Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cherry Ghost
Thirst for romance  (Delabel)  octobre 2007

Cela finit par être rageant de voir la mainmise anglaise sur la musique pop, leur suprématie dans les mélodies. Le nouvel exemple en est Simon Aldred.

Avec son groupe Cherry Ghost, il a connu un joli succès cet été en Angleterre avec son premier album Thirst for romance et arrive maintenant chez nous.

Originaire de Bolton, Simon Aldred, le chanteur trentenaire du groupe Cherry Ghost a mis un certain temps à s’affirmer et à percer. Jouant jusque là dans divers petit combos, il a sentit enfin le moment de prendre les choses en main arriver.

Une attente salutaire selon lui, qui lui a permis d’avoir la maturité nécessaire à ce premier opus. Et pour ce premier album, Mister Aldred a su s’entourer d’acolytes mancuniens pour l’accompagner et d’un producteur Dan Austin (Massive Attack ) pour l’éclairer.

A l’instar de groupes tels que les Rolling stones ou Radiohead qui tirent respectivement leur nom d’une chanson de Muddy Waters et des Talking Heads, Simon Aldred a puisé dans sa discographie pour trouver Cherry Ghost. Mais la comparaison s’arrête là, sauf éventuellement à considérer qu’ils sont tous anglais.

Cependant il n’en reste pas moins que quelqu’un qui tire son nom d’une chanson de Wilco (Theologians dans l’album a Ghost is born) ne peut être foncièrement mauvais, ni avoir mauvais goût.

Thirst for romance, tout un programme ! Et il a raison le bougre, faisons donc fi de notre tempérament machiste (pour nous les hommes en tout cas) et affichons clairement nos sentiments et notre soif de romance. Ainsi l’album entier est à l’image de ce titre, sensible et doux. Sorti cet été en Angleterre, l’album s’est directement classé 7eme dans les charts. Et la réussite se poursuit, puisque le fringant trentenaire en est à ce jour à son troisième single dans les bacs.

Mélangeant pop, folk et country Cherry Ghost ne fait pas dans l’innovant mais le fait plutôt bien. Avec sa base de guitare folk, les morceaux s’enchaînent parfaitement.

Le radiophonique "People help the people" au texte pas forcément très enjoué côtoie "Thirst for Romance" autre exemple parfait de pop anglaise. Simon Aldred fournit de douces mélodies tel "4AM" qui sonne très chanson de Noël ou "Here comes the romans" qui louche fortement du côté de Ed Harcourt. Chaque chanson a son petit plus qui accroche. Les pistes se suivent et coulent toutes seules. Cependant est-ce réellement un atout de réussir des chansons tellement évidentes que l’on a l’impression de les avoir déjà entendues ?

Avec sa voix chaude, le jeune homme joue sur la corde sensible et rajoute un supplément d’âme. Variant un peu, "Dead Man’s Suit" profite d’une rythmique de marche militaire tandis que "False Alarm" donne dans l’aérien et "Roses" dans le minimalisme de bon gout. Et alors que le tempo lent de "Mary on the mend" permet de belles envolées, le très rock (tout du moins par rapport au reste de l’album ) "Alfred the Great", réveille un peu l’auditeur avec des riffs à la Chuck Berry.

Alors certaines langues diront qu’il n’y a rien de nouveau sous le ciel anglais. Et il est vrai que le résolument optimiste Thirst for Romance est un disque aux mélodies brillantes mais pas vraiment novatrices. Un bon album FM qui s’assume en tant que tel, homogène de la première à la dernière note.

Du classique, mais classieux.

 

En savoir plus :

Le site officiel de Cherry Ghost


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=