Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Low
Interview  (Saint Malo)  février 2007

Le 17 février dernier, l’édition hivernale de la route du rock accueillait la mythique formation américaine Low… Suite à une parenthèse causée par la dépression carabinée d’Alan Sparhawk, on craignait de rester quelques années sans nouvelles d’une des figures tutélaires du slowcore…

Guns and Drums qui sortira fin mars marque le retour en forme (enfin façon de parler) de la formation de Duluth… Finies les embellies pop de The Great Destroyer, retour aux ambiances lourdes et plombées. Low est de retour avec les guitares dans les chaussettes…

Quelques heures avant leur prestation malouine, Mimi Parker, Alan Sparhawk et leur nouveau comparse Matt nous accordaient une entrevue.

Il y a à peu près un an, tu annonçais (Alan) une pause dans la carrière de Low suite à ton état de santé… Avez-vous un moment songé un moment à mettre fin au groupe ?

Alan Sparhawk : Non, le groupe fait tellement partie de nos vies que cette solution semblait inenvisageable… Le problème est que j’étais vraiment malade… J’étais à l’hôpital…

A partir de quand le groupe s’est-il remis en activité ?

Alan Sparhawk : Je ne sais pas, il y a eu un moment ou nous avons décidé qu’il était temps de revenir, pour le meilleur ou pour le pire…

Tu es complètement guéri ?

Alan Saprhawk : (hésitation, il semble mal à l’aise) J’ai la volonté d’aller mieux…

Comment s’est passé l’écriture de l’album. Quand avez-vous commencé à travailler dessus ?

Alan Sparhawk : Nous écrivons tout le temps… Nous avions quelques chansons en stock, nous composions depuis un an et demi… Ensuite, j’ai commencé à travailler sur certaines de ces chansons plus sérieusement… Et puis il y a eu l’arrivée de Matt… Sa contribution sur cet album fut importante… Matt connaît bien la théorie musicale, il sait lire la musique, ce qui n’est pas mon cas… Ça aide…

Il y une petite nouveauté sur ce nouvel album : le travail sur les boucles et les samples et l’inclusion de boîte à rythmes… Tu peux nous en dire plus…

Alan Sparhawk : J’ai commencé à bricoler sur des boîtes à rythmes, à expérimenter avec les samples… C’était un nouveau challenge, une manière de nous remettre en question. Et puis Dave Friedman nous a pas mal encouragé…

Justement, comment avez-vous été amenés à retravailler avec lui ?

Alan Sparhawk : Nous le connaissions suite au travail sur The Great Destroyer. Nous y pensions depuis quelque temps déjà… Il aime ce que nous faisons, donc, les choses se sont faites de manière assez naturelle.

Que vous a-t-il apporté ?

Alan Sparhawk : Il nous a beaucoup aidé, nous apporté beaucoup de confiance. C’est un excellent ingénieur du son.

Ses méthodes de travail doivent changer de celles de Steve Albini ?

Alan Sparhawk : C’est clair que cela n’a rien à voir. Albini essaie de capturer quelque chose de live, il est obsédé par cela… Steve Albini est un con, il a ruiné le son de notre album. (rires).

Avez-vous déjà joué les morceaux du nouvel album devant le public ? Comment ont-ils réagi ?

Alan Sparhawk : Les chansons du nouvel album sont disponibles sur internet depuis décembre… Donc les gens attendaient surtout d’entendre ces nouvelles versions live, puisqu’ils les connaissaient… Pour nous il y a une grande différence entre jouer des nouveaux morceaux et des vieux morceaux… On se sent un peu comme un élève qui récite sa leçon devant son professeur… Parfois c’est bizarre, les gens réagissent moyennement à des morceaux que l’on aime beaucoup et inversement …

Vous parliez de votre album qui est sur internet depuis décembre… Tu as l’air fataliste sur ce point… Est-ce vraiment le cas ?

Alan Sparhawk : Bah, c’est commun maintenant… J’avais récupéré une version pirate de Kid A à l’époque… Il n’y a pas grand-chose à faire…

Pourtant votre label (Sub Pop) s’est un peu fâché lorsqu’un Français (oups…) a mis l’album des Shins sur internet…

Alan Sparhawk : Oui, mais bon, il n’y a pas grand-chose à faire, à part dire au gars qui a fait ça que ce n’est pas bien… Le MP3 risque de bouleverser de manière profonde l’industrie du disque…

Que réservez-vous au public malouin ce soir ? Un best Of ou allez-vous au contraire privilégier les nouveaux morceaux ?

Alan Sparhawk : On va voir, mais il y a de grandes chances pour que l’on mélange nouveaux et anciens morceaux… Mais bon, on est quand même là pour promouvoir notre nouvel album, donc…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A lifetime of temporary relief de Low
La chronique de l'album The great destroyer de Low
La chronique de l'album Drums and guns de Low
La chronique de l'album Oh my god, Charlie Darwin de The Low Anthem
La chronique de l'album C'mon de Low
La chronique de l'album The Invisible Way de Low
La chronique de l'album Ones and Sixes de Low
La chronique de l'album Sélection singles & EP de Bantam Lyons - Clara Néville - Jay-Jay Johanson - Nadéah - Matt Low - OMOH - Zebra - Perez
La chronique de l'album eponyme de Vox Low
La chronique de l'album Double Negative de Low
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Low en concert au Festival Primavera sound 2007 (vendredi)
Low en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Low en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
Low en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Vendredi
Low en concert à la Salle Moebius du Beffroi (samedi 10 octobre 2015)
Low en concert au Grand Mix (vendredi 30 octobre 2015)
L'interview de Low (22 avril 2005)
L'interview de Low - Alan Sparhawk (juin 2015 )
L'interview de Matt Low (mardi 27 octobre 2015)

En savoir plus :

Le site officiel de Low


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Matt Low (27 octobre 2015)


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=