble pour le Trabendo, une des salles où il fait habituellement bon se faire déchirer les oreilles. Dans ces conditions, même les passages vaguement épiques fonctionnaient difficilement. D’où cette désagréable impression de ne jamais vraiment avoir pénétré dans les morceaux.

Des raisons moins évidentes à présent. En théorie, une setlist mêlant classiques et extraits de All Of A Sudden I Miss Everyone semblait redoutable. Pourtant, éparpillés parmi des classiques tels que "Greet Death" ou "Six Days At The Bottom Of The Ocean", les nouveaux morceaux ont trop souvent fait retomber l’intensité. En effet, "The Birth And Death Of The Day" ou encore "Catastrophe And The Cure" peinaient à atteindre l’efficacité de l’enregistrement studio.

Le bon point à présent. Définitivement, la prestation scénique. Contrairement à la majorité de leurs congénères donnant dans le shoegazing froid, les texans déploient une énergie phénoménale, s’entrechoquant comme animés par une force supérieure, rendant leur show visuellement passionnant …

Sans rancune cependant, mais à charge de revanche en septembre prochain …

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The earth is not a dead cold place de Explosions in the sky
La chronique de l'album All Of A Sudden I Miss Everyone de Explosions in the sky
La chronique de l'album Take care, take care, take care de Explosions in the Sky
Explosions in the sky en concert au Festival Primavera Sound 2008
Explosions in the sky en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Samedi 8 juillet
L'interview de Explosions in the sky (janvier 2007)

En savoir plus :

Le site officiel de Explosions In The Sky
My name is nobody sur Myspace


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=