Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Don Cavalli
Interview  (Point Ephémère)  mai 2007

Du blues, du pur, du bon vieux blues. Rien de plus, mais c'est déjà énorme. A l'écoute de l'album, on est dans le Delta - notez le D majuscule - car avec Don Cavalli tout est majuscule.

Mais pas du tout le Delta qu'on imagine. Don Cavalli est un bluesman français, Môssieur. Sauf qu'à l'entendre, on se croirait aux States (comme dirait l'autre). Ca sent la Nouvelle Orléans, les marais du bayou, le delta du Tennessee et les rues de Memphis (oui tout ça à la fois !).

La production est excellente, les guitares sonnent et claquent, l'harmonica transporte l'auditeur de l'autre coté de l'Atlantique ("Gloom Uprising"). La voix semble forgée au Jack Daniels. Les compositions sont classiques (les schémas y sont plus que respectés) et innovantes, les mélodies sont complètes, il n'y manque pas une note d'originalité pour étoffer le genre.

"I'm Going to a River" est comme le fleuve, ondulant tel un serpent, entre nos oreilles, pour mieux pénétrer le corps et l'âme. "Agression" sort les tripes vocales du chanteur, par un hara-kiri à la gorge effectué au micro. Pédale Wah Wah et voix se mélangent pour nous sur "Vengeance", contraste entre la simplicité efficace de la musique et le chant posé.

Don Cavalli va lorgner plus loin que les terres du sud américain, en réalisant un pont vers des sonorités reggae sur "Wandering Wanderer", ballade tranquille. Chez le Don, la simplicité mélodique ne rime jamais avec facilité, la toute relative avarice de notes de "Hollywood Babylon" cache un talent de compositeur plus qu’efficace.

Il est difficile de récupérer son amour, "Chérie de Mon Coeur" s'essaye à faire revenir cette femme ingrate partie on ne sait ou, dans un mélange de langues de Babel. Franchement si elle ne revient pas, c'est qu'elle ne mérite pas les honneurs du Don.

Enfin, peut être lui faudra-t-il retourner travailler et être un "Casual Worker" pour la garder. Ce titre est une explosion de guitares qui se tournent autour, sûr qu'on n’a pas envie de faire ces petits boulots qui l'ont mis dans cet état. Enfin, une reprise, plus que personnelle, de "Summertime" vient clôturer les 13 morceaux de ce disque, espérons que le chiffre lui portera bonheur.

Il ne sert à rien de faire du name dropping (en français le tombé de nom) pour cerner la musique de Don Cavalli, ce ne serait pas rendre justice au travail réalisé ici. L’exécution et la composition de ce disque sont tellement personnelles et originales qu'il n'est nul besoin de rapprocher sa musique d'une quelconque brochette d’artistes du genre, de toute façon, tout le blues est là entre nos oreilles.

Belle réalisation que ce premier disque, à écouter d'urgence. Nul doute que Don Cavalli est allé, à la croisée des chemins, passer un pacte avec le diable : son âme contre cette rafraîchissante virtuosité et qualité musicale.
 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Temperamental de Don Cavalli
Don Cavalli en concert au Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (samedi)
Une 2ème interview de Don Cavalli (mai 2007)
L'interview de Don Cavalli (jeudi 31 janvier 2013)

En savoir plus :

Don Cavalli sur MySpace


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Don Cavalli (31 janvier 2013)


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=