Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Electrelane
No shouts, No calls  (Too Pure / Beggars Banquet)  avril 2007

Quel bonheur que d'écouter un nouvel album d'Electrelane. Le plaisir d'entendre un ouvrage toujours bien fait, tout en demi teinte. No Shouts, No Calls ne déroge pas à la règle. C'est un petit bijou de précision.

Encore une fois, ces quatre jeunes filles venues de l'autre coté de la Manche frappent fort et juste. Non pas qu'elles se soient mises à faire un gros son, mais ces petites mélodies agrémentées d'une voix froide, laissent une trace entre vos oreilles.

Si vous connaissez l'album précédent, peut-être vous étiez-vous surpris à fredonner ces petites mélopées, à la sortie d'une réunion, au travail, en vous demandant d'où venait cette mélodie. Pour réaliser bien plus tard que cela venait d'elles, et que cette ritournelle vous avait pénétré bien plus profondément que vous ne le pensiez.

L'entrée en matière de No Shout, No Calls rappelle la recette de la bande de Brighton, tout y est crescendo. Une montée de prêt de quatre minutes, vers une ferveur pop-rock. Ces voix entremêlées, qui se tournent autour, se perdent pour mieux se retrouver sont leur marque de fabrique.

"To the East", archétype de la mélodie qui vous flingue une réunion de travail. Dur d'être efficace au travail avec ces voix entêtante qui ne vous quitte jamais. "Tram 21" résonne comme un hommage à la période psychédélique, on se croirait dans une caricature des années 60. Pleine de couleurs flash, il ne manque que les Chebam, Pam, Plop et Wizz pour se croire projetés dans le passé.

"Between the Wolf and the Dog" débute par une mise en bouche très dure, en comparaison des autres parties de ce disque, puis se grime d'électro pour revenir à une pop plus modérée. Comme si l'équilibre des jeunes anglaises était lié à cette ambivalence de fureur légère et de sérénité acérée. "Five" est de la même veine et reste une des pièces les plus intéressantes de ce dernier né. Tant de tiroirs ouverts et refermés dévoilent les archives musicales des jeunes femmes.

Cet album est un monstre de douceur, tout en discrétion et nuances avec une couleur globalement vintage. Bien sûr on y trouve des ambiances sombres, inquiétantes. Les guitares sont résolument rock et équilibrées par une myriade d'instruments additionnels.

Verity, Emma, Mia et Ros nous servent un excellent album. Encore une fois, les demoiselles nous prennent au dépourvu. Cette nouvelle production est à l'image de leur talent en progrès constant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Power out de Electrelane
La chronique de l'album Axes de Electrelane
Electrelane en concert au Festival Rock en Seine 2004
Electrelane en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Electrelane en concert à l'Ubu (10 octobre 2005)
Electrelane en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Electrelane en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent 2007
Electrelane en concert au Festival Summercase 2007 (samedi)
Electrelane en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
Electrelane en concert au Festival La Route du Rock #21 (vendredi 12 août 2011)
L'interview de Electrelane (10 mars 2004)

En savoir plus :

Le site officiel d'Electrelane


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=