Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Transmusicales 2007 (Jeudi)
French Cowboy - The Do - The Heavy - Galactic - The View - The Willowz  (Rennes)  6 décembre 2007

Tous les ans c'est la même aventure : découverte de l'affiche, des nouveautés, des salles, longues navigations sur myspace pour entendre à quoi ressemblent les perles de l'année dénichées à travers le monde par Jean Louis Brossard et la hâte de passer la Saint Nicolas pour se rendre dans tous les lieux de musiques qui font ce festival unique des Transmusicales de Rennes.

En plus de toutes les salles dans lesquelles les festivités ont déjà commencé dès le mercredi, les Trans, ce sont surtout les longues, très longues soirées de concerts au Parc des Expos. Ce fameux endroit un peu froid, tellement critiqué, mais plutôt bien décoré, très pratique pour errer entre les salles, et pour piocher hip hop à gauche, rock experimental à droite ou encore electro pop improbable dans un troisième hall. On évite les grands déplacements dans la ville surchauffée malgré l'hiver et on se charge de l'energie de toute la diversité musicale actuelle.

Tout commence comme tous les soirs avec un DJ dans chaque salle, chargé, difficile tâche, d'assurer le bon démarrage et de roder des oreilles qui seront soumises à dure épreuve pendant ces trois jours. Ce seront ce soir I was There, les Sister Phunk Brothers ainsi que Bobby Hardcore Liverace avant de laisser la place au premier groupe, les très attendus My Federation dans le Hall 4.

Electro-rock psychédélique, l'affiche est alléchante et témoigne de la tendance de l'année : un peu moins de rock, un soupçon de seventies et de la musique qui va droit au but. Ce sera tout à fait le cas avec My Federation mené par un sympathique barbu dans un style conforme à ce qui était attendu par les fans.

Ouverture du hall 9 après l'introduction par les Sister Phunk Brothers pour le Love Trio in Dub accompagnés de U-Roy. Un Love Trio qui démarre excellement bien le show avec un jazz percutant et de longs morceaux instrumentaux qui ne nous laisseront pas le temps de voir l'arrivée de U-Roy puisqu'il faut déjà changer de salle. Un petit retour furtif à la fin pour voir l'artiste laissera une très belle impression de ce qu'a du être ce concert.

Juste le temps de changer de hall,donc, et de traverser le petit village virtuel de quelques milliers d'habitants où les parisiens chics s'amusant à montrer les fonctions de leur tout nouveau iPhone cotoient les ados rennais en slim et blanches bottines en quête de bons sons garage. C'est juste le mélange musical et social des Transmusicales.

Les Little Rabbits sont morts, vive le French Cowboy ! L'ex bande de Federico Pellegrini délaissent un instant Katerine et, après la merveilleuse parenthèse de la Dillinger Girl, forment cette équipe de cowboys vendéens que l'on avait hâte de voir sur une grande scène. Ambiance western, tremolos et très belles chansons à 4 voix simples mais efficaces. Premier gros coup de coeur même si le son n'était pas exceptionnel sur ce concert. A noter que le concert était diffusé en direct sur Second Life dont une retransmission avait lieu dans la salle. Mieux valait tout de même franchement être dans au parc des expos que derrière l'ordinateur pour profiter de la scène..

Après ce détour dans le simili-western, retour au hall 4 avec The View, l'un des nombreux groupes britanniques qui peuplent cette 29 édition des Trans. Les protégés de Babyshambles font ce qui marche tant chez nos voisins d'outre manche : un rock brut, direct, énergique, par une bande de jeunes têtes à claques pour lesquels une bonne partie du public avait décidé de craquer.

Enorme surprise ensuite au Hall 9 avec Galactic, pour une date unique en France. Un mélange total du jazz-funk instrumental de ce groupe soutenu par des invités de marque de ce qui peut/pouvait se faire de mieux dans le hip hop (Quannum ou Jurassic5). Preuve s'il en fallait une que la volonté de métissage de toutes les musiques n'est pas un rêve impossible.

Retour au hall 3 pour l'un des grands concerts de la soirée avec The Do, le duo franco-finlandais dont tout le monde parle. Costume, maquillage, mise en scène et une magnifique installation pour le batteur, le plateau donnait à espèrer. Il ne fallait ajouter à cela que des compositions d'un rare talent, d'une interaction avec le public et une joie visible d'être sur scène. The Do fait une relecture de l'album acclamé par les critiques et on reste captivé par les multiples instruments ainsi que la guitare et la voix d'Olivia. Sans nul doute, le groupe que l'on risque bien de revoir sur d'autres festivals exigeants en 2008.

Hall 9, le retard accumulé s'accentue et c'est un Jean-Louis Brossard gêné qui vient annoncer que "the greatest asshole in the world", dixit Mouse on Mars, ne viendra pas. La légende Mark E Smith n'est pas venue et créée du même coup la fin de l'aventure Von Sudenfed. Le trio Solange la Frange programmé le samedi viendra donc remplacer au pied levé ce qui aurait pu être un grand moment de la soirée.

Après deux formations françaises, le hall 3 accueille maintenant The Heavy, eux aussi précédés par une hype qui s'avère fort justifiée. Très gros son, chanteur charismatique, ambiance seventies au parc des expos. On adore et on reste pour cette formation étonnante qui puise dans toute l'histoire de la musique américaine.

Premier groupe grec à venir aux Transmusicales, Imam Baildi est le très intéressant projet de deux frères mêlant musique traditionnelle grecque et samples hip hop. Visuellement limité (un DJ, un percussioniste et un musicien en fond de plateau), cela reste un moment idéal de plaisir et de relaxation des oreilles sur des classiques grecs dans cette longue nuit au Hall 3.

Retour pour la dernière fois de la soirée au hall 9 pour The Willowz, californiens de l'écurie de Sympathy for the Record Industry. Garage rock revisité, tout le contraire du calme du concert précédent mais loin d'être la grande surprise de cette édition. C'est bien, ca bouge (mention spéciale à l'étonnant lancé de pied du guitariste) mais on s'attendait à beaucoup beaucoup mieux en ayant écouté les derniers titres.

A demain pour la suite des 29èmes Transmusicales de Rennes, (presque) en direct !

 

Voir aussi sur Froggy's Delight :

En direct des Transmusicales 2007 : vendredi 7 décembre

Retour sur les dernières Trans : jeudi 7 décembre 2006 , vendredi 8 décembre 2006 , samedi 9 décembre 2006

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
French Cowboy en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
French Cowboy en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
French Cowboy en concert au Festival La Route du Rock 2008
French Cowboy en concert au Triomphe (16 octobre 2008)
French Cowboy en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
L'interview de French Cowboy (15 avril 2008)
La chronique de l'album A mouthful de The Do
The Do parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
La chronique de l'album Both Ways Open Jaws de The Dø
La chronique de l'album Shake Shook Shaken de The Dø
The Do en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
The Do en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
The Do en concert à Main Square Festival
The Do en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
The Do en concert au Fil (20 septembre 2008)
The Do en concert à L'Aéronef (mercredi 6 avril 2011)
The Do en concert au Grand'place (samedi 9 juillet 2011)
The Do en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - mercredi 29 avril
The Do en concert au Festival Europavox 2015 - Samedi 23 mai
The Do en concert au Festival Artrock 2015
The Do en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Samedi
The Do en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2015 - 14ème édition
L'interview de The Dø (samedi 6 décembre 2014)
La chronique de l'album eponyme de The Heavy Circles
La chronique de l'album The House That Dirt Built de The Heavy
La chronique de l'album The Glorious Dead de The Heavy
The Heavy en concert au Festival Musiques en Stock 2008
The Heavy en concert à L'Aéronef (mardi 30 mars 2010)
Galactic en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
The View en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)

En savoir plus :

My Federation : www.myspace.com/myfederation
French Cowboy : www.myspace.com/thefrenchcowboy
The Do : www.myspace.com/thedoband
The Heavy : www.myspace.com/theheavy73

Crédits photos : Fred (plus de photos)


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

The Dodoz (26 octobre 2009)


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=