Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Inrocks Motorola 2007
Justice - The Klaxons - MSTRKRFT  (Le Zénith)  9 novembre 2007

Ce soir c’est grand-messe à Paris. Un vendredi soir de clubbing électronique avec au moins trois des pointures les plus électroniques du moment. Encore faut-il trouver le bunker qu’est le Zénith, perdu entre les feuillages et l’eau qui coule à la Villette.

Perdu ? Non. L’infrabasse vrombissante martèle l’air et guide les pas jusqu’à l’église digitale qu’est ce soir devenue le Zénith. Une église digitale : Justice est la tête d’affiche de la soirée. Klaxons passera un peu tardivement.

Mais c’est compter sans les dirty clubbers venus de toutes part ce soir. Impossible, à y regarder de plus près, de dresser le portrait robot des 4000, 5000, 6000 personnes qui accourent ce soir pour oublier leur semaine harassante au bureau, à la fac, à la maison, leurs femmes, leurs enfants ou leurs maitresses. Justice, MSTRKRFT et Klaxons, qu’on aime ou non, rassemble autour d’eux un consensus impossible à briser.

Adolescents, branchés, has-been, jeans slims et pull en acrylique se mêlent joyeusement sous les rayons strombos du Zénith. Arrivé en plein set de MSTRKFRT - tant pis pour le set de Midnight Juggernauts - on prend de plein fouet la sono vrombissante et un dj set bastonné par les canadiens sur leur pied d’estrade. Oui, un dj set à plusieurs, plusieurs milliers de personnes, ca s’écoute plus que ca se regarde.

Car sur scène c’est le minimalisme digital : Deux mecs, deux platines et une table avec un drap dessus pour cacher les fils. En club ou au Zénith, même combat. Largement orienté vers l’agressivité et le beat sourd, le set de MSTRKRFT laisse apparaître les mêmes défaillances que sur disque : un manque de mélodie, mais la sauvagerie du club qui prend toute sa forme sur scène.

Forcément, "Work on you" marche sur le cortex comme une drogue à retardement. C’est déjà ca. La foule, unie et compacte, semble apprécier. On apprécie la perte de soi l’espace d’un instant dans un collectif qui pense juste à la dance.

Une rave géante quinze ans après les débuts du mouvement. Je file au bar, un peu las.

Placé en milieu de soirée, le duo de Justice marque ici un excellent retour. Excès de chauvinisme, ou réel supériorité face au duo canadien à moustache, Justice crée l’excitation là où MSTRKFRT provoque (au bout d’une trentaine de minutes) un brin d’ennui. Car il faut avouer que le rock FM / mix dancefloor servi par Gaspard et Xavier peut enfin satisfaire tout le monde : les rockers et les clubbers.

Ce soir c’est Justice pour tous. Qu’on se le dise. Force du mix, on retrouve l’énergie des guitares 80’ du E-Street band qui accompagnait Gainsbourg période Love on the beat. C’est moite, sexuel et transcendant sur "Genesis". Un excellent titre. Foule en délire, guitares hurlantes, sifflets de joie. Je m’incline. Je file au bar, un peu éthylique. Et je reviens. Cherchant les regards dans la salle. Tous rivés sur le duo et sa croix orange. C’est un bon mix, un bon moment.

On comprend un peu surpris tout de même que des communions collectives sont réellement possibles sur de l’électronique. Et le duo, quoi qu’on en dise, se démarque des Daft, à qui on les compare - trop - souvent. Meilleur moment : L’enchainement fatal entre "Phantom part 2" et "Let there be light".

Retour à l’instrumental, un peu trop tardivement, avec les Klaxons, la grosse sensation du moment.

Comme vous le savez tous, déjà, je suppose. Très difficile de revenir à un set "classique" après le matraquage sensoriel provoqué par les clubbers. Klaxons, des titres comme Magick, c’est comme qui dirait……. Trop anglais pour moi.

Le corps un peu émietté, les oreilles totalement mortes, on quitte le Zénith sur une impression de déjà-vu, sans avoir réussi à capter un seul regard. La foule, énorme ce soir, semble s’en être donné à cœur joie. A corps joie aussi. Les raves, aujourd’hui, sont légalisées et les maitres d’œuvres ont pour nom Justice et consort.

Ce soir, c’est bien Justice qui a gagné ses galons de prêtre digital.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Justice parmi une sélection de singles (décembre 2007)
Justice parmi une sélection de singles (mai 2008)
Justice en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Justice en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
Justice en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
Justice en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
Justice en concert au Festival International Benicàssim 2008
Justice en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
Justice en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Justice en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012
Justice en concert à Main Square Festival 2012 - Vendredi
Justice en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi
Justice en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
Justice en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
La conférence de presse de Justice (15 août 2007)
L'interview de Justice (octobre 2007)
La chronique de l'album Myths of the near future de The Klaxons
La chronique de l'album Surfing the Void de Klaxons
Klaxons en concert au Festival Les Inrocks 2006
Klaxons en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)
Klaxons en concert à Virgin Megastore (2 février 2007)
Klaxons en concert au Festival Les Volcaniques de Mars 2007
Klaxons en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Klaxons en concert au Festival Rock en Seine 2009 (dimanche 30 août 2009)
Klaxons en concert au Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
Klaxons en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Klaxons en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
Klaxons en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Samedi 15 septembre
MSTRKRFT parmi une sélection de singles (mai 2007)
MSTRKRFT en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
L'interview de MSTRKRFT (janvier 2007)
L'interview de MSTRKRFT (14 novembre 2007)

En savoir plus :

Justice sur MySpace
Le site officiel de The Klaxons
Le site officiel de MSTRKRFT


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 mai 2021 : En mai fait ce qu'il te plaît ? peut-être

Une lueur dans la nuit, un espoir de concerts, de théâtres, de cinéma et soyons fous de restaurants... croisons tous nos doigts, tous ensemble. D'ici là, voici de quoi garder espoir et soutenir la culture. Commençons bien sûr par le replay de la MAG #26

Du côté de la musique :

"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
rencontre avec Rover qui nous parle de son nouvel album
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die
et toujours :
"EAT" le 20ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Orchestral works" de Hans Rott
"Heavy ground" de Liquid Bear
"Piano sonata by Maki Namekawa" de Philip Glass
"Impressions" de Sophie Dervaux
"Fart patrol" de Steam Powered Giraffe"
Un petit tour des clips du moment qui annoncent de beaux albums

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Iphigénie" de Racine
"Atelier Vania" de Jacques Weber, Christine Weber et Marc Lesage
"A tort et à raison" de Ronald Harwood
"Le Bouffon du Président" d'Olivier Lejeune
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Cyrano m'était conté" de Sotha
"CirkAfrika" du Cirque Phenix

Expositions :

en virtuel :
"Les Musiques de Picasso" à la Philarmonie de Paris
"Peintres femmes, 1780 - 1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Leonetto Cappello, l'affiche et la parfumerie" au Musée international de la Parfumerie à Grasse
"Jean-Michel Basquiat" à la Fondation Louis Vuitton
"Rêver l'univers" au Musée de la Poste
"Vêtements modèles" au Mucem

Cinéma :

at home :
"Un adultère" de Philippe Harel
"Caprice" d''Emmanule Mouret
"Daft Punk's Electroma" de Guy-Manuel De Homem-Christo et Thomas Bangalter
"Ariel" de Aki Kaurismaki
et des muscles et de l'action avec :
"L'Arme parfaite" de Titus Paar
"La Crypte du Dragon" de Eric Styles
"Black Water" de Pasha Patriki

Lecture avec :

"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

et toujours :
Rencontre avec Benjamin Fogel
"Le silence selon Manon" de Benjamin Fogel
"Christopher Nolan, la possibilité d'un monde" de Timothée Gérardin
"Disparues" de S. J. Watson
"Ecoutez le bruit de ce crime" de Cedric Lalaury
L'iconopop, saison 2
"Locke & Key" de Joe Hill & Gabriel Rodriguez
"Morgane" de Simon Kansara & Stéphane Fert
"Quand la ville tombe" de Didier Castino
"Tout le bonheur du monde" de Claire Lombardo
"Vivre la nuit, rêver le jour" de Christophe

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=