Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Romane Bohringer
Interview (1)  (Boulogne)  28 octobre 2007

Après avoir été tellement impressionné par la performance de Romane Bohringer dans "Face de cuillère", j'avais voulu savoir comment on parvient à une telle perfection.

Très gentiment, elle accepte de m'en dire plus pour Froggy's Delight. Rendez-vous est donc pris pour se voir au TOP de Boulogne où elle achève cette série de représentations. La rencontre se fait au foyer du théâtre (où on en profitera pour se restaurer l'un et l'autre avec des paninis "légumes grillés-mozarella").

Une fois lancée, difficile de l'arrêter tant cette pièce lui tient à coeur...

Ce spectacle, Face de cuillère, c'est un projet qui est venu comment ?

Romane Bohringer : C'est Michel Didym le metteur en scène qui a découvert ce texte lors de son festival qui s'appelle "La Mousson d'été" , dédié aux auteurs contemporains. Donc il a fait traduire le texte et il l'a, je crois, adoré. C'est lui qui a vraiment découvert ce texte qui n'a jamais été joué en France et qui était vraiment une création. Michel, il m'avait vu dans les spectacles de Pierre Pradinas, et il m'a proposé le texte.

Comment se prépare-t-on à un tel rôle ? Quelles sont les sources d'inspiration ?

Romane Bohringer : On a beaucoup travaillé d'abord. Ca a été des répétitions très difficiles pour moi parce que j'étais toute seule. Très exigeantes... Un gros travail pour arriver à la maîtrise qui est la notre aujourd'hui (du texte, du rythme et du spectacle). Donc, beaucoup de questions que je me posais, en fait, les réponses étaient contenues dans le texte.

Comment on s'y prépare? Je crois que la réponse la plus complète c'est que quand on a affaire à un très beau texte, beaucoup de ce qui va nous aider plus tard est contenu dans le texte. C'est cette richesse qui en fait un beau spectacle.

C'est vraiment une histoire de fusion. C'est à dire que c'était vraiment une bonne idée je crois que Michel a eu de me le proposer à moi. Parce qu'on a assez vite fusionnés, moi-même avec le personnage de "Face de cuillère". Je crois que nous sommes trois ensemble : le texte, moi et Michel, on a fait un beau travail.

Les choses qui étaient difficiles à aborder c'était l'enfance, évidemment. C'était comment, moi à 34 ans, imaginer représenter une enfant sur scène. L'autre difficulté, c'était de rester extrêmement rigoureux par rapport à l'émotion. C'est à dire que le texte lui-même est déjà très chargé donc beaucoup de notre attention s'est portée aussi sur le fait qu'on devait rester extrêmement pudiques et droits pour ne jamais chercher à faire basculer le spectacle vers le...larmoyant.

Moi, mes sources d'inspiration, en fait, je suis complétement fascinée par le texte original et également par la traduction. Une de mes grandes questions c'était la légitimité de jouer une enfant sur scène. Et d'autant plus une enfant malade. Et comment le faire... Et parce que c'est un très beau texte et une belle traduction aussi je crois, toutes les questions que je me posais étaient solutionnées par le texte. Michel m'a réorienté tout le temps dessus. Et effectivement : tout est dedans. C'est écrit de telle manière que l'enfance, l'audace de cette enfant, son intelligence, sa vivacité, sa spontanéité... elle est contenue dans la manière dont est fractionné le texte.

La ponctuation est hyper importante dans le texte. Je la respecte à la virgule près. Et c'est presque la ponctuation qui donne l'enfance. "Face de cuillère", elle parle très vite. Elle parle beaucoup. Et elle a des espèces d'analyses extrêmement spontanées de la situation. Et tout son langage avec ses "tu vois le truc"... est indiqué dans le texte quand on s'y appuie et qu'on s'y réfère. C'est là que j'ai trouvé mes solutions sur l'enfance.

Michel a été très important sur la gestuelle. Evidemment, très vite on s'est demandé comment représenter l'enfance et la différence, donc il m'a beaucoup aidé à inventer des gestes toujours un peu décalés. De lui inventer un langage qui serait le sien. Les images physiques dont elle se sert pour exprimer les choses sont toujours un peu décalées donc... comment dire... petit à petit, on a trouvé une carte géographique au texte.

On a trouvé ses personnages et petit à petit habité tous les personnages qui peuplent la vie de "Face de cuillère". Voilà, le travail s'est essentiellement fixé sur la rythmique et la gestuelle.

... à suivre : la peur et la joie qu'elle a connues avec ce spectacle...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique du spectacle "Face de cuillère"
L'interview de Romane Bohringer part 2

Crédits photos : Laurent (Plus de photos sur Taste of Indie)
photos prises au Théâtre de l'Ouest Parisien avec son aimable autorisation


Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=