Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Revolver - Vincent Vincent and the Villains - The Kooks
EMI  (Paris)  6 mai 2008

Devant chez EMI, ce soir là, une queue longue, très longue queue qui suit le trottoir. Les Kooks, dernier phénomène brit-pop, est en concert ce soir là. Nous avons été témoins, et vous rapportons fidèlement cette expérience.

Deux autres groupes étaient présents.

Le premier répondant au nom de Revolver fait de la musique bien loin de ce que son nom peut évoquer. En effet, Revolver, c’est une formation de trois musiciens, deux guitaristes et un violoncelliste.

Déjà, la présence de cet instrument annonce une volonté claire de vouloir surprendre. Pendant une demi-heure, nous avons été bercés par leurs chansons polyphoniques, bien sympathiques.

Cependant, le public est en attente des Kooks, c’est clair. Difficile d’assurer une première partie dans ces conditions.

Viennent ensuite l ’excellent Vincent Vincent and the Villains. Apparaissent sur scène de grandes et minces silhouettes, toutes habillées de noir, avec veston ou chemise brodés de motifs texans blancs. Un genre vestimentaire rockabilly mis au goût du jour. Première chanson, "Cinema", et tout de suite, on est surpris par le son fifties et le chant torturé de Vincent Vincent. Une ambiance à la Tarantino, réussissant à nous faire revenir quelques décennies en avant, à l’époque de Happy Days.

Mais Vincent Vincent n’est pas aussi cool que Fonzie : ses mimiques torturées, son attitude de poseur, la force de son chant en font un leader charismatique. Le groupe finira sur "End of the night", qui fait penser à "Wicked game" de Chris Isaak. Ce groupe, c’est du sexy, du rock’n roll, un univers très particulier, à la Quentin Tarantino et Bill Plimpton (si vous ne connaissez pas Plimpton, courez taper de vos petits doigts graciles l’URL suivante : http://www.plymptoons.com/gallery/gallery.html). J’ai couru acheter leur album dès le lendemain : Gospel Bombs. Peut être aura-t-il sa chronique au sein de froggy’s delight !

Après une coupure de presque trois quarts d’heure, le temps que les ingés son finissent les installations, enfin les Kooks arrivent sous les hurlements stridents de groupies, provoquant un mouvement de foule.

C’est Luke Pritchard qui provoque ce rush. Jeune chanteur de 22 ans, il occupe la scène et en fait son territoire très rapidement, accompagné de ses acolytes. La ressemblance physique avec Jim Morrison m’a semblé frappante…. Le professionnalisme de ces jeunes artistes aussi.

Le concert a été bien rôdé, nous faisant vibrer sur des pépites brit-pop comme "Ooh la", et "Do you wanna", que le public chantait en chœur avec Pritchard qui n’hésitait pas à se pencher et tendre sa main au public hystérique.

Certains morceaux sonnant Beatles comme "Mr Maker", quelques ballades "I want you" et "One last time", le tout accompagné de l’attitude qu’il faut face à un public composé de groupies hystériques et de garçons à galurin, inspirés par Pete Doherty : Pritchard semble hanté par sa musique, essaye de casser sa guitare sur scène, une proximité et un dialogue permanent avec le public, ceci parfois au grand dam de la sécurité…

Bref, un concert bien sympa, de la musique pop entraînante, un vrai charisme sur scène. Les Kooks, un groupe à écouter et à suivre !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Inside in, inside out de The Kooks
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
The Kooks en concert à La Maroquinerie (15 décembre 2005)
The Kooks en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
The Kooks en concert au Festival Les Inrocks 2006
The Kooks en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
The Kooks en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
The Kooks en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
The Kooks en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
The Kooks en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #24 (2012) - vendredi
The Kooks en concert au Festival BIME Live! 2014 (édition #2) - samedi 1er novembre
La chronique de l'album Pop de Chambre (EP) de Revolver
La chronique de l'album Music For A While de Revolver
La chronique de l'album Julien Bouchard - Kissamilé - Manuel Etienne - Hoboken Division - Orwell - The Wise Dude’ de Pop à Noël
Revolver en concert au Bataclan (31 octobre 2008)
Revolver en concert au Festival GéNéRiQ 2009
Revolver en concert au Grand Mix (dimanche 14 mars 2010)
Revolver en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (jeudi 15)
Revolver en concert à Main Square Festival 2012 - Samedi
Revolver en concert au Fil (mercredi 7 novembre 2012)
L'interview de Revolver (14 mai 2009)
L'interview de Revolver (15 avril 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de Tindersticks
Le Myspace de Tindersticks

Crédits Photos : Stéphane Kuo


Sabine         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Revolver (5 juillet 2008)


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=