Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nosfell
Le Poste à Galène  (Marseille)  26 juin 2007

Faux départ et fin heureuse. Nosfell aphone annule à la dernière minute le concert du 28 mars à Marseille. Ce mercredi 26 juin, c'est une foule pleine d'une impatience grosse de trois mois qui envahit le Poste à Galène à l'en faire craquer. Quand rien n'a servi de courir, il fallait tout au moins partir à point. Nosfell n'en mettra de final à sa prestation qu'une fois le public dument repu.

Artiste complet, Nosfell joue de la guitare et chante, d'une voix acrobatique, dévalant sans cesse toute la gamme de l'aïgu au rocailleux, hurlante, interminable, soudain pure, grave, trébuchante ; il danse, comme danserait un mime fou, inspiré d'un félin, d'un reptile, d'un oiseau, le torse vêtu d'un seul tatouage immense, tribal, primitif ; il grimace comme un singe au coeur de roi et à la voix d'or ; il captive le public des histoires d'un autre monde, Klokochazia.

Défendant ces histoires, Nosfell laisse entendre le conteur qui ne pouvait manquer de se cacher sous son nom complet, Labyala Fela Da Jawid Fel. Un conteur dans la plus antique tradition des forains, des vagabonds géniaux, des balladins et autres montreurs de tours de l'art, que l'on se sent obligé de prendre au sérieux sous ses allures de fou. Un idiot ; donc un prophète...

Maniant une langue vacillante, il raconte les histoires impossibles d'un monde improbable, vacillant un peu, lui aussi, en équilibre sur un pied, la jambe enroulée autour du manche de sa guitare, comme un échassier bavard attaché à son instrument. Emerveillé, le public n'en perd pas une miette, se laisse égarer avec délices dans les méandres outrés de ces histoires aux tiroirs interminables. Le conteur s'en joue et s'en amuse, provoque le rire - non sans montrer du doigt les travers des hommes de là-bas, histoire que l'on voit peut-être un peu mieux ceux des hommes d'ici.

Accompagné de Pierre Le Bourgeois (violoncelle, basse, voix) et, sur quelques titres aux sonorités plus emportées, de William Lopez à la batterie, Nosfell déploie un univers musical tout en nuances, qui emprunte autant au rock qu'aux musiques traditionnelles de tous les coins du monde et aux tripatouillages modernistes du bruitisme amélodique.

La plupart du temps deux sur scène, Nosfell et Le Bourgeois jouent beaucoup avec leurs pieds. Comprendre : avec une armada de pédales de toutes espèces. Une utilisation experte des techniques d'auto-sampling leur permet ainsi de dépasser aisément les limites imposées par le nombre total de leurs membres aditionnés (on remarquera d'ailleurs l'incroyable variété de bruits de percussions que Nosfell est capable de produire à la bouche).

Quant au choix des titres, il est irréprochable, alternant les compositions du premier album (Pomaïe Klokochazia Balek, septembre 2004) comme les indispensables "Mindala Jinka" et "Shaûnipul", l'endiablé "Blewkhz gowz" ; et celles de Kälin bla lemsnit dünfel labaynit, le deuxième album (octobre 2006), parmi lesquelles on retiendra notamment "Günnel", impeccable ouverture du concert, l'électrique "Jalin Madaz" et l'explosif "Blowtilan". Nosfell offre sur scène le meilleur de sa discographie, sans rien oublier de la très grande étendue de ses talents.

Manifestement touchés de l'accueil triomphal que leur fait le public, les musiciens ne viendront au bout des applaudissements et des cris qu'après deux rappels électrisés. Leur prestation aura largement suffit à effacer la déception de l'annulation de la première date et les quelques mois d'attente.

C'est plein de la richesse de l'univers singulier de Klokochazia et émerveillé par le talent indéniable de Nosfell, son héraut, que le public repartira ce soir-là - certainement tout aussi impatient qu'il ne l'était en arrivant, de pouvoir revoir sur scène cet artiste atypique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album pomaïe Klokochazia balek de Nosfell
La chronique de l'album Kälin bla lemsnit dünefl labyanit de Nosfell
La chronique de l'album Troisème album de Nosfell
La chronique de l'album Amour Massif de Nosfell
La chronique de l'album Echo Zulu de Nosfell
Nosfell en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (vendredi)
Nosfell en concert à L'Européen (21 mars 2005)
Nosfell en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
Nosfell en concert au Festival Art Rock 2005 (Vendredi)
Nosfell en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (dimanche)
Nosfell en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Nosfell en concert à La Cigale (25 octobre 2005)
Nosfell en concert au Centre Pompidou (9 décembre 2006)
Nosfell en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (mardi)
Nosfell en concert au Festival Europavox 2007
Nosfell en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
Nosfell en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Nosfell en concert à L'Alhambra (vendredi 11 décembre2009)
Nosfell en concert au Festival Des Printemps Hurlants 2010
Nosfell en concert au Trianon (mercredi 4 mars 2015)
L'interview de Nosfell - Pierre Lebourgeois (1er novembre 2006)
L'interview de Nosfell (2 juin 2009)
L'interview de Nosfell & Pierre Lebourgeois (3 mars 2011)
L'interview de Nosfell (vendredi 31 janvier 2014)
L'interview de Nosfell (lundi 23 février 2015)

En savoir plus :

Le site officiel de Nosfell

Crédits photos : Cédric Chort (Plus de photos sur Taste of Indie)


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Nosfell (31 janvier 2014)
Nosfell (3 mars 2011)
Nosfell (2 juin 2009)


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=