Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Crystal Castles
Crystal Castles  (Lies records / PIAS)  mars 2008

Myspace a indubitablement fait avancer la musique. En bien ou en mal, difficile d'en tirer un bilan maintenant. Ce qui est sûr, c'est que le net est devenu un tremplin, un moyen de se faire repérer, accessible à tous et partout dans le monde. Les kids en raffolent et les maisons de disques ont flairé le bon plan à des kilomètres : a priori, rien de bien anormal.

Tout droit venu de Toranto, les Crystal Castles ne se sont pas, eux, gênés pour surfer sur la vague hype pour débarquer sur vos platines. Quelques remixes et images myspace flashy plus tard, les voici donc, avec un premier album, sobrement éponyme.

Rien n'est plus sûr, Crystal Castles ne ressemble en rien à ce que l'on ait pu écouter auparavant : une avalanche de sons électroniques, quelques mélodies accrocheuses qui se dégagent par ci par là et la voix tantôt douce tantôt criarde d'Alice Glass par dessus (et quand on vous parle de sons électroniques, n'imaginez pas de la mauvaise techno pour concours de sono dans les rassemblements tuning).

Ethan Kath et Alice Glass sont ce qu'on pourrait appeler des nostalgiques. Nostalgiques des années 80s et de tout ce qu'il y a autour, notamment de son ambiance, à la fois dark et fluorescente, mariage étonnant que l'on retrouve très bien dans leur musique.

Car cet album reste un mélange d'influences sombres clairement assumées et assimilées (New Order et autres groupes new wave entre autres) et de génériques des premiers jeux de Game Boy à écran monochrome ("Xxzxcuzx Me" reste l'exemple le plus parfait). Il faut dire que les Crystal Castles donnent  directement le ton avec leur nom, inspiré d'une série télé, choix qui se comprend dès les premières secondes de cet album, qui nous font directement basculer dans un univers inquiétant et parfois enfantin ("Vanished"). Difficile à croire à l'heure de la tecktonik...

Mais la musique des Canadiens s'avère être plus efficace sur un EP qu'un LP, tant elle est irrégulière et imprévue, voire désorganisée. Après l'écoute de ces quelques seize morceaux, l'auditeur surpris, hésite sur ce qu'il doit penser de ce groupe : génie ou foutage de gueule ? Effectivement, Crystal Castles, c'est hype, "c'est cool de les avoir dans son top myspace", la musique acid revient à la mode, mais après avoir passé presque une heure en simulation de comitialité, l'auditeur lambda, qui ne met pas forcément de slims et n'a pas de myspace (un vieux con quoi...), a bien le droit de se poser ce genre de questions.

Les Crystal Castles sont donc à l'électro ce que Tetris est à la fameuse console Nintendo : amusant mais vite lassant, voire stressant. Cet album devrait donc réjouir aussi bien les nostalgiques de l'ambiance particulièrement spéciale des années 80s que les blonde platines en fourrure trainant dans les coins les plus branchés du moment.

Punk dans l'esprit, pop (au sens populaire du terme) dans la forme, ce premier essai des Crystal Castles se veut réservé à être joué dans des endroits intimistes (voire glauque), le groupe allant jusqu'à qualifier leur son de musique de "caves". Des caves au ParisParis, il n'y aurait donc qu'un pas...

Et si vous trouvez cette chronique désorganisée et bordélique, je vous répondrais qu'elle l'est presque moins que l'album des Crystal Castles.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
Crystal Castles en concert au Festival International de Benicàssim #18 (samedi 14 juillet 2012)

En savoir plus :
Le Myspace de Crystal Castles


Clément T.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=