Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cold War Kids - Cocorosie - Razorlight - Bloc Party
Le 106  (Rouen)  28 juin 2007

Alors que les portes du Zénith, lieu habituellement dévolu aux concerts de variétés de type Hélène Ségarra ou Lords of Dance s’ouvrent, horaire inhabituel à 17h, pour laisser passer une foule compacte et bonne enfant, il se tourne une nouvelle page dans l’histoire clairsemée de la scène rouennaise : pour la première fois depuis peut être 20 ans, il n’est pas besoin de faire 135 km vers la capitale pour aller voir du rock en live en dehors des festivals d’été.

Cette soirée d’inauguration de la future salle des musiques actuelles "Le 106" vivait, dans ce lieu de culture de masse, la pose de sa première pierre de taille. Au programme, entre autre, Cocorosie, Razorlight, Cold War Kids et Bloc Party.

Dans une interview récente à Froggy’s Delight, le chef de projet de cette ambitieuse salle, Jean Christophe Aplincourt, connu par ailleurs pour être l’ancien directeur du festival ébroïcien "Le Rock dans tous ses états" se voulait le quartier-maître - Rouen est un port - d’un festival permanent, et voulait faire de ce premier rendez-vous, de cette "pré-quel" une soirée qui resterait dans les annales, et qui marquerait le coup.

Qu’il se rassure, le pari est réussi, et tous ceux que la musique animent se réjouissent de voir l’agglo de Rouen se doter d’un outil aussi fédérateur et précepteur de bon son.

L’agglo avait sa petite Manchester et sa classe ouvrière radicale, la Seine en guise de Mersey et ses silos de grain. Il ne manquait plus que la bande son ; la voici.

Elle sera anglophone, électro et rock, mais ne négligera rien, ni le hip-hop, ni le reste, c’est le message envoyé par Aplincourt et son équipe.

Les pelouses du Zénith, occupée par des grappes de groupies de tous âges venues pour voir naître le bébé avait des faux airs de festival en route, au milieu des passeurs locaux et des relais associatifs que sont la radio HDR et Domino TV.

La fête aurait pu être gâchée pourtant, la grosse affiche fondant au gré des annulations.

On ne reviendra pas sur le manque de correction des frères Dewaele, annulant tour à tour leurs avatars Soulwax et 2manyDj’s dont le dernier durant la soirée même…

La grosse défection reste sans nul doute Antony et ses Johnsons. Antony Hegarty contraint d’annuler sa tournée d’été pour des problèmes de gorge (aura-t-il pris froid sur le bateau de Björk ?) au grand dam de ceux qui voulait voir le phénomène du moment.

Dès 18h, c’est Cold War Kids qui ouvre le bal de la scène, après un set de DJ de Mister Crocodile, remarqué, Comme Rizhôme, Tahiti 80 et Yéyé, qui nous fait regretter l’époque bénie ou la Ville avait son café associatif "Le café curieux" où pouvait s’exprimer la créativité des platines…

Les californiens de Cold War Kids et leur bassiste puissant, mais un brin cabot, sont là pour mettre en jambe un public qui arrive par grappe.

Leur rock tourne un peu en rond, et malgré un album remarqué ces derniers mois, on ne sent pas cette énergie déployée sur scène.

Etait-il trop tôt dans la journée ? Possible ! Mais on a surtout cette impression d’un groupe d’attitude plus que d’un groupe de scène. Pas grave, le meilleur restait à venir…

Cocorosie. Une claque d’une heure, et pourtant on sent bien que les sœurs Casady et leur équipe de frenchy, dont le fabuleux beatboxer Tez, vivent dans un univers qui mériterait plus de temps, le temps de s’installer, de construire un univers, de développer.

Une heure c’est court, mais on est émerveillé. Cocorosie est magnétique. On lit de ci, de là des tribunes souhaitant étiqueter ce groupe, "psyché-folk" ou quoi que ce soit d’autre.

Mais après une telle prestation, on a plutôt envie de rire au nez de ces classificateurs bornés de la musique en boîte : lyrique mais urbain, onirique mais fait de chair et de sang, on a plutôt le sentiment d’un groupe qui serait déjà ailleurs quand on croit avoir réussi à les cantonner.

Cocorosie est un moment gracieux et limpide. Le reste n’est que perte de temps, avis que le public, déjà nombreux semblait partager.

Dans une mécanique implacable, c’est le groupe phare de la soirée, du moins celui qui draine le plus de public, qui arrive sur scène après le ballet des roadies couvert par les sets de DJ.

Razorlight illumine le Zénith. Rock imparable un brin glam, attitude et look parfait. Il n’y a pas à dire, Borrel est un bon musicos. Il emplit la scène, pas seulement par sa tenue immaculée qui interroge sur le possible passé de champion de flipper sourd muet de son chanteur.

La musique est britannique, les Libertines ont encore inoculé un nouveau bacille, et tout le monde s’y retrouve dans ce marasme rock. Finies les habituelles litanies sur la froideur du public normand. Rouen est rock, c’est imparable.

Mais l’orage rock n’avait pas fini de déferler. Bloc Party est un vrai groupe de scène, et son leader d’origine Nigériane né dans les eighties dans l’est de Londres a pompé l’énergie de tous les punks de Redbridge.

Le groupe est content d’être là, ça fait plaisir à voir et surtout à entendre, et la fièvre communiquée au public est sacrément plus positive et communicative que celle des starlettes belges du Dee-jaying.

L’ambiance est à son comble, et Bloc Party retourne le public, communique avec eux, en un mot, fout le feu. C’est du pur britannique, c’est propre sans être propret, il y a des tripes et de la furieuse envie de danser. Ce n’est pas la fin mais déjà une bien bonne apothéose, et sans doute la meilleure interaction avec le public.

La soirée se finira avec DJ Zebra, venu de Ouï FM pour pallier à l’absence des Arlésiennes Belges. Belle fin de soirée. Merci le 106, et à bientôt.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Cold War Kids parmi une sélection de singles (janvier 2007)
La chronique de l'album Robbers and cowards de Cold War Kids
La chronique de l'album Mine is yours de Cold War Kids
Cold War Kids en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (samedi)
Cold War Kids en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Cold War Kids en concert à L'Aeronef ( 25 mai 2009)
Cold War Kids en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Cold War Kids en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Cold War Kids en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Cold War Kids en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi
La chronique de l'album The Adventures Of The Ghosthorse And Stillborn de CocoRosie
Cocorosie en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (samedi)
Cocorosie en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (dimanche)
Cocorosie en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
Cocorosie en concert à L'Aéronef (mercredi 12 juin 2013)
Razorlight en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (vendredi)
Razorlight en concert au Festival Les Trans 2006 (Jeudi)
Razorlight en concert au Festival Art Rock 2007 (Vendredi)
La chronique de l'album Bloc Party - Little Thoughts- Helicopter de Bloc Party
La chronique de l'album Silent alarm de Bloc Party
La chronique de l'album A week end in the city de Bloc Party
La chronique de l'album Intimacy de Bloc Party
La chronique de l'album Four de Bloc Party
La chronique de l'album Hymns de Bloc Party
Bloc Party en concert à la Salle des fêtes de Ramonville (12 mai 2005)
Bloc Party en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Bloc Party en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Bloc Party en concert au Nouveau Casino (14 octobre 2008)
Bloc Party en concert au Festival Art Rock 2009 (Dimanche)
Bloc Party en concert au Festival Rock en Seine 2009 (vendredi 28 août 2009)
Bloc Party en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - vendredi
Bloc Party en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du vendredi
Bloc Party en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Samedi
Bloc Party en concert au Festival Le Cabaret Vert #12 (édition 2016) - samedi 27 et dimanche 28 août

En savoir plus :
Le site officiel de Bloc Party
Le Soundcloud de Bloc Party
Le Facebook de Bloc Party
Le site officiel de Cold War Kids
Le site officiel de CocoRosie
Le site officiel de Razorlight

Crédits photos : Franpi Bariaux (Plus de photos sur Taste of Indie)


Franpi Barriaux         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=