Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Se mordre
Théâtre des Déchargeurs  (Paris)  février 2008

Comédie dramatique de Pierre Notte, mise en scène de Lahcen Razzougui avec Flavie Fontaine et Caroline Marchetti.

L’univers de deux sœurs : Marie et Clémence, dans un huis-clos étouffant où elles relatent leur relation faite de cruauté et de partage, de défis lancés et de fuite en avant vers un ailleurs imaginaire.

Ensemble quoi qu’il arrive, ces deux sœurs entretiennent un rituel enfantin : jouer sans cesse à se faire deviner mutuellement où est l’autre en pensée : dans quel espace connu ou la plupart du temps dans quel monde inventé construit par elles ; se donnant des gages de plus en plus cruels à mesure qu’elles perdent. Ce cérémonial qu’elles ont installé, elles l’effectuent avec détachement parfois, violence à d’autres moments, mais toujours sérieusement comme les jeux des enfants.

L’écriture de Pierre Notte dit les blessures d’enfance. Charnelle et poétique, elle ouvre des pans immenses de paysages inconnus, mais pourtant familiers en rêve, avec comme une impression étrange de "déjà vu". Les mots cisaillent, déchiquètent les deux sœurs qui se livrent à un jeu auto-destructeur pour conjurer la mort, où les gages qu’elles s’infligent sont les témoins de leur attachement l’une à l’autre. Mais parfois aussi les mots déraillent dans leurs bouches pour dire leurs angoisses et les exorciser.

A la façon d’une reconstitution et à l’aide de leurs témoignages croisés, Marie et Clémence égrainent les indices d’un drame familial. Le père qu’elles rejettent est un fantôme moribond qui les entraîne dans sa chute. Tout au long de leur macabre expérience, les éléments autour d’elles sont hostiles : rocailleux comme la pierre, bruts comme des coups, violents comme des armes, glaciaux comme la mort. Seul un imaginaire d’enfant leur permet de s’envoler vers des cieux fantasmés enfin faits de douceur et de calme.

La mise en scène de Lahcen Razzougui, épurée et esthétique, évite la surenchère du morbide et fait de ces deux sœurs des princesses pestes et douces d’un conte à dormir debout, justes éclairées d’une douche de lumière comme la pleine lune berçant leurs jeux ; soulignant leur rapport ambigu par une chorégraphie flamboyante où, pantins lugubres, elles dansent avec les plaies qu’elles s’infligent, testant la force de leur amour. C’est tout le paradoxe de "Se Mordre".

Les deux interprètes se complètent à merveille : Flavie Fontaine, à la voix rauque et l’allure imperturbable, joue la détermination et la fragilité à la fois. Elle est parfaite. Caroline Marchetti est une formidable comédienne : d’une voix douce elle laisse transparaitre toute la douleur intérieure de son personnage et les questions jamais résolues d’une enfance en lambeaux. Chacun de ses regards nous laisse imaginer une partie du puzzle. Leur tête à tête, portant magnifiquement l’univers de Pierre Notte, est tout simplement époustouflant.

Un spectacle envoûtant qui nous laisse, à nous aussi, des traces…

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=