Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Dark Knight, Le Chevalier Noir
Christopher Nolan  août 2008

Réalisé par Christopher Nolan. USA. 2008. Avec : Christian Bale, Heath Ledger, Aaron Eckhart, Gary Oldman.

Les temps sont durs pour les malfrats de Gotham City. Le lieutenant de police Jim Gordon et le procureur Harvey Dent, aidés par Batman, sont en guerre ouverte contre la pègre locale. Alors qu’ils sont sur le point d’éradiquer le crime organisé de la ville, leur association va être mise à l’épreuve par un génie du crime : le joker.

Ce nouvel épisode de Batman confirme le tournant déjà amorcé par le précédent, Batman begins.

Le britannique Christopher Nolan a décidé de montrer le côté le plus sombre du héros. Le premier ingrédient utilisé : un changement radical de décor. Tim Burton avait fait de Gotham City une ville tentaculaire aux aspects gothiques, baignée par une lumière blafarde. Dans Le Chevalier Noir, l’action se déroule dans une ville on ne peut plus réaliste : le tournage s’est déroulé à Chicago. De nombreux plans panoramiques viennent imprimer la cartographie du lieu, le réalisme est donc au rendez-vous. Fini les décors inspirés par les comics, on reconnaît la ville et l’identification devient plus évidente.

Autre ingrédient et pas des moindres : les personnages. Commençons par le génial Joker, brillamment interprété par Heath Ledger qui décèdera peu de temps après le tournage. Ce dernier est le méchant le plus effrayant qu’on ait eu l’occasion de voir. En effet, il n’a aucune autre motivation que celle de mettre Gotham City à feu et à sang. Contrairement à la pègre, il est complètement affranchi de l’argent, son empathie est au degré zéro, et détruire la ville et ses habitants ne constitue qu’un jeu à ses yeux. Personnage enfantin et mélancolique (son maquillage a coulé, comme s’il avait pleuré), assassin brutal, il ne craint pas de mourir, ce qui en fait le pire des ennemis.

Ce joker là semble catalyser la peur des américains de ne plus pouvoir se protéger du terrorisme : personne n’est plus à l’abri. Face à lui, le procureur Dent, qui souhaite sincèrement rétablir la paix dans sa ville. Ce combat va le soumettre à des choix difficiles, et cette confrontation à l’ultra violence va le révéler sous un autre jour. Il deviendra le "double-face", personnage complexe et torturé par l’envie de vengeance et la volonté de justice.

Enfin, Batman ici appelé le chevalier noir, semble désormais baisser les ailes. Il continue, rassurez-vous, à combattre le mal ceci à grand renfort de coup de boules et de jouets technologiques, mais ceci avec une résignation qu’on ne lui connaissait pas. Le héros devient un paria et s’incline face aux vicissitudes du destin. Il ne se battra pas pour retrouver l’amour de Rachel, il acceptera d’être jugé à tort par ses contemporains, ceci pour l’interêt général. Le super-héros est bien mis à mal dans cet épisode, mais sa dignité, et son humanité lui feront gagner en superbe.

Christopher Nolan a réussi son dernier Batman, proposant un blockbuster esthétique et divertissant qui propose toutefois quelques pistes de réflexions. On le voit dans les autres films issus des Marvels : le discours qui semble se dégager est que face au terrorisme, il ne reste que la solidarité, ne comptez plus sur les super-héros pour vous sauver, même eux peuvent avoir la gueule de bois.

 

Durée 2h27

En savoir plus :
Le site officiel de The Dark Knight


Sabine         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=