Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival International Benicàssim 2008
Aldo Linares - Krakovia - Nada Surf - Sigur Rós - Lightspeed Champion - Mates of States - Black Lips - These New Puritains - Battles  (Benicàssim, province de Castellón)  jeudi 17 juillet 2008

Tout d’abord, il faut savoir que le FIB est aussi un festival de théâtre, de danse, de courts-métrages et de mode (soit 100 évènements extramusicaux en 2008). Mais depuis plusieurs années passées au FIB, je n’ai jamais vraiment été confronté à ces formes d’art, tant le plateau musical est conséquent.

L’enceinte du festival est composée de 3 scènes de concerts + une scène typée boite de nuit (Pista Pop) avec des djs locaux. Contenance des scènes : Escenario Verde (en plein air) : 30000 ; Fiberfib :12000 ; Fib Club : 6000 personnes. Il y eut, en 2008, 150000 personnes sur les 4 jours.

Ensuite, il faut également savoir que le FIB est un repaire d’Anglais (bien plus de la moitié des festivaliers). Et qui dit Anglais, dit grosse ambiance, alcool, Rayban Wayfarer, jeunes filles en tenue de soirée… et je ne parle même pas du vomi ! En tout cas, ce festival est depuis des années un endroit particulier, mi-plage mi-concerts, propice à de longues soirées à s’éclater, suivies de 3 ou 4 heures de sommeil dans le barouf des divers campings avant d’être réveillés à 9 heures du matin par les 50°c qu’il fait sous la tente. Heureusement, les douches collectives en plein air du Campfib (sans doute bientôt classées patrimoine mondial historique de l’Unesco) sont peut-être les plus sympas de tous les festivals. Et les grandes plages de Benicassim permettent tout de même de se reposer et faire un petit break avant une nouvelle nuit de folie.

Le premier soir du FIB est censé être la "petite" journée, mais d’année en année, ce jeudi d’ouverture devient de plus en plus conséquent, avec 3 scènes ouvertes au public (dont l’énorme Escenario Verde et une scène spéciale avec uniquement des DJ’s, jouant plutôt pop).

20h00 : le DJ Aldo Linares joue, comme chaque année, les ouvreurs avec un set oscillant entre Buddy Holly et My Bloody Valentine.

20h30 : Le groupe espagnol Krakovia sera donc le premier groupe de ce FIB 2008. Ambiance rock’n roll et psychobilly. Grosse patate nuancée par quelques titres langoureux type Raveonettes, avec une chanteuse plus que charismatique, entre Marylin Monroe et Dita Van Teese.

21h40 : Nada Surf joue au FIB pour la quatrième fois ; la grande scène est comble et l’audience semble attendre un groupe de power-pop qui la fera rentrer de plain-pied dans ce festival.

Et le public joue bien le jeu en chantant et sautillant tout au long du concert.

Quelques titres du dernier album rencontrent un franc succès, comme "Weightless" ; et le groupe n’a même pas besoin de jouer le mythique "Popular" pour contenter la foule, de toute façon heureuse.

22h50 : La nuit a entièrement recouvert Benicassim et les Islandais de Sigur Rós entament leur live par "Svefn-g-englar", morceau reconnaissable entre mille, de par ses bruits de sonar chaleureux et envoûtants.

La suite sera toujours aussi magique et les ovations du public à la fin des morceaux (voire même pendant) démontrent qu’à Bénicassim, il peut y avoir de l’engouement pour du post-rock ou de la pop planante.

Le set sera forcément dans le plus pur style des Islandais : guitares jouées avec des archets, voix de tête lancinante, le quatuor à cordes Amiina habillant le tout, ambiance visuelle hypnotique avec de gros ballons éclairant la scène, pluies de confettis, public reprenant en choeur…

Le set deviendra ensuite de plus en plus péchu avec des morceaux dont la fin s’envole magistralement dans un tonnerre multi-instrumentiste (comme sur "Hafsol"). Beau moment ; pas étonnant que Sigur Ros fasse près de 100 dates cette année…

Dommage qu’au même moment, sur la petite scène FIB Club, la jolie pop bluesy de Lightspeed Champion n’eut pas l’audience méritée ; ça se passera forcément mieux à la fin de Sigur Ros.

0h50 : Mates of States enchaîne sur la grande scène après les Islandais.Mignon sur disque, les mélodies pop naïve de ce duo clavier/batterie n’engendrent que très peu d’attention et de reconnaissance parmi le public.

2h10 : On pensait l’ambiance retombée, mais les Black Lips arrivent sur la grande scène.

C’est même limite dommage que ces 4 bad boys foufous d’Atlanta jouent sur une scène énorme avec fosse à photographes et éclairage hyper pro alors que les petits clubs leur siéent à merveille.

Alors que ça devenait une habitude avant le FIB, ici, impossible de voir une baston avec un mec bourré du public ou de voir la sécurité dépassée par un trop grand nombre de spectateurs slamant depuis la scène.

En tout cas, leur son garage dégueulasse résonne d’entrée et des pogos se forment dans l’assemblée, surtout sur le morceau "O’Katrina", tube garage/punk/rockab surpuissant.

Groupe du genre oblige, les sempiternels crachats en l’air sont de rigueur chez les musiciens (et peu importe s’ils leur retombent sur la face).

Le batteur en redemande quand un gobelet plein de bière lancé par le public lui retombe dessus.

Le bassiste pète une corde avant de slamer dans la foule pendant que des techniciens s’occupent d’un problème sur la batterie. Le guitariste avec les dents en inox sourit. Bref, tout va bien.

3h30 : La grande scène s’obscurcit pour accueillir These New Puritains : ambiance plutôt sombre pour ces jeunes Anglais mêlant sons électros, guitare, batterie, voix lancinantes et fantomatiques pour aboutir à une prestation à mille lieux des standards du marché du disque. L’audience se disperse quelque peu.

Pendant ce temps-là, les New-Yorkais de Battles font headbanger la scène FIB Club par leur espèce de post-rock à la fois dark et psyché, mais souvent dansant (étonnant, non ?).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
Vendredi 18 juillet au Festival International de Benicàssim
Samedi 19 juillet au Festival International de Benicàssim
Dimanche 20 juillet au Festival International de Benicàssim

Jeudi 17 juillet du FIB vu par Mathilde
Vendredi 18 juillet du FIB vu par Mathilde
Samedi 19 juillet du FIB vu par Mathilde
Dimanche 20 juillet du FIB vu par Mathilde

Aldo Linares en concert au Festival International Benicàssim 2008
Aldo Linares en concert au Festival International de Benicàssim #17 (jeudi 14 juillet 2011)
La chronique de l'album Let Go de Nada Surf
La chronique de l'album Live in Brussels de Nada Surf
La chronique de l'album The Weight Is A Gift de Nada Surf
La chronique de l'album If I Had a Hi-Fi de Nada Surf
Nada Surf en concert à l'Elysée Montmartre (20 novembre 2005)
Nada Surf en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Nada Surf en concert au Festival Art Rock #25 (2008)
Nada Surf en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (jeudi 15)
Nada Surf en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (samedi 31 juillet 2010)
La chronique de l'album Heima de Sigur Rós
La chronique de l'album Kveikur de Sigur Rós
Sigur Ros en concert au Grand Rex (13 février 2003)
Sigur Ros en concert au Grand Rex (13 février 2003) - 2ème
Sigur Ros en concert à La Villette (28 septembre 2004)
Sigur Ros en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Sigur Ros en concert à Main Square Festival
Sigur Ros en concert au Festival La Route du Rock 2008
Sigur Ros en concert au Zénith (jeudi 28 février 2013)
Sigur Ros en concert au Festival Rock en Seine 2016 - samedi 27 août
Oldies : Sigur Rós - Með Suð í Eyrum Við Spilum Endalaust
Lightspeed Champion parmi une sélection de singles (septembre 2007)
Lightspeed Champion parmi une sélection de singles (octobre 2007)
La chronique de l'album Life is sweet ! Nice to meet you de Lightspeed Champion
Lightspeed Champion en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Lightspeed Champion en concert à Falling of the lavender bridge (septembre 2007 )
Lightspeed Champion en concert au Festival Primavera Sound 2008
L'interview de Lightspeed Champion (mardi 17 novembre 2009)
La chronique de l'album Good Bad Not Evil de Black Lips
La chronique de l'album 200 Million Thousand de Black Lips
La chronique de l'album Underneath The Rainbow de Black Lips
Black Lips en concert à La Boule Noire (24 septembre 2008)
Black Lips en concert au Festival GéNéRiQ 2009
Black Lips en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (vendredi 6)
Black Lips en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (lundi 9)
L'interview de Black Lips (10 février 2009)
La chronique de l'album E.P. C B de Battles
La chronique de l'album Mountain battles de The Breeders
La chronique de l'album All the Battles de JOY
Battles en concert au Festival La Route du Rock - Collection Hiver 2006
Battles en concert au Festival de Dour 2006 (vendredi)
Battles en concert à La Maroquinerie (10ème édition des Inrocks Indie Club) (21 septembre 2006)
Battles en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Battles en concert à L'Aéronef (mardi 12 avril 2011)
Battles en concert au Cabaret Sauvage (jeudi 30 juin 2011)
Battles en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
Battles en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition
Battles en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition - Vendredi
Battles en concert au Grand Mix (jeudi 29 octobre 2015)
Battles en concert au Festival La Route du Rock #26 (samedi 13 août 2016)

En savoir plus :
Le site officiel du festival

Crédits photos : ManuD (retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


Spud         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=