Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Breeders
La Cigale  (Paris)  18 avril 2008

Contrairement à toute attente, ce n'est pas une file interminable qui serpente devant la Cigale, pourtant le concert est complet, le public serait-il déjà entré ?

Un léger contre temps nous bloque, le photographe et moi-même, dans le hall d'entrée, alors que la première partie, Daddy Longlegs, massacre allègrement les oreilles des auditeurs. Le mot est faible, du hall où nous poireautons, le son qui nous parvient est à la limite du supportable. Une fois notre situation débloquée, la tornade sonore des parisiens nous cueille au passage des portes, difficilement tenable. Nous n'aurons vu que le dernier titre, et tout du long la question de se réfugier au bar, plus calme, se posera. Mais l'énergie du quatuor m'a laissé figé, ils sont bons, mais nous sommes arrivés trop tard pour apprécier pleinement le set.

Après la tempête, le calme, au retour de la lumière, la salle parait relativement peu remplie, étonnant pour un concert complet. L'attente est assez longue, l'impatience se fait ressentir au bout d'une demi-heure, quand les lumières s'éteignent pour laisser place au quatuor originaire de Boston. C'est évidemment un déluge de cris et d'applaudissements qui les accueille, personne n'a oublié les merveilleux albums du groupe.

D'entrée de jeu, la barre est haute, le son pêche un peu, mais s'améliorera au cours de la soirée pour devenir excellent. En revanche, les sœurs Deal ont l'air en grande forme, serait-ce d’avoir arrêté la prise de produit que la morale réprouve ? En attendant, la part belle sera donnée aux chansons du dernier album en date.

Mais les tubes attendus seront aussi joués et de manière impeccable. Les inévitables "No Aloha" et "Cannonball", et autres titres tant appréciés sur les différents albums. Coté ambiance, rien à reprocher à Kim, Kelley et leurs comparses, l'ambiance sur la scène est bon enfant, les blagues fusent entre les membres du groupe et les roadies déposant guitares et micros, mais aussi avec le public. Kim parait particulièrement en joie.

Lors du rappel, les sœurs improviseront un titre à deux voix, histoire de régaler le public, ce soir. Un très bon concert à l'ambiance festive et joyeuse de ceux qui vous tirent un sourire et vous éclaire une soirée et même un peu plus.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Mountain battles de The Breeders
La chronique de l'album All Nerve de The Breeders
The Breeders en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
The Breeders en concert au Festival La Route du Rock 2008
The Breeders en concert à Last Splash 20th Anniversary Tour (lundi 27 mai 2013)
The Breeders en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Dimanche 8 juillet

En savoir plus :
Le site officiel de The Breeders
Le Myspace de The Breeders

Crédits Photos : Gérard


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=