Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Calexico
Olympia  (Paris)  3 avril 2003

Après trois années de silence, émaillées de collaborations diverses, Joey Burns et John Convertino, ont relancé en 2003 l’aventure Calexico avec la publication d’un nouvel album – le très bon Feast Of Wire – suivi d’une tournée passant par le vieux continent.

L’escale dans la "ville lumière" tombe malheureusement le jour d’une grève des transports consistante compliquant ainsi considérablement le périple pour rallier l’Olympia. En guise de mise en bouche : Bed, groupe français également signé sur Labels et récemment auteur d’un sympathique "Spacebox". Un show gentil, agréable par moments (au milieu), mais qui finit par lasser, probablement par manque d’originalité dans les compos, ce qui n’enlève rien à l’interprétation.

Et puis Calexico est arrivé. Avec Joey Burns au chant et à la guitare et John Convertino à la batterie. Accompagnés d’une section de cuivre et d’un fils spirituel de Ry Cooder à la pédale steel. Le concert pouvait donc commencer : "Across The Wire", après une courte intro.

Il faut cependant attendre le cinquième morceau où Joey Burns (et son badge ‘No War’ sur la chemise) empoigne une guitare électrique pour que le show décolle véritablement, retrouvant le son si caractéristique du groupe de Tucson. Un peu plus loin, le groupe se fend du début de "Hot Rail", trop souvent sous-estimé : "El Picador" et "Ballad Of Cable Hogue", dans des versions très réussies.

Carrefour d’influences multiples (et surtout multiculturelles), la musique de Calexico synthétise à merveille western-rythmes latinos-rock face un public (assez mainstream) ravi, même si cette diversité finit presque par nuire à la cohésion du show. En appui d’un répertoire orienté vers le dernier disque, le groupe tape deux reprises fabuleuses, "Ohio" de Crosby Still Nash & Young (très d’actualité en ces temps de guerre) et "Alone Again Or" de Love durant le premier rappel, conclue par ces mots "Peace… love… no more".

La première fut tout bonnement la meilleure chanson du set, étirée pendant presque dix minutes dans une version véritablement tripante, hypnotique. Quant au classique de "Forever Changes", Calexico refait le coup de Belle & Sebastian au Grand Rex, un an après quasiment jour pour jour , remarquablement exécutée (surtout les cuivres évidemment) ajoutant à la déception de la version donnée par le maître Arthur Lee en juin dernier.

Après la relecture d’un projet antérieur, "Lost In Space" (OP8), la soirée s’achève sur une tonalité world où deux titres sous influence Manu Chao copulent avec une chanson interprétée par un des trompettistes que l’on croirait tirée de "Buena Vista Social Club".

Après avoir fait deux fois référence à Ry Cooder en l’espace d’une chronique, il ne reste plus qu’à se replonger dans le magique "Into The Purple Valley"….

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Garden ruin de Calexico
La chronique de l'album Carried to dust de Calexico
La chronique de l'album Algiers de Calexico
La chronique de l'album Years to Burn de Calexico / Iron & Wine
Calexico en concert au Festival International de Benicassim 2003
Calexico en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Calexico en concert à La Flèche d'Or (16 février 2006)
Calexico en concert à La Maroquinerie (4 avril 2006)
Calexico en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Calexico en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Calexico en concert à La Cigale (mardi 14 octobre 2008)
Calexico en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Calexico en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Calexico en concert à L'Aéronef (dimanche 24 février 2013)
La vidéo de World Drifts In - Live at the Barbican London par Calexico


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=