Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Vieilles Charrues 2007 (vendredi)
Arcade Fire - Clap your hands say yeah - Higelin - Kaolin - Lugo  (Carhaix - 29)  20 juillet 2007

Après l'excellente mise en bouche de la veille, terminée par le toujours phénoménal Katerine, place aux trois jours classiques du festival, avec l'arrivée de nouveaux festivaliers pataugeant dans la boue, et une programmation sur trois scènes et le superbe espace de la Garenne dédié au théatre de rue et lieu de restauration assez intéressant.

Premier concert avec comme à l'accoutumée, les Jeunes Charrues victorieuses de l'année dernière. Et c'est donc Lugo, que l'on ne présente plus qui s'y colle, avec les trois membres du groupe postés devant d'enormes affiches à leur nom. En attendant le prochain album et après un single, ils rejouent leurs anciens titres, désormais classiques, aux paroles qui restent dans la tête et aux habituelles petites chorégraphies.

Sur la grande scène Glenmor, c'est au tour de Donavon Frankenreiter d'essayer de faire tenir le soleil, décidément capricieux pour cet étrange été. Barbe et liquette hippie, le californien propose un blues pop ponctué par des solos des différents musiciens. Original ? non pas vraiment mais pas désagréable non plus pour se caler dans le peu d'herbe qu'il reste et regarder le spectacle avant un petit détour sur la scène Xavier Grall, délaissée par le public et où pourtant de belles formations se battent pour le titre de jeune charrues.

Hijodata suivis de Mon Automatique s'y succèderont en début de journée et laisseront un joli gout de rock tonique sur la scène. Les premiers plus classiques avec une formation guitare-basse-batterie (et un chanteur quasi-sosie de Cali) tandis que les seconds se rapprochent du rock apocalyptique à la Cloup, où l'electro se mèle à un déchainement de guitare derrière des paroles déchirées. Belle experience.

Moins plaisant, le concert des Galaxie, pourtant très heureux d'avoir pu arriver à temps sur le site malgré quelques problèmes d'avion. Ca bouge, ca sonne, mais c'est au final un peu plat comparé à tout ce qu'on peut voir sur le site.

Séquence émotion avec le concert d'Ayo. Intimidée par le public (on le serait à moins), la superbe chanteuse accroche tous les regards et décline son album soul acoustique à la guitare, subtilement accompagnée par ses musiciens. Elle s'excuse presque de tenter une nouvelle chanson et finira les larmes aux yeux sur son tube Down on my knees devant un public conquis par le charme de la chanteuse et la qualité du concert.

Retour sur la scène 2 pour le concert de Jacques Higelin attendu depuis l'an dernier par ses fans, deçus de ne pas l'avoir vu participer au projet de Burger. Devant une section muscale de tout premier ordre (dont l'excellent Yann Péchin à la guitare), il retrace sans faute les grandes périodes de sa carrière avec une majorité d'anciens titres. Les très jeunes iront toutefois peut être boire une bière, faire un tour à la Garenne et reviendront pour Kaolin.

Auteurs d'une chanson multi-diffusée en radio, les auvergnats de Kaolin sont aussi et surtout amateurs d'un rock lent, atmosphérique, et plutôt noisy même si cela tend à se faire rare de nos jours. Grosses guitares, simplement interrompues le temps d'un single pour reprendre sur de longues chansons bruyantes comme on n'en entend malheureusement plus beaucoup.

Ce n'est toutefois rien en puissance par rapport à la tête d'affiche du festival, le groupe le plus attendu des groupes méconnus du grand public : Arcade Fire. Les Montréalais s'avancent sur le plateau savamment décoré et dès les deux premiers titres, parviennent à enflammer tout le lieu par la puissance dans leurs compositions et la furie qui se dégage de leur jeu : guitare, batterie, accordéon, cuivres, violons, tout y passe, et tout s'échange. Des nouveaux titres de Neon Bible aux fabuleux Neighborhood, chaque chanson est précédée d'une ronde des musiciens qui s'emparent d'un nouvel instrument (mention spéciale à Régine Chassagne à la batterie) avant de redeployer l'énergie nécessaire pour faire bouger les dizaines de milliers de festivaliers amassés devant la scène. Certainement le meilleur concert des 4 jours.

Difficile de passer derrière une telle furie, et si les étonnants Clap Your Hands Say Yeah, découverts aux Transmusicales, mixent du James et du Velvet Underground pour un résultat unique et délicieusement provocateur, cela reste par moments un peu fade par rapports aux québecois.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
Une 2ème chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
La chronique de l'album The Suburbs de Arcade Fire
La chronique de l'album Reflektor de Arcade Fire
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
Arcade Fire en concert à la Maison de la Radio (White session) (9 mars 2005)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (20 mars 2007)
Arcade Fire en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Arcade Fire en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival Rock en Seine 2010 (dimanche 29 août 2010)
Arcade Fire en concert à Halle Tony Garnier (vendredi 26 novembre 2010)
Arcade Fire en concert au Festival International de Benicàssim #17 (dimanche 17 juillet 2011)
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du 13 au 16 juillet 2017
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
L'interview de Arcade Fire (1er mars 2005)
La chronique de l'album eponyme de Clap your hands say yeah
La chronique de l'album Some loud thunder de Clap Your Hands Say Yeah
Clap your hands say yeah en concert au Festival Les Trans 2005 (Samedi)
Clap your hands say yeah en concert au Festival Le Rock dans tous ses Etats 2007 (samedi)
La chronique de l'album Amor Doloroso de Higelin
Higelin parmi une sélection de singles (janvier 2007)
La chronique de l'album En plein Bataclan de Jacques Higelin
Articles : Hommage à Jacques Higelin - Marc Duquenoy - Armelle Yons - Jérémie Kiefer - Cat Loris - Paul Galiana - Olivier Eyt
Higelin en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (jeudi)
Higelin en concert à La Cigale (mercredi 14 mars 2010)
Higelin en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Dimanche
Higelin en concert à O Gib (vendredi 9 mars 2018)
La chronique de l'album De retour dans nos criques de Kaolin
La chronique de l'album eponyme de Kaolin
Kaolin en concert au Festival Europavox 2007
Kaolin en concert à Fête de la Musique 2007 (21 juin 2007)
L'interview de Kaolin (25 août 2010)
Lugo dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
Lugo en concert au Festival Art Rock 2004 (Jeudi)
Lugo en concert au Festival La Clé des Chants 2005 - Le tremplin
Lugo en concert au Festival La Clef des Chants 2005 (samedi)

En savoir plus :

Arcade Fire : www.arcadefire.com
Donavon Frankenreiter : www.donavonf.com
Hijodata : hijodata.free.fr
Ayo : ayomusic.artistes.universalmusic.fr
Higelin : www.higelin.com
Kaolin : www.kaolinmusic.com
Clap your hand say yeah : www.clapyourhandssayyeah.com

Crédits photos : Fred (plus de photos)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Kaolin (25 août 2010)


# 12 juillet 2020 : Un air d'été

On entre dans la saison des vacances, pour vous comme pour nos chroniqueurs. Vous nous retrouverez tout l'été quand même avec des éditions web plus légères et toujours notre Froggy's TV bien sûr avec La Mare Aux Grenouilles et plein d'autres émissions. c'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

La Mare Aux Grenouilles #6, sommaire et replay
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.

Au théâtre :

en salle :
"Littoral" au Théâtre de la Colline
"Karine Dubernet - Souris pas" au Point Virgule
et dans un fauteuil de salon :
des créations :
"Yvonne princesse de Bourgogne" par Jacques Vincey
"Lucrèce Borgia" par Lucie Berelowitsch
"La Dernière neige" de et par Didider Bezace
"Pinocchio" de Joël Pommerat
"Soulever la politique" de Denis Guénoun
"Je marche dans la nuit par un chemin mauvais" de et par Ahmed Madani
Au théâtre ce soir :
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"Le Tombeur" de Robert Lamoureux
"Une cloche en or" de Sim
du boulevard :
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Face à face" de Francis Joffo
du côté des humoristes :
"Bernard Mabille sur mesure"
"Christophe Alévêque est est Super Rebelle... et candidat libre !"
et finir l'Opéra :
avec du lyrique :
"Le Balcon" de Peter Eotvos par Damien Bigourdan
"Orlando furioso" de Antonio Vivaldi par Diego Fasolis
"La Flûte enchantée" de Mozart par Romeo Castellucci
et du ballet avec deux créations étonnantes : "Raymonda" de Marius Petipa et "Allegria" de Kader Atto

Expositions :

les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma at home avec :
le cinéma contemporain
"A woman at war " de Benedikt Erlingsson
"Lulu" de Uwe Janson 
"L'Apotre" de Cheyenne Carron
"La tendresse" de Marion Hänsel
"Crawl" de Herve Lasgouttes
"Nesma" de Homeïda Behi
le cinéma culte des années 1920 :
"Le cuirassé Potemkine" de Sergueï Eisenstein
"Nosferatu le vampire" de Friedrich Wilhelm Murnau
"Le Cabinet du docteur Caligari" de Robert Wiene
"Les Deux Orphelines" de D.W. Griffith
et l'entre deux avec les années 1970 :
"Mado"de Claude Sautet
"La Traque" de Serge Leroy
"La femme du dimanche" de Luigi Comencini
et retour au 2ème millénaire avec de l'action :
"Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie" de Jan De Bont
"Blade Trinty" de David S. Goyer
avant de conclure en romance avec : "Un havre de paix  de Lasse Hallström

Lecture avec :

"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=