Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival International Benicàssim 2008
Aldo Linares - Krakovia - Nada Surf - Sigur Rós - Lightspeed Champion - Mates of States - Black Lips - These New Puritains - Battles  (Benicàssim, province de Castellón)  jeudi 17 juillet 2008

Tout d’abord, il faut savoir que le FIB est aussi un festival de théâtre, de danse, de courts-métrages et de mode (soit 100 évènements extramusicaux en 2008). Mais depuis plusieurs années passées au FIB, je n’ai jamais vraiment été confronté à ces formes d’art, tant le plateau musical est conséquent.

L’enceinte du festival est composée de 3 scènes de concerts + une scène typée boite de nuit (Pista Pop) avec des djs locaux. Contenance des scènes : Escenario Verde (en plein air) : 30000 ; Fiberfib :12000 ; Fib Club : 6000 personnes. Il y eut, en 2008, 150000 personnes sur les 4 jours.

Ensuite, il faut également savoir que le FIB est un repaire d’Anglais (bien plus de la moitié des festivaliers). Et qui dit Anglais, dit grosse ambiance, alcool, Rayban Wayfarer, jeunes filles en tenue de soirée… et je ne parle même pas du vomi ! En tout cas, ce festival est depuis des années un endroit particulier, mi-plage mi-concerts, propice à de longues soirées à s’éclater, suivies de 3 ou 4 heures de sommeil dans le barouf des divers campings avant d’être réveillés à 9 heures du matin par les 50°c qu’il fait sous la tente. Heureusement, les douches collectives en plein air du Campfib (sans doute bientôt classées patrimoine mondial historique de l’Unesco) sont peut-être les plus sympas de tous les festivals. Et les grandes plages de Benicassim permettent tout de même de se reposer et faire un petit break avant une nouvelle nuit de folie.

Le premier soir du FIB est censé être la "petite" journée, mais d’année en année, ce jeudi d’ouverture devient de plus en plus conséquent, avec 3 scènes ouvertes au public (dont l’énorme Escenario Verde et une scène spéciale avec uniquement des DJ’s, jouant plutôt pop).

20h00 : le DJ Aldo Linares joue, comme chaque année, les ouvreurs avec un set oscillant entre Buddy Holly et My Bloody Valentine.

20h30 : Le groupe espagnol Krakovia sera donc le premier groupe de ce FIB 2008. Ambiance rock’n roll et psychobilly. Grosse patate nuancée par quelques titres langoureux type Raveonettes, avec une chanteuse plus que charismatique, entre Marylin Monroe et Dita Van Teese.

21h40 : Nada Surf joue au FIB pour la quatrième fois ; la grande scène est comble et l’audience semble attendre un groupe de power-pop qui la fera rentrer de plain-pied dans ce festival.

Et le public joue bien le jeu en chantant et sautillant tout au long du concert.

Quelques titres du dernier album rencontrent un franc succès, comme "Weightless" ; et le groupe n’a même pas besoin de jouer le mythique "Popular" pour contenter la foule, de toute façon heureuse.

22h50 : La nuit a entièrement recouvert Benicassim et les Islandais de Sigur Rós entament leur live par "Svefn-g-englar", morceau reconnaissable entre mille, de par ses bruits de sonar chaleureux et envoûtants.

La suite sera toujours aussi magique et les ovations du public à la fin des morceaux (voire même pendant) démontrent qu’à Bénicassim, il peut y avoir de l’engouement pour du post-rock ou de la pop planante.

Le set sera forcément dans le plus pur style des Islandais : guitares jouées avec des archets, voix de tête lancinante, le quatuor à cordes Amiina habillant le tout, ambiance visuelle hypnotique avec de gros ballons éclairant la scène, pluies de confettis, public reprenant en choeur…

Le set deviendra ensuite de plus en plus péchu avec des morceaux dont la fin s’envole magistralement dans un tonnerre multi-instrumentiste (comme sur "Hafsol"). Beau moment ; pas étonnant que Sigur Ros fasse près de 100 dates cette année…

Dommage qu’au même moment, sur la petite scène FIB Club, la jolie pop bluesy de Lightspeed Champion n’eut pas l’audience méritée ; ça se passera forcément mieux à la fin de Sigur Ros.

0h50 : Mates of States enchaîne sur la grande scène après les Islandais.Mignon sur disque, les mélodies pop naïve de ce duo clavier/batterie n’engendrent que très peu d’attention et de reconnaissance parmi le public.

2h10 : On pensait l’ambiance retombée, mais les Black Lips arrivent sur la grande scène.

C’est même limite dommage que ces 4 bad boys foufous d’Atlanta jouent sur une scène énorme avec fosse à photographes et éclairage hyper pro alors que les petits clubs leur siéent à merveille.

Alors que ça devenait une habitude avant le FIB, ici, impossible de voir une baston avec un mec bourré du public ou de voir la sécurité dépassée par un trop grand nombre de spectateurs slamant depuis la scène.

En tout cas, leur son garage dégueulasse résonne d’entrée et des pogos se forment dans l’assemblée, surtout sur le morceau "O’Katrina", tube garage/punk/rockab surpuissant.

Groupe du genre oblige, les sempiternels crachats en l’air sont de rigueur chez les musiciens (et peu importe s’ils leur retombent sur la face).

Le batteur en redemande quand un gobelet plein de bière lancé par le public lui retombe dessus.

Le bassiste pète une corde avant de slamer dans la foule pendant que des techniciens s’occupent d’un problème sur la batterie. Le guitariste avec les dents en inox sourit. Bref, tout va bien.

3h30 : La grande scène s’obscurcit pour accueillir These New Puritains : ambiance plutôt sombre pour ces jeunes Anglais mêlant sons électros, guitare, batterie, voix lancinantes et fantomatiques pour aboutir à une prestation à mille lieux des standards du marché du disque. L’audience se disperse quelque peu.

Pendant ce temps-là, les New-Yorkais de Battles font headbanger la scène FIB Club par leur espèce de post-rock à la fois dark et psyché, mais souvent dansant (étonnant, non ?).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
Vendredi 18 juillet au Festival International de Benicàssim
Samedi 19 juillet au Festival International de Benicàssim
Dimanche 20 juillet au Festival International de Benicàssim

Jeudi 17 juillet du FIB vu par Mathilde
Vendredi 18 juillet du FIB vu par Mathilde
Samedi 19 juillet du FIB vu par Mathilde
Dimanche 20 juillet du FIB vu par Mathilde

Aldo Linares en concert au Festival International Benicàssim 2008
Aldo Linares en concert au Festival International de Benicàssim #17 (jeudi 14 juillet 2011)
La chronique de l'album Let Go de Nada Surf
La chronique de l'album Live in Brussels de Nada Surf
La chronique de l'album The Weight Is A Gift de Nada Surf
La chronique de l'album If I Had a Hi-Fi de Nada Surf
Nada Surf en concert à l'Elysée Montmartre (20 novembre 2005)
Nada Surf en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Nada Surf en concert au Festival Art Rock #25 (2008)
Nada Surf en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (jeudi 15)
Nada Surf en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (samedi 31 juillet 2010)
La chronique de l'album Heima de Sigur Rós
La chronique de l'album Kveikur de Sigur Rós
Sigur Ros en concert au Grand Rex (13 février 2003)
Sigur Ros en concert au Grand Rex (13 février 2003) - 2ème
Sigur Ros en concert à La Villette (28 septembre 2004)
Sigur Ros en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Sigur Ros en concert à Main Square Festival
Sigur Ros en concert au Festival La Route du Rock 2008
Sigur Ros en concert au Zénith (jeudi 28 février 2013)
Sigur Ros en concert au Festival Rock en Seine 2016 - samedi 27 août
Oldies : Sigur Rós - Með Suð í Eyrum Við Spilum Endalaust
Lightspeed Champion parmi une sélection de singles (septembre 2007)
Lightspeed Champion parmi une sélection de singles (octobre 2007)
La chronique de l'album Life is sweet ! Nice to meet you de Lightspeed Champion
Lightspeed Champion en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Lightspeed Champion en concert à Falling of the lavender bridge (septembre 2007 )
Lightspeed Champion en concert au Festival Primavera Sound 2008
L'interview de Lightspeed Champion (mardi 17 novembre 2009)
La chronique de l'album Good Bad Not Evil de Black Lips
La chronique de l'album 200 Million Thousand de Black Lips
La chronique de l'album Underneath The Rainbow de Black Lips
Black Lips en concert à La Boule Noire (24 septembre 2008)
Black Lips en concert au Festival GéNéRiQ 2009
Black Lips en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (vendredi 6)
Black Lips en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (lundi 9)
L'interview de Black Lips (10 février 2009)
La chronique de l'album E.P. C B de Battles
La chronique de l'album Mountain battles de The Breeders
La chronique de l'album All the Battles de JOY
Battles en concert au Festival La Route du Rock - Collection Hiver 2006
Battles en concert au Festival de Dour 2006 (vendredi)
Battles en concert à La Maroquinerie (10ème édition des Inrocks Indie Club) (21 septembre 2006)
Battles en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Battles en concert à L'Aéronef (mardi 12 avril 2011)
Battles en concert au Cabaret Sauvage (jeudi 30 juin 2011)
Battles en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
Battles en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition
Battles en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition - Vendredi
Battles en concert au Grand Mix (jeudi 29 octobre 2015)
Battles en concert au Festival La Route du Rock #26 (samedi 13 août 2016)

En savoir plus :
Le site officiel du festival

Crédits photos : ManuD (retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


Spud         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=