Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Renaud
La Cigale  (Paris)  29 septembre 2007

Tout a commencé par un mail reçu durant l’été… Renaud allait peut être donner un concert privé pour les fans inscrits sur ses différents forums… franchement, je n’y croyais pas trop… Début septembre, je reçois une confirmation… Renaud fera bien un concert privé à la Cigale… il prévoit d’y chanter 50 chansons (40 choisies par les fans et 10 qu’il veut interpréter)…

Le rendez-vous est fixé à 17H00…

Après les concerts à Bercy, cela fait plaisir de revoir Renaud dans une salle plus humaine… où l’on est pas obligé de regarder le concert sur un écran géant, comme si l’on était devant un DVD chez soi !

Pour décorer la scène, Renaud a amené des objets personnels… A gauche, trône un immense portrait de Coluche, plus loin, Brassens, Che Guevara et une photo du mariage de Renaud. En fond de scène, on aperçoit la fusée rouge et blanche de "On a marché sur la Lune" de Tintin, référence à sa passion pour la BD.

Sur le côté du piano, installés sur une petite table, on retrouve des pistolets en bois et des peluches, un pavé (de la place Stanislas de Nancy, pas de 68 !); ainsi que le perfecto clouté "Lolita" ("J’ai écrit ton nom avec des clous dorés / Un par un , plantés dans le cuir de mon blouson / Dans l’dos…").

Au plafond, des T-shirts sont accrochés à une corde à linge… en vrac, un T-Shirt "Libertad" pour Ingrid Betancourt, un autre "Corrida… non, merci", un drapeau palestinien… et le maillot de Materazzi ! Bref, une ambiance très intime annonçant un concert très chaleureux !

Les musiciens entrent en scène, aussitôt rejoints par Renaud qui entame "Où c’est que j’ai mis mon flingue" (qu’il n’a pas chanté depuis un moment !). Le public est ravi…Il enchaîne sur "Le sirop de la rue", "Marche à l’ombre" et "La teigne" ; il dédiera "La ballade de Willy Brouillard" à "un flic du forum", "Dans la jungle" à Ingrid Betancourt, "Leonard’s song" à Leonard Peltier et "Putain de camion" à Coluche. Et puis, Renaud s’adresse à "Elsa qui est dans la salle"… Ce sera sûrement le moment le plus émouvant du concert, Renaud fixant le balcon et chantant "Elsa", uniquement pour celle à qui est destinée la chanson…

Lors de sa tournée, Renaud chantait un "medley Lolita", il le fera également mais en chantant intégralement les chansons ("Chanson pour Pierrot", "En cloque", "Morgane de toi", "Baby-sitting blues", "Mistral gagnant", "Il pleut", "Mon amoureux", "C’est quand qu’on va où ?", "Elle a vu le loup" et "Adieu l’enfance"). Faute d’avoir Axelle Red dans les parages, Renaud interprétera "Manhattan-Kaboul" avec Romane.

Au bout d’environ 2 heures, vient l’heure de l’entracte… Renaud fait monter son médecin sur scène qui nous interprétera magistralement "Jealous Rock" et "Johnny B Good" !

Après 20 minutes de repos, les musiciens reviennent sur scène. Les premiers rangs demandent alors à Jean Pierre Buccolo de rejouer "Morgane De Toi" et le public se met à chanter un texte écrit spécialement pour Renaud ("tu vois frangin, comme on est bien ensemble / Pour toi on s'ra jamais assez nombreux / T'entends pas c'bruit, c'est la Cigale qui tremble / Sous les cris de tes fans qui sont si heureux…3), Renaud est ému par ce p’tit hommage !

Renaud voguera ainsi entre ses 14 albums tout au long de la soirée ! Il fera également trois reprises de Brassens : "Je suis un voyou", "Hécatombe" et "J’me suis fait tout p’tit" en duo avec Renan Luce.

Pendant "Mon bistrot préféré", le public gonfle des ballons rouges, noirs et rose et les jette jusqu’à la scène… à la fin du titre, le sol est entièrement couvert de ballon… les musiciens peuvent alors s’amuser à les éclater !

Il y a quand même eu quelques plantages : les musiciens qui ne reviennent pas sur scène quand Renaud a terminé ses chansons en solo, Renaud qui se plante sur "Dans ton sac"… Mais on a quand même eu droit à un magnifique concert et au plaisir de réentendre des titres qu’il ne jouait plus depuis très longtemps !

La Cigale devant absolument être libérée pour 23h00, Renaud ne perd pas de temps à retourner en coulisse le temps que les gens demandent un rappel ; il reste sur scène et balance "Hexagone", "Rouge sang" et "Dans mon HLM", qui viendra conclure ce concert qui restera un grand moment pour les fans du "Docteur Renaud".

23h15, le concert marathon aura finalement duré presque six heures, Renaud aura chanté pas loin de 70 chansons. Il quitte la scène sous les "Merci Renaud, merci Renaud !" du public pour qui ce concert est déjà leur meilleur souvenir de Renaud sur scène !

Un Cd et DVD live devraient sortir très prochainement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Rouge sang de Renaud
La chronique de l'album Un Renaud pour moi tout seul de Monsieur Lune
La chronique de l'album La gueule de l'emploi de Lénine Renaud
Renaud en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2007 (Samedi et dimanche)
Renaud en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du 13 au 16 juillet 2017

En savoir plus :

Le site officiel de Renaud


Frizet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=