Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival La Route du Rock 2008
The Breeders - Tindersticks - Sigur Rós - The Ting Tings - Girls in Hawaii - French Cowboy - Fuck Buttons - The Do  (Saint Malo)  14, 15 et 16 août 2008

Pas de Feuille de Route cette année et un dossier plus léger pour cette 18ème Route du Rock, édition charnière après de grosses difficultés financières dues en partie au fiasco Corgan de l'an dernier. Souscriptions, aides de Saint-Malo et de Saint Père Marc en Poulet et l'espoir de tous les vieux festivaliers de pouvoir encore longtemps passer 3 jours de bonne musique sous le soleil capricieux de la Bretagne.

Le premier jour du festival sera peut être le plus attirant pour le grand public. The Do, immanquables cette année sur leur tournée géante mais surtout les Tindersticks en formation étendue et les Breeders, de retour pour la sortie de leur dernier album.

Tout commence sur la plage avec Nina Nastasia, seule sur la petite scène improvisée tout près des vagues et après un incroyable déluge qui a mouillé les maillots des courageux footballeurs du Foot is not dead qui ouvraient le festival. Guitare sèche, voix sans artifice, avec sa petite fiole d'alcool posée à ses côtés, elle nous propose un superbe concert tout en finesse. Un très bon choix pour ce premier jour à la plage.

Au Palais du grand large, après une ouverture très sympathique par les Dodos, c'est au tour de Fuck Buttons de faire du bruit dans la belle salle. Et du bruit il y en aura, de la distortion à fort volume, du My Bloody Valentine electro comme le disait la réclame. Ils ne croyaient pas si bien dire. Des premiers rangs aux balcons c'est un déluge sonore qui sort des jouets numériques des deux compères. Ils sautent, remuent sur les sons déchirés qui sortent des enceintes. La voix, quand il y en a, est à l'unisson, totalement dévastée par les nappes de distortions. Un concert au final parfois éprouvant mais terriblement efficace.

Retour par les bouchons du mois d'août à Saint Malo pour rejoindre le fort de Saint Père et assister au concert des War on Drugs. Rien de spectaculaire pour ce groupe de Philadelphie, juste un bon démarrage de festival avec une découverte, certes pas exceptionnelle, mais intéressante de part les quelques envolées soniques pour supporter une voix qui finit par être agaçante.

La suite sera plus intéressante avec The Do, même si tout festivalier passionné n'a pas pu les manquer pendant leur grande tournée des festivals. A chaque concert, c'est toutefois le même plaisir. Dan et Olivia en font des tonnes, soutenus par l'excellent batteur et sa surprenante collection de percussions. Ils en font des tonnes, certes, mais pour le plus grand plaisir du public, proposant des versions remaniées des meilleurs titres de l'album et le charme opère. Une fine équipe qui ne devrait pas avoir de mal à se renouveller pour un deuxième album tant ils semblent ouverts aux mélanges et aux expérimentations.

Après la fantasie de notre finlandaise préférée, place au sérieux du grand Stuart et de ses Tindersticks en formation étendue. Cuivres et cordes pour soutenir l'excellent groupe mené par la voix inimitable du leader. Rien à dire sur ce concert si ce n'est un sentiment de perfection, une envie de s'asseoir et d'admirer le jeu parfait en écoutant cette voix qui nous hantera longtemps après le concert.

Et après un tel concert on se retrouve comme des adolescents devant les soeurs Deal, toutes fraîches, souriantes, blaguant, emmenant les Breeders et tous leurs tubes avec la conviction d'un groupe amateur. Solos approximatifs, fins abruptes, chants désaccordés, on n'est très loin de la perfection de leurs prédécesseurs mais quel plaisir ! On pouvait s'attendre à un remix de la tournée des Pixies, avec musiciens figés attendant la fin du spectacle pour recolter leur chèque mais c'est tout l'inverse. Les américaines s'amusent, se narguent, lancent de l'eau sur le bassiste quand elles ne jouent pas et proposent au final un concert foutraque mais tellement divertissant qu'on ne peut rien leur reprocher. A la Route du Rock, où l'on peut croiser les popeux les plus intransigeants, un petit vent de bordel ne peut pas faire de mal.

Après une courte nuit, on débute la journée de 15 août sur la plage de Bon Secours sérieusement frequentée mais qui, grâce à un vent tout breton, reste fréquentable. Centenaire y joue un folk-post-rock délicat et tout à fait idéal pour un repos bien mérité sur cette plage de sable fin. Multiples effets confrontés à des instruments acoustiques pour un concert tout en subtilité.

Moins subtil le combo guitare-batterie de No Age bien loin du blues-rock-hype des White Stripes. Ici on lorgne plutôt vers Sonic youth avec des saturations à trois amplis et des effets à n'en plus finir. Le batteur n'est pas en reste et, dans un final apocalyptique, se livrera même à un tabassage de guitare en règle.

Californie toujours avec les exceptionnels Why? déjà rencontrés dans ce même fort en 2006. A 4 sur scène, ils relisent leurs deux albums avec la même fougue et la même perfection sonore. Exit le bassiste/guitariste aux claviers ou le chanteur/guitariste sur ses deux pédales wha wha, le groupe est désormais plus mûr et l'apport du quatrième homme sur scène permet de dégager du temps pour de nouvelles experimentations. On adore toujours autant.

Après des années de négociations, voici enfin le jour et l'heure où Sigur Rós posera ses flight cases sur le grand plateau du Fort Saint-Père. Les islandais inimitables, dont le dernier album, presque pop, tranche totalement avec les premiers opus, n'epargneront rien aux spectateurs : costumes traditionnels, fanfare, cordes, enormes boules lumineuses, et lancer de confettis qui offriront à la Route du Rock, l'espace d'une heure et demi, une ambiance de Noël, un Noël sombre porté par les terribles nappes de guitare et la voix de Jonsi Birginson. Merveilleux concert pour les amateurs, joli spectacle pour les autres.

Samedi 16, dernier jour, au Fort, le journal du festival nous apprend que François Floret est optimiste et qu'il y aura bien une édition 2009 de la Route du Rock, les spectateurs peuvent être rassurés et apprécier les 3 multi-instrumentistes de Menomena dont le saxo nous fera retourner quelques années en arrière avec un son proche de Morphine entre deux envolées de guitares à effets. De la pop très particulière, idéale pour ce début de journée très calme malgré les annonces météo.

Le French Cowboy, Federico Pellegrini, leur succedera, assisté par ses 3 compères ex-Little Rabbits. Et même si, musicalement, le folk de maintenant n'a pas grand chose à voir avec la pop debridée des années 90, on se replonge dans nos souvenirs avec l'humour décalé des lascars, les blagues à la foule, la poignée de main de Gaétan à un quidam arrivé par hasard sur le plateau et une incroyable performance sur une reprise d'Amy Winehouse/Pauvre diable quand le cowboy invite deux filles "attendant le groupe suivant" à monter sur la grande scène. Rien que pour ce genre de coup et pour les excellentes compositions, on continue de les adorer.

Ces 2 filles que Federico promettait "d'avoir", elles attendaient les Girls in Hawaii qui ne les décevront pas. Les 6 belges, découverts très humbles en conférence de presse et extremement heureux d'être de retour dans un festival à taille raisonnable après un détour dans les méga festivals du nord de l'Europe, livreront un set de pop songs imparables avec une pénombre paradoxalement à l'opposé des lumineuses mélodies jouées à 3 guitares et tellement plus d'instruments variés. Même les sceptiques resteront un bon moment devant les 6 très bons musiciens que l'on n'a pas fini de croiser.

On terminera notre festival avec les Ting Tings déjà vus aux Trans et qui semble ici plus à l'aise même si Katie White semble mettre du temps à prendre ses marques. Le duo guitare/batterie (encore !!) est percutant et ose la ballade ou l'hymne electro. Rien d'exceptionnel mais un fort bon moment dans la lignée des Vive La Fete ou autre agitateurs rocks.

Rendez vous en février pour la Route du Rock 2009 Hiver et encore de nouvelles découvertes et un plaisir toujours aussi vif d'écouter de la bonne musique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Mountain battles de The Breeders
La chronique de l'album All Nerve de The Breeders
The Breeders en concert à La Cigale (18 avril 2008)
The Breeders en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
The Breeders en concert à Last Splash 20th Anniversary Tour (lundi 27 mai 2013)
The Breeders en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Dimanche 8 juillet
La chronique de l'album Waiting for the moon de Tindersticks
La chronique de l'album The hungry saw de Tindersticks
La chronique de l'album Falling down a mountain de Tindersticks
Tindersticks en concert à La Cigale (26 septembre 2003)
Tindersticks en concert à Folies Bergères (5 mai 2008)
Tindersticks en concert au Grand Théâtre (mardi 2 novembre 2010)
Tindersticks en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Tindersticks en concert à Splendid (jeudi 11 octobre 2012)
Tindersticks en concert au Fil (dimanche 14 octobre 2012)
Tindersticks en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2016 - du vendredi au dimanche
Tindersticks en concert au Festival La Route du Rock #26 (samedi 13 août 2016)
L'interview de Tindersticks (janvier 2010)
La chronique de l'album Heima de Sigur Rós
La chronique de l'album Kveikur de Sigur Rós
Sigur Rós en concert au Grand Rex (13 février 2003)
Sigur Rós en concert au Grand Rex (13 février 2003) - 2ème
Sigur Rós en concert à La Villette (28 septembre 2004)
Sigur Rós en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Sigur Rós en concert à Main Square Festival
Sigur Rós en concert au Festival International Benicàssim 2008
Sigur Rós en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
Sigur Rós en concert au Zénith (jeudi 28 février 2013)
Sigur Rós en concert au Festival Rock en Seine 2016 - samedi 27 août
Oldies : Sigur Rós - Með Suð í Eyrum Við Spilum Endalaust
La chronique de l'album Super Critical de The Ting Tings
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
The Ting Tings en concert au Festival International Benicàssim 2008
The Ting Tings en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
The Ting Tings en concert à Paléo Festival #34 (2009)
The Ting Tings en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
La chronique de l'album From here to there de Girls in Hawaii
La chronique de l'album Plan your escape de Girls in Hawaii
La chronique de l'album Everest de Girls In Hawaii
La chronique de l'album Refuge de Girls In Hawaii
La chronique de l'album Hello Strange de Girls in Hawaii
La chronique de l'album Nocturne de Girls in Hawaii
Articles : Photos Blonde Redhead et Girls in Hawaii - La Route Du Rock
Girls in Hawaii en concert au Festival La Route du Rock 2004 (dimanche)
Girls in Hawaii en concert à l'Elysée Montmartre (9 mars 2005)
Girls in Hawaii en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
Girls in Hawaii en concert au Grand Mix (samedi 7 décembre 2013)
Girls in Hawaii en concert à L'Autre Canal (samedi 22 mars 2014)
Girls in Hawaii en concert au Carré (samedi 22 novembre 2014)
Girls in Hawaii en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Lundi 9 juillet
L'interview de Girls in Hawaii (21 juin 2004)
La conférence de presse de Girls in Hawaii (août 2004)
L'interview de Girls in Hawaii (6 février 2008)
L'interview de Girls In Hawaii (samedi 22 mars 2014)
L'interview de Girls in Hawaii (samedi 22 novembre 2014)
L'interview de Girls in Hawaii (lundi 26 juin 2017)
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
French Cowboy en concert au Festival Les Transmusicales 2007 (Jeudi)
French Cowboy en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
French Cowboy en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
French Cowboy en concert au Triomphe (16 octobre 2008)
French Cowboy en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
L'interview de French Cowboy (15 avril 2008)
Fuck Buttons en concert au Festival Primavera Sound 2008
Fuck Buttons en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Fuck Buttons en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - vendredi 2 novembre
Fuck Buttons en concert au Festival La Route du Rock #23 (jeudi 15 août 2013)
La chronique de l'album A mouthful de The Do
The Do parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
La chronique de l'album Both Ways Open Jaws de The Dø
La chronique de l'album Shake Shook Shaken de The Dø
The Do en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
The Do en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
The Do en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
The Do en concert au Fil (20 septembre 2008)
The Do en concert à L'Aéronef (mercredi 6 avril 2011)
The Do en concert au Grand'place (samedi 9 juillet 2011)
The Do en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - mercredi 29 avril
The Do en concert au Festival Europavox 2015 - Samedi 23 mai
The Do en concert au Festival Artrock 2015
The Do en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Samedi
The Do en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2015 - 14ème édition
L'interview de The Dø (samedi 6 décembre 2014)

Crédits photos : Fred (plus de photos sur Taste of Indie)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Girls in Hawaii (21 février 2008)
The Dodoz (26 octobre 2009)


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=