Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ai Phoenix
The lights shines almost all the way  (Glitterhouse / Talitres)  septembre 2007

Sans nouvelle depuis bien longtemps des Norvégiens Ai Phoenix, nous avions peu à peu oublié leurs douces et touchantes mélodies en se consolant dans d'autres bras, venus de Los Angeles. Ceux des Devics, distillant cette même sensibilité au fil de leurs albums.

Aujourd'hui, ce sont les Devics qui se font attendre même si chacun d'eux y va de quelques tentatives solos et confidentielles. Et comme par hasard, revoilà Ai Phoenix avec un nouvel album qui vient nous consoler.

C'est étonnant comme une fois de plus ces deux groupes semblent proches et pourtant a priori si éloignés (le soleil de Los Angeles contre la froideur de la Norvège).

Ce que l'on remarque immédiatement chez Ai Phoenix, c'est la voix. Les voix en fait qui sont la charpente des morceaux et autour desquelles s'articule la structure musicale. Enveloppe sonore, cocon, tout en rondeur, finement taillée sur mesure, les guitares se font suaves et chaleureuses, la batterie délicatement présente donne envie de taper du pied sans pour autant cannibaliser le doux murmures des voix.

Lorsque les ballades prennent des allures de country (le magnifique duo sur "Peter Pan"), ce n'est pas sans évoquer leurs compagnons de label The Walkabouts.

Non content de nous plonger dans un certain bien-être, les titres de The lights shines almost all the way jouent aussi avec nos émotions comme le très mélancolique "Broken bones" qui certes, affiche un certain côté eau de rose mais auquel on se laisse prendre en connaissance de cause.

Plus fragile et touchant encore, "The party's over" joue sur la proximité entre le groupe et l'auditeur. Le souffle de la chanteuse est là, tout près de nous, et les doigts sur les cordes de guitare, cette recette pourtant vieille comme le monde, touchent en plein coeur.

C'est que les chansons de Ai Phoenix ne sont peut-être pas si originales que cela, mais elles respirent la sincérité et nous emportent dans leur univers sans la moindre résistance comme si avec cet album Ai Phoenix avait inventé un procédé pour donner à l'auditeur la possibilité de s'envoler.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Lean that way forever de Ai Phoenix
La chronique de l'album The driver is dead de Ai phoenix
La chronique de l'album I've been gone - Letter One de Ai Phoenix
L'interview de Ai Phoenix (Avril 2003)

En savoir plus :

Le site officiel de Ai phoenix


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=