Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Léon Rousseau - Neva Dinova - Chris Garneau
Ni vus Ni Connus  (divers)  mai 2008

Ce ni vus ni connus printaniers fait dans l'artisanat et le travail d'orfèvre. Les 3 artistes présentés ayant pour point commun la faculté de procurer à l'auditeur une somme d'émotions peu commune et le grand avantage de réussir ce tour de force sans les artifices de production actuelle. De la musique humaine, à fleur de peau faite à grand coup de "do it yourself",c'est à découvrir et c'est tout de suite.

Chris Garneau Music For Tourists (Fargo, février 2008)

Une voix qui semble flotter sur un nuage, presque androgyne, une musique dépouillée laissant la part belle au piano et aux cordes gracieusement et parcimonieusement déposées sur des partitions que l'on imagine d'un blanc immaculé, à peine tachées des points noirs à perte de vue.

Une musique délicate, une invitation à la détente, tout en douceur, et à la contemplation.

Les mélodies s'imposent naturellement comme si elles étaient en nous depuis toujours, immatérielles et palpables à la fois. Palpables par les émotions qu'elles procurent, à fleur de peau, comme celles de Eliott Smith dont Chris Garneau est un admirateur, ou encore de Alban Dereyer dont l'album Underneath the Myrtle shade offre des sensations similaires.

Music for tourists s'intitule l'album. Des touristes que l'on imagine faire un voyage au paradis, avec Chris Garneau comme tour operator. Cet album est à écouter de toute urgence.

Neva dinova You may already be dreaming (Saddle Creeks/ Pias, avril 2008)

Si Neva Dinova a mis 10 ans à sortir son premier album, en 2002, c'est à un rythme de 1 tous les 3 ans que le groupe effectue désormais ses livraisons. C'est ainsi le troisième qui sort ces jours ci. Le premier sur le label Saddle Creek offrant, grâce à la distribution française de Pias, peut être plus de visibilité que les deux précédents.

You may already be dreaming est une suite de ballades, parfois très américaines, comme "Squirrels", et parfois plus pop comme "Supercomputer", sorte de tube bubblegum et mélancolique ou "Tryptophan" lorgnant du côté du maniérisme vocal de Coldplay.

Mélange des genres assez surprenant qui pourrait faire passer ce disque à la trappe par une écoute trop rapide, notamment parce que "Love from below", qui ouvre l'album pourrait laisser croire à un album dépressif, sans mélodie, flirtant d'un peu trop près avec la country.

Il n'en est rien et Neva Dinova, piloté par Jake Bellows et Heath Koontz, intimes de Conor Oberst avec qui ils ont d'ailleurs collaborer le temps d'un EP, sait jouer avec les émotions, des mots et de la musique, altermant les guitares électrique comme sur "Someone's trippin'" et les chœurs très "américana" sur "Funeral Home".

Du travail d'orfèvre toujours sur le fil entre songwriting et pop … mais ca marche rudement bien.

Leon Rousseau Nonbreakable stereo (Chuck's records, décembre 2007)

Orfèvre et artisan aussi ce Léon Rousseau. Il ne vient pas, comme les deux précédents de l'autre côté de l'atlantique mais pourtant sa musique en est tout autant imprégnée.
Si son précédent album solo, Old School, lorgnait pas mal du côté de la pop anglaise des Beatles, c'est en effet d'avantage vers les amériques que se tourne Rousseau sur ce Nonbreakable Stereo, sorti trop confidentiellement sur le petit label Chuck's Records.

Toujours fasciné par le vintage et les vieilleries, Léon Rousseau s'en donne à cœur joie sur cet album. Nous sommes plongés dans un disque aux réminiscences country folk et rock hors d'âge. Rousseau mêlant savamment modernité des compositions et sonorités … old school.

Entre banjo et guitares électriques, entre ballades folk et brûlots rock, Nonbreakable Stereo est un modèle d'éclectisme et de "do it yourself". Pas de contrainte, pas de musicien, Rousseau fait tout tout seul, et il le fait bien.

Plus qu'un album de country rock, Rousseau rend hommage à ses héros, pour preuve, cette phrase à l'intérieur du livret : "May Robert Zimmerman live forever". Tout est dit.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Old school de Léon Rousseau
La chronique de l'album El Radio de Chris Garneau
Chris Garneau en concert à La Maroquinerie (11 septembre 2007)
Chris Garneau en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
L'interview de Chris Garneau (29 juillet 2009)

En savoir plus :
Leon Rousseau sur Myspace
Neva Dinova sur Myspace
Chris Garneau sur Myspace


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Chris Garneau (29 juillet 2009)


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=