Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Primavera Sound 2008
Scout Niblett - Stephen Malkmus & The Jicks - Lightspeed Champion - Fanfarlo - Throbbing Gristle - Mission Of Burma - Shellac  (Barcelone, Parc Del Forum)  Samedi 31 mai 2008

Le samedi débutera sous une courte pluie fine. Une première en trois ans ! Le temps de s'abriter à l'Auditorium pour écouter Scout Niblett. Commençant seule à la guitare, se retrouvant plus tard à la batterie ou accompagnée d'un batteur en milieu de set, on remarquera surtout sa reprise de "Scrubs" de TLC, "Kidnapped By Neptune", un "Hide And Seek" plein de tension et explosant dans un déluge de décibels, "Kiss", "Do You Want To Be Buried With My People" ou "Nevada".

Un concert donc basé principalement de son album This Fool Can Die Now de 2007. Durant le concert, la frêle Scout demanda au public de lui poser des questions : "How is Steve Albini like ?", "Really nice" répondra-t-elle. On peut d'ailleurs se demander si le fabuleux ingénieur du son n'était pas aux manettes du concert tant on pouvait retrouver sa pate dans le son ultra précis de cette heure de bonheur.

Originalité (je crois) cette année, le stand Myspace propose de courtes séances acoustiques. Stephen Malkmus succède à Lightspeed Champion. Un peu pris de cours, Stephen demande au public les titres qu'il désire le voir interpréter. Forcément, 4 des 5 titres joués seront des morceaux de Pavement. Qu'il est difficile d'avoir sabordé un groupe au sommet de sa gloire...

La scène CD Drone accueille Fanfarlo. Je ne sais que peu de choses d'eux, quelques titres entendus d'une oreille dilettante. Et bien les jeunots sont diablement efficaces ! Très beirutiens, les musiciens s'échangent les instruments. Là encore, on a affaire à un groupe post Arcade Fire à l'évidence.

Silver Jews et Stephen Malkmus And The Jicks me laisseront une impression bizarre.

Celle que ces compères d'il y a 20 ans ont fait le tour. Un moment de platitude suit et précède un moment plus catchy. Je m'ennuie.

Retour à l'Auditorium pour Throbbing Gristle. Tentures autour de la scène, kitchitude et expérimentation sonore désuète au programme. Erreur.

S'il est peut-être étonnant de voir une reformation de la sorte dans un lieu que l'on peut qualifier d'"établi", les vieux n'ont pas perdu la main et même si l'interprétation est peut-être un peu scolaire – tout le monde vieillit – on en prend plein les oreilles et l'amateur de musique industrielle apprécie.

"Bob Weston (bassiste de Shellac) est aux manettes de la console de Mission Of Burma !" me dit-on. J'abrège mon casse croûte pour aller voir ça... L'acolyte de Steve Albini est bien là, à se demander vraiment si l'Electrical Audio n'était effectivement pas aux manettes du concert de Scout Niblett... Le groupe a l'habitude de travailler avec les chicagoiens et ça se sent. Un implacable "That's When I Reach For My Revolver" démontrera également que de bonnes oreilles font la différence lorsqu'il s'agit de sonoriser un concert dans un lieu difficile. Le seul bon son de tout le festival pour la scène Vice, malheureusement. Il s'agit sans doute là de la plus importante amélioration à apporter l'année prochaine.

Le grand moment du troisième jour, minuit, l'heure de Shellac ! Rituel habituel du bleu de travail pour Steve Albini lors du soundcheck, qui se révèle être plutôt une discussion entre les musiciens.

S'il y a affluence devant la scène ATP, on sent moins de pressing qu'en 2006 à l'Auditorium lors de leur rocambolesque prestation ayant mis l'équipe de securité sur le qui vive ou lors du concert de Modest Mouse sur cette même scène en 2007.

Mon rendez-vous annuel avec Shellac fut, pour resumer, énorme. Aussi intense, précis et foutrement impressionant qu'en 2006. Reprenant les titres de leur Excellent Italian Greyhound de 2007 de manière beaucoup plus maitrisée que leur de leur précédente tournée, revenant au son d'Action Park qui aura d'ailleurs une large place dans la setlist. Les titres sont tout le meilleur d'un des plus impressionnants groupes de scène qui soit. Un régal auquel Scout Niblett viendra prendre part lorsqu'il s'agira de démonter la batterie de Todd Trainer.

On en redemande ! Et ce dès la séance hivernale du festival !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album I Am de Scout Niblett
La chronique de l'album Kidnapped By Neptune de Scout Niblett
Scout Niblett en concert au Nouveau Casino (17 décembre 2007)
Stephen Malkmus & The Jicks en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition - Samedi
Lightspeed Champion parmi une sélection de singles (septembre 2007)
Lightspeed Champion parmi une sélection de singles (octobre 2007)
La chronique de l'album Life is sweet ! Nice to meet you de Lightspeed Champion
Lightspeed Champion en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Lightspeed Champion en concert à Falling of the lavender bridge (septembre 2007 )
Lightspeed Champion en concert au Festival International Benicàssim 2008
L'interview de Lightspeed Champion (mardi 17 novembre 2009)
La chronique de l'album Reservoir de Fanfarlo
Fanfarlo en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (samedi 7)
Fanfarlo en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (jeudi 15)
Fanfarlo en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
La chronique de l'album ONoffON de Mission of burma
La chronique de l'album Dude Incredible de Shellac
Shellac en concert au Festival Primavera Sound 2006 (samedi)
Shellac en concert au Bataclan (26 mai 2007)
Shellac en concert au Grand Mix (25 mai 2007)

En savoir plus :
Le site officiel du festival
Le Myspace du festival

Crédits photos : Laurent Baillet


Laurent Baillet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=