Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Musiques en Stock 2008
The Blakes - The Heavy - Mademoiselle K - The Bellrays  (Cluses, Place des Allobroges)  Vendredi 04 juillet 2008

La Grande Scène de la place des Allobroges accueille ce soir une programmation 100% rock, avec un zest de soul pour couronner le tout. Le public est plus nombreux dès 19h : pour la programmation, pour le week-end, pour le soleil ? Peu importe en fait, il est là, et cela fera sans aucun doute plaisir à The Blakes, qui avaient été bluffés par le public français (propos recueillis lors d’une interview pour Musiques en Stock).

Ce sont donc The Blakes qui ouvrent cette deuxième soirée.

Les sonorités sont accrocheuses, les basses et les rythmiques très entraînantes, le trio aux cheveux mi-longs se montre particulièrement efficace dans le maniement de la pop anglaise.

J’appréciais déjà leur album éponyme, mais le live offre ce petit plus qui fait la différence : imaginez le début rythmique de "Two Times" avec la batterie qui vous remue. Un batteur qui m’a bien plus donc, ce sont d’ailleurs ses sonorités qui pour moi font la différence. Un groupe qui ne révolutionne pas le rock, mais qui se révèle d’une excellente qualité et engage la soirée d’une belle manière.

The Heavy prend la relève, en montant la barre un peu plus haut niveau dynamisme. Un groupe qui porte bien son nom, des sonorités graves et puissantes, le tout pour un ensemble facilement écoutable et très "groovy" à mon goût.

Les jeunes ados de Cluses pogottent gentiment, la musique leur convient également. Le chanteur hyper charismatique ne tient pas en place et parviendrait presque à me donner le mal de mer au milieu des montagnes.

Pour sa chanson "made for the girls" et faute de public féminin au premier rang, il lance un appel pour que quelques (jeunes et jolies) femmes viennent palier à ce manque. Il descend à plusieurs reprises dans la fosse, il n’en faut pas davantage pour chauffer l’ambiance ! Un set convaincant mais tout de même un peu court, le groupe ne puisant pas suffisamment de motivation et d’encouragements au sein du public pour prolonger le set après le premier rappel.

Mademoiselle K. Sans aucun doute parmi les artistes les plus attendus de ce festival, à en juger le public présent. Que l’on aime ou pas, c’est une question de goût (évidemment me direz-vous).

Personnellement, à part ses quelques singles, je n’avais pas vraiment écouté plus que ça.

Mais, sur scène, elle est fraîche, ne se prend pas la tête et y va franchement. Mimiques, grimaces et autres gesticulations sont au rendez-vous, grosse complicité avec ses musiciens. L’énergie est palpable et la demoiselle prend manifestement son pied sur scène, enflammant littéralement la place des Allobroges ! Son dynamisme lui a d’ailleurs joué un tour puisque emporté par son élan, elle en a perdu l’équilibre. La scène  est superbe, les fans sont heureux, et le pari rock de la soirée est tenu. Même si on ne comprend pas grand-chose aux paroles, le son était comme souvent trop fort.

The Bellrays. Whaou. J’avais lu que ce groupe avait sorti pas moins de 9 albums et tournait depuis 20 ans. Et puis quand je les vois en live, là je comprends vraiment. Ce sont de vraies bêtes de scène ! Ca joue vite, la chanteuse est impressionnante et charismatique, sa voix est chaude, puissante et sensuelle.

Très soul sur certains morceaux, une voix qui n’a absolument rien à envier aux autres pointures américaines plus connues, telles Tina Turner.

Le guitariste voltigeur défie les lois de l’apesanteur (il suffit de regarder les photos), tout en nous gratifiant d’un jeu de guitare hyper énergique.

Le bassiste et le batteur ne déméritent pas, loin s’en faut : il fallait bien des musiciens qui assuraient derrière cette voix incroyable !

Au final, difficile de dire ce que j’ai vraiment aimé dans ce concert : l’énergie dégagée, le mélange soul-rock puissant, les variations de rythmes (qui me laissaient souffler de temps en temps, heureusement), les lumières sublimes de cette scène, le public tout fou.

Je suis ressortie un peu sonnée, en me demandant ce que je pourrais bien écrire sur cette soirée (sponsorisée par Red Bull ?!), puisque j’ai toujours plus de mal (étrangement) à trouver les mots quand  j’aime…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de The Blakes
L'interview de The Blakes (mars 2008)
La chronique de l'album Ca me vexe de Mademoiselle K
Une 2ème chronique de l'album Ca me vexe de Mademoiselle K
La chronique de l'album Jamais la paix de Mademoiselle K
Mademoiselle K en concert à La Maroquinerie (28 septembre 2006)
Mademoiselle K en concert au Festival du Schmoul 2007
Mademoiselle K en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (samedi)
Mademoiselle K en concert à l'Elysée Montmartre (12 juin 2007)
Mademoiselle K en concert au Festival Le Rock dans tous ses Etats 2007 (samedi)
Mademoiselle K en concert au Festival Furia Sound 2008
Mademoiselle K en concert au Fil (7 novembre 2008)
Mademoiselle K en concert au Festival Fnac Live #4 (édition 2014)
The Bellrays en concert au Festival Les Femmes s'en melent #11 (2008)
The Bellrays en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
The Bellrays en concert au Festival Cool Soul #1 Paris 2011
The Bellrays en concert au Festival Cool Soul #1 Lille 2011

En savoir plus :
Le site officiel du festival
Le Myspace du festival

Crédits photos : Vanessa Bureau (retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


Vanessa Bureau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=