Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Low
Interview  (Saint Malo)  février 2007

Le 17 février dernier, l’édition hivernale de la route du rock accueillait la mythique formation américaine Low… Suite à une parenthèse causée par la dépression carabinée d’Alan Sparhawk, on craignait de rester quelques années sans nouvelles d’une des figures tutélaires du slowcore…

Guns and Drums qui sortira fin mars marque le retour en forme (enfin façon de parler) de la formation de Duluth… Finies les embellies pop de The Great Destroyer, retour aux ambiances lourdes et plombées. Low est de retour avec les guitares dans les chaussettes…

Quelques heures avant leur prestation malouine, Mimi Parker, Alan Sparhawk et leur nouveau comparse Matt nous accordaient une entrevue.

Il y a à peu près un an, tu annonçais (Alan) une pause dans la carrière de Low suite à ton état de santé… Avez-vous un moment songé un moment à mettre fin au groupe ?

Alan Sparhawk : Non, le groupe fait tellement partie de nos vies que cette solution semblait inenvisageable… Le problème est que j’étais vraiment malade… J’étais à l’hôpital…

A partir de quand le groupe s’est-il remis en activité ?

Alan Sparhawk : Je ne sais pas, il y a eu un moment ou nous avons décidé qu’il était temps de revenir, pour le meilleur ou pour le pire…

Tu es complètement guéri ?

Alan Saprhawk : (hésitation, il semble mal à l’aise) J’ai la volonté d’aller mieux…

Comment s’est passé l’écriture de l’album. Quand avez-vous commencé à travailler dessus ?

Alan Sparhawk : Nous écrivons tout le temps… Nous avions quelques chansons en stock, nous composions depuis un an et demi… Ensuite, j’ai commencé à travailler sur certaines de ces chansons plus sérieusement… Et puis il y a eu l’arrivée de Matt… Sa contribution sur cet album fut importante… Matt connaît bien la théorie musicale, il sait lire la musique, ce qui n’est pas mon cas… Ça aide…

Il y une petite nouveauté sur ce nouvel album : le travail sur les boucles et les samples et l’inclusion de boîte à rythmes… Tu peux nous en dire plus…

Alan Sparhawk : J’ai commencé à bricoler sur des boîtes à rythmes, à expérimenter avec les samples… C’était un nouveau challenge, une manière de nous remettre en question. Et puis Dave Friedman nous a pas mal encouragé…

Justement, comment avez-vous été amenés à retravailler avec lui ?

Alan Sparhawk : Nous le connaissions suite au travail sur The Great Destroyer. Nous y pensions depuis quelque temps déjà… Il aime ce que nous faisons, donc, les choses se sont faites de manière assez naturelle.

Que vous a-t-il apporté ?

Alan Sparhawk : Il nous a beaucoup aidé, nous apporté beaucoup de confiance. C’est un excellent ingénieur du son.

Ses méthodes de travail doivent changer de celles de Steve Albini ?

Alan Sparhawk : C’est clair que cela n’a rien à voir. Albini essaie de capturer quelque chose de live, il est obsédé par cela… Steve Albini est un con, il a ruiné le son de notre album. (rires).

Avez-vous déjà joué les morceaux du nouvel album devant le public ? Comment ont-ils réagi ?

Alan Sparhawk : Les chansons du nouvel album sont disponibles sur internet depuis décembre… Donc les gens attendaient surtout d’entendre ces nouvelles versions live, puisqu’ils les connaissaient… Pour nous il y a une grande différence entre jouer des nouveaux morceaux et des vieux morceaux… On se sent un peu comme un élève qui récite sa leçon devant son professeur… Parfois c’est bizarre, les gens réagissent moyennement à des morceaux que l’on aime beaucoup et inversement …

Vous parliez de votre album qui est sur internet depuis décembre… Tu as l’air fataliste sur ce point… Est-ce vraiment le cas ?

Alan Sparhawk : Bah, c’est commun maintenant… J’avais récupéré une version pirate de Kid A à l’époque… Il n’y a pas grand-chose à faire…

Pourtant votre label (Sub Pop) s’est un peu fâché lorsqu’un Français (oups…) a mis l’album des Shins sur internet…

Alan Sparhawk : Oui, mais bon, il n’y a pas grand-chose à faire, à part dire au gars qui a fait ça que ce n’est pas bien… Le MP3 risque de bouleverser de manière profonde l’industrie du disque…

Que réservez-vous au public malouin ce soir ? Un best Of ou allez-vous au contraire privilégier les nouveaux morceaux ?

Alan Sparhawk : On va voir, mais il y a de grandes chances pour que l’on mélange nouveaux et anciens morceaux… Mais bon, on est quand même là pour promouvoir notre nouvel album, donc…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A lifetime of temporary relief de Low
La chronique de l'album The great destroyer de Low
La chronique de l'album Drums and guns de Low
La chronique de l'album Oh my god, Charlie Darwin de The Low Anthem
La chronique de l'album C'mon de Low
La chronique de l'album The Invisible Way de Low
La chronique de l'album Ones and Sixes de Low
La chronique de l'album Sélection singles & EP de Bantam Lyons - Clara Néville - Jay-Jay Johanson - Nadéah - Matt Low - OMOH - Zebra - Perez
La chronique de l'album eponyme de Vox Low
La chronique de l'album Double Negative de Low
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Low en concert au Festival Primavera sound 2007 (vendredi)
Low en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Low en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
Low en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Vendredi
Low en concert à la Salle Moebius du Beffroi (samedi 10 octobre 2015)
Low en concert au Grand Mix (vendredi 30 octobre 2015)
L'interview de Low (22 avril 2005)
L'interview de Low - Alan Sparhawk (juin 2015 )
L'interview de Matt Low (mardi 27 octobre 2015)

En savoir plus :

Le site officiel de Low


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Matt Low (27 octobre 2015)


# 24 mai 2020 : Culture pour tous !

Toujours pas de festival, de théâtre, de concert, et autres ouvertures de lieux de réjouissances diverses sinon quelques passe droits pour les amis de Manu. En espérant que tout rentre dans l'ordre et que l'on retrouve le plaisir du spectacle vivant bientôt. Soyez prudents, sortez couverts et restez curieux !

Du côté de la musique :

Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac
et toujours :
"Chante-nuit" de Facteurs Chevaux
"9 songs" de Pierre
"Sex education" de Ezra Furman
"Cage meet Satie" de Anne de Fornel et Jay Gottlieb
Interview de Batist & the 73' réalisé à l'occasion de son live Twitch dont des extraits accompagnent cette entretien
"Hundred fifty roses" de Dune & Crayon
"F.A. Cult" de Hermetic Delight
"Love is everywhere" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Hum-Ma" de Les Enfants d'Icare
"Spirals" de Sébastien Forrestier

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Frida jambe de bois" de Pascal Rinaldi en vidéo
le diptyque Arne Lygre mis en scène par Stéphane Braunschweig :
"Je disparais" en vidéo
"Rien de moi" en vidéo
des comédies :
"Alors on s'aime"
"L'Appel de Londres"
"Hier est un autre jour"
du divertissement :
"On ne choisit pas sa famille"
"Double mixte"
du vaudeville avec "Le Système Ribadier"
du côté des humoristes :
"François Rollin - Colères"
"La Teuf des Chevaliers du fiel"
"Franck Duboscq - Il était une fois"
Au Théâtre ce soir :
"Le canard à l'orange"
"Le prête-nom"
"Deux hommes dans une valise"
des classiques par la Comédie française :
"Le Petit-Maître corrigé" de Marivaux
"Cyrano de Bergerac" d"Edmond Rostand
et aller à l'opéra pour :
"Fortunio" d'André Messager
"Falstaff" de Verdi

Expositions avec :

les visites commentées par les commissaires d'expositions qui se sont tenues au Musée Jacquemart-André :
"Hammershøi, le maître de la peinture danoise" en vidéo
et "La collection Alana - Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne"
partir en province pour découvrir en images le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
et le Musée des Beaux-Arts de Nancy
puis en Europe en Espagne le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid
en Allemagne au Städel Museum à Francfort
ailleurs au Brésil à la Pinacothèque de Sao Paulo
et au Japon au Ohara Museum of Art à Kurashiki
avant de revenir dans l'Hexagone pour une déambulation virtuelle dans le Petit Palais

Cinéma at home avec :

du drame : "Aime ton père" de Jacob Berger
de l'espionnage : "Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
du thriller : "The Unseen" de Geoff Redknap
du thriller fantastique avec "La Neuvième Porte" de Roman Polanski
du divertissement :
"Cassos" de Philippe Carrèse
"Promotion canapé" de Didier Kaminka
"Les Frères Pétard" de Hervé Palud
de glorieux péplums italiens avec Steve Reeves :
"Les Travaux d'Hercule' de Pietro Francisci en VO
"La Bataille de Marathon" de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati en VF
du western :
"L'Homme aux colts d'or" d'Edward Dmytryk
"Chino" de John Sturges
au Ciné Club, du cinéma français des années 30 :
"Mister Flow" de Robert Siodmak
"La Banque Némo" de Marguerite Viel
"Les amours de minuit" d'Augusto Genina et Marc Allégret
"Ces messieurs de la santé" de Pierre Colombier
et des films récents en DVD :
"Deux" de Filippo Meneghetti
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann

Lecture avec :

"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan
et toujours :
"Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens
"Les lumières de Tel Aviv" de Alexandra Schwartzbrod
"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret

Froggeek's Delight :

Des lives jeux vidéo (mais aussi des concerts) tout au long de la semaine sur la chaine Twitch. Rejoignez la chaine et cliquez sur SUIVRE pour ne rien rater de nos diffusions.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=