Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Da Silva
De beaux jours à venir  (Tôt ou Tard)  avril 2007

J'étais assez mitigé concernant Da Silva. Son premier album Décembre en été, sorti il y a deux ans, m'avait littéralement enchanté. Alors, c'est quoi, le problème ?

Sans être rancunier, mes p'tites réticences sont liées à une rencontre qui me laissa un sentiment mitigé. Sûrement pas le bon jour, ni la bonne heure, encore moins le bon endroit... Les concerts de cet été et cette nouvelle galette confirment les promesses entrevues avec le premier disque et me réconcilient définitivement avec le monsieur.

On retrouve d'emblée l'univers musical de Da Silva, fait de guitares acoustiques tranchantes, de touches sensuelles de glockenspiel, de pincées de ukulélés et de mandoline (magnifique Pierre Sangra), d'envolées de violon et de mélodies accrocheuses. Pas de nouveauté alors ? Pas réellement mais le Breton d'adoption transforme le premier essai avec une dose de maturité et de décontraction en plus.

Chaînon manquant entre Miossec et Louise Attaque, Da Silva reprend le flambeau là où le groupe parisien l'avait laissé avant les magnifiques envolées rock de leur dernier album (A plus tard crocodile). Les textes magnifiquement ciselés passent de la morosité météorologique (superbes "L'averse" et "De là-haut" à la rythmique impeccable) à la lucidité politique (le prémonitoire "Le retour du rose"), en faisant un détour par les sentiments amoureux ("Au moment des amours").

Sans bouleverser la chanson française, Da Silva nous propose un très bel album, habillé remarquablement par la réalisation de Renaud Letang et la production de Dominique Ledudal. 12 titres subtils (même si "L'arc-en-ciel" me touche nettement moins), portés par la voix vibrante de son auteur.

Digne héritier de Décembre en été, De beaux jours à venir n'en est pas pour autant une pâle copie. Alternant les rayons de soleil, les ciels de traîne et les averses, Da Silva porte un regard lucide sur le climat actuel. La morosité et la mélancolie laissent toujours entrevoir des éclaircies.

"Dans le retour du rose", Manu a vu le coup venir. "On mise gros sur le retour du rose et pourtant ce sont des bleus que l'on se traîne et c'est un bleu qui s'étend". Comme sur son premier album (avec la chanson "L'éclaircie"), l'artiste nous glisse discrètement un titre à l'engagement subtil mais nécessaire.

De beaux jours à venir, c'est tout ce qu'on espère...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Décembre en été de Da Silva
La chronique de l'album La Distance de Da Silva
La chronique de l'album L'Aventure de Da Silva
Da Silva en concert au Festival Mythos 2005
Da Silva en concert au Festival Alors..chante ! 2005
Da Silva en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Da Silva en concert au Festival Art Rock 2006 (Dimanche)
Da Silva en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)
Da Silva en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
Da Silva en concert au Festival Du Bout Du Monde 2006
L'interview de Da Silva (10 novembre 2005)
L'interview de Da Silva (jeudi 29 mars 2018)

En savoir plus :

Le site officiel de Da Silva


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=