Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Young Gods
La Maroquinerie  (Paris)  21 mai 2007

Fumée et brouillard accueillent les trois membres du groupe The Young Gods, dans une salle remplie de fans et chauffée à blanc (au sens propre et figuré). Quelques visages aperçus lors du concert d'une des sessions acoustiques au Centre Culturel Suisse, se sont de nouveau déplacés pour voir le trio suisse, venu pour défendre leur dernier album en date Super Ready - Fragmenté.

L'éclairage mis en place est particulièrement intéressant. Franz Treichler aura, toute la soirée, un pied de micro agrémenté d'un spot, tourné vers le plafond, éclairant son visage à la manière d'un projecteur de défense anti aérienne, comme si ce visage représentait une quelconque menace venue d'un ciel tourmenté.

La scène est parsemée de diodes aux couleurs changeantes, fixées aux murs et à la batterie, qui viennent marquer les fumigènes de halos colorés. Al Comet (baptisé Cometo par Franz) l'air taciturne, derrière son clavier Akai MX76, décoche ses flèches électroniques et fait trembler le sol de la maroquinerie. Bernard Trontin, derrière ses fûts, légèrement surélevé, martèle de ses rythmes les morceaux et nous démontre la finesse de son jeu, malgré une frappe appuyée.

Plus tard, lors d'une partie plus posée du concert, il jouera du Hang, cet instrument aux sonorités aquatiques, mais la percussion si originale, sera difficilement mise en valeur. C'est bien dommage.

Le dernier album sera largement à l'honneur durant toute la prestation. Une version éclatante de, entre autre, "I'm The Drug", "El Magnifico "... "Everythere" sera l'occasion d'un grand moment du concert. Une interminable et envoûtante version du morceau "Super Ready / Fragmenté", qui dure déjà 9 minutes sur le disque, sera l'occasion d'une communion générale entre les musiciens et leur public.

Les rythmes endiablés des Young Gods nous donnent l'impression d'être pris dans un transe chamanique. La batterie de Bernard, couplée au sampler de Al Comet, forme une sérénade hypnotique, dont les basses font vibrer nos jambes. La voix de Franz, grave et forte, peut rappeler le chant du sorcier. Le mouvement permanent des têtes suivant le rythme, amène à penser qu'un serpent tellurique, tel Quetzacoatl, s'est immiscé dans les rangs du public parisien.

"Stay with us" sera l'occasion d'un moment de calme, ou "Cometo" prendra sa guitare-sitar thermo-nucléaire, le public pourra reprendre son souffle avant que les jeunes dieux ne reprennent leur set. Peu de classiques seront joués ce soir, "Longue Route", réclamé par le public, ne sera pas l'occasion de la récompense tant attendue par une audience visiblement en manque de Youg Gods.

Après 20 ans de carrière il y a des choses que l'on ne veut pas forcément refaire à chaque fois. L'assistance sera gratifiée de deux rappels, riches et vibrants, dont "Speak Low", la reprise de Kurt Weil, sera un des meilleurs moments.

Les Young Gods nous quittent, mais pas pour longtemps, ils n'ont pas une tournée, mais trois en cours. Celle qui vient présenter le dernier album, quelques sessions acoustiques à venir encore et le projet Griots & Gods, avec le groupe de rap américain Dälek, à l'initiative des Eurockéenes de Belfort.

Avec une telle variété ... que demande le peuple ? MORE GODS !!!

PS : Désolé pour la première partie, je suis arrivé trop tard et personne n'a été capable de me dire leur nom.
 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album XXY - XX years 1985-2005 de The young Gods
La chronique de l'album Super ready-Fragmenté de The Young Gods
La chronique de l'album Everybody Knows de The Young Gods
La chronique de l'album Data Mirage Tangram de The Young Gods
The Young Gods en concert au Nouveau Casino (5 décembre 2005)
The Young Gods en concert au Centre Culturel Suisse (19 avril 2007)
The Young Gods en concert à La Boule Noire (29 mai 2008)
The Young Gods en concert au Fil (5 mars 2009)
The Young Gods en concert à La Maroquinerie (mardi 7 décembre 2010)
The Young Gods en concert au 4AD (jeudi 14 avril 2011)
L'interview de The Young Gods (19 avril 2007)
L'interview de The Young Gods (7 décembre 2010)

En savoir plus :

Le site officiel de The Young Gods


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=