Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vienne 1913
Espace Rachi  (Paris)  avril 2007

Comédie dramatique d'Alain-Didier Weill, mise en scène de Jean-Luc Paliès, avec Miguel-Ange Sarmiento, Philippe Beheydt, Bagheera Poulin, Jean-Luc Paliès, Alain Guillo (en alternance avec Jean-Pierre Hutinet), Katia Dimitrova (en alternance avec Claudine Fiévet), Pascal Parsat (en alternance avec Alain Guillo), Isabelle Starkier, Jean-Claude Chapuis au serviteur de cristal et Magali Paliès, Stéphanie Boré, Yana Boukoff et Séverine Maquaire au chant.

De l'Empire des valses à Vienne la Rouge des années 1920, plusieurs siècle durant, Vienne a été la capitale brillante et cosmopolite d’un empire hétérogène, une ville à la fois de tradition et d’avant-garde.

Creuset de la Mittel Europa à l’inter-culturalité productive, Vienne fut un terrain fertile en génies dans tous les domaines artistiques et scientifiques qui remettent en question la culture classique et prônent l'émergence d'un homme nouveau. Simultanément, la société viennoise se trouve en pleine déréliction et connaît une profonde crise d’identité, qui aboutira selon l’expression de Hermann Broch à "l’Apocalypse joyeuse".

C’est dans ce contexte historique, où sévissent l’antiféminisme, l’antisémitisme, l'exacerbation des nationalismes, avec notamment le tiraillement entre les traditions de l’âme autrichienne et l’essor du pangermanisme, qu’Alain-Didier Weill a situé sa pièce "Vienne 1913" qui illustre comment cette crise sociétale induit une crise d'identité individuelle.

Et ce à travers une fiction, placée sous le regard de Freud, celle de la rencontre d'Hugo, un jeune aristocrate viennois, antisémite et également en proie au complexe d’Oedipe pour une mère considérée comme un objet par son mari, et Adolf, désargenté, artiste raté, haïssant la peinture de Klimt qui sublime la féminité, épris des mythes germaniques véhiculés par les opéras wagnériens, qui établit comment la destinée individuelle se trouve parfois sur le fil du rasoir et peut basculer irrémédiablement vers le mal absolu.

Terriblement intelligente et brillante, sans dogmatisme ni déterminisme réducteur, la pièce d’Alain-Didier Weil prône essentiellement la vigilance humaniste et ce n'est pas rien quand on sait qu'il s'agit d'un devoir de tous les instants et d'une tâche qui ne connaît jamais de fin.

Dans une magnifique scénographie "art nouveau" avec la création plastique d'Odile O et accompagné d'un somptueux et spectaculaire orchestre d'instruments de verre, Jean-Luc Paliès réussit une transposition brillante, esthétisante et cependant réaliste, en réunissant les comédiens en formation d’orchestre, dont les rôles sont différenciés par un simple élément de costume.

Tous remarquables, ils interviennent alternativement en lecture au pupitre et en jeu sous la direction d'Isabelle Starker, officiante remarquable, autour du fameux Adolf dont Miguel-Ange Sarmiento donne une incarnation stupéfiante.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 novembre 2020 : Le Froggy's Nouveau

L'arrivée du Beaujolais nouveau sera moins festive qu'à l'habitude cette année. Qu'à cela ne tienne la nouvelle édition de Froggy's Delight et le replay de la nouvelle Mare Aux Grenouilles est là pour vous tenir chaud ! Voici le programme :

Du côté de la musique :

"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

et toujours :
"Pursue a less miserable life" de Saffron Eyes
"Reborn" de Aldo Romano
"Dear mademoiselle" de Astrig Siranossian
"Lignes futures" de Brazzier
"Song machine, season one : Strange timez" de Gorillaz
"Mémoire d'un enfant de 300 000 ans" de Imbert Imbert
"Perspectives & avatars" de Laura Perrudin
"Aux amis qui manquent" la 4eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Frédéric Chopin" de Roustem Saitkoulov
"Beethoven, un nouveau manifeste" de Simon Zaoui
"Any day now" de The Brooks

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Douze Hommes en colère" de Reginald Rose
"Phèdre!" par François Gremaud
"La Dame de chez Maxim" de Georges Feydeau
"Comme s'il en pleuvait" de Sébastien Thiéry
"La journée de la jupe" de Jean-Paul Lilenfeld
"Hier est un autre jour" de Sylvain Meyrac et Jean-François Cros
"10 ans de mariage" d'Alil Vardar
"Ils s’aiment" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"Le Professeur Rollin se re-rebiffe" de François Rollin
et un malicieux air d'opéra avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir l'exposition commentée "Soleils Noirs" au Louvre-Lens
en virtuel :
"Miro "Bleu I, Bleu II, Bleu III" au Centre Pompidou
"Gregory Crewdson - An Eclipse of Moths" à la Galerie Templon
voir ou revoir l'exposition "Les costumes font leur show !" au Centre national du costume de scène à Moulins
parcourir les collections de la National Gallery of Denmark à Copenhague
du Palais de Schönbrunn à Vienne
du Museu Imperial de Petropolis au Brésil et en Thaïlande
et du Museum of Contemporary Art à Bangkok
et "Les petites histoires des chansons coquines" du Musée de la Sacem

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Les bien-aimés" de Christophe Honoré
"L'exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller
"Jimmy Rivière" de Teddy Lussi-Modeste
"Peur de rien" de Danielle Arbid
"The Bookshop" de Isabel Coixet

Lecture avec :

"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud
et toujours :
"Histoire politique de la roue" de Raphael Meltz
"Inépuisables" de Vivian Gornick
"Kudos" de Rachel Cusk
"Se cacher pour l'hiver" de Sarah St-Vincent
"Histoire navale de la seconde guerre mondiale" de Craig L. Symonds

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=