Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kid Loco
Party Animals & Disco Biscuits  (PIAS)  septembre 2008

Kid Loco n'est pas tombé de la dernière pluie. Pourtant, entre ses collaborations discrètes et ses albums solo pour le moins espacés dans le temps, Jean-Yves Prieur, membre unique de Kid Loco, n'est pas genre à jouer les rock stars.

Ce ne furent pourtant pas les occasions qui lui manquèrent lorsque débarqua le mouvement French Touch auquel il a pris part en restant pourtant dans l'ombre, préférant la discrétion de la production ou de management de label (Bondage, important label electro) plutôt que les lumières de la scène.

On retrouvera notamment Kid Loco derrière de nombreux remix, de Saint-Etienne à Mogwaï en passant par Pulp ou Kat Onoma. C'est deux ans après A Grand Love Story, première tentative popisante qu'il sortira, en 2001, Kill Your Darlings. Cet album majeur reste un must et aura eu l'intelligence de bousculer la scène electro hip (trip) hop française en mélangeant, sans préjugé, les genres "ennemis" que sont le hip hop, la pop et le rock, aidé dans sa tâche par Tim Keegan, des très respectables Departure Lounge, et quelques autres pointures de la pop anglaise.

Et même si le succès de Kill Your Darlings ne fut pas aussi retentissant que ceux de Air ou Daft Punk, Kid Loco s'était enfin forgé une réputation méritée. Depuis lors, après quelques remarquées prestations scéniques, Jean-Yves Prieur se retire à nouveau du devant de la scène pour retourner à ses mixes et autres productions.

C'est donc après 7 ans d'attente et une bande originale de film (The Graffiti Artist de Michael Bolton dont un titre figure sur l'album, "Theme from the Graffiti Artist") que sort enfin ce nouvel album de celui qui aime naviguer à vue et en eaux troubles.

Sur Party Animals & Disco Biscuits, Jean-Yves Prieur a pris de l'assurance et s'aventure encore plus avant dans ses explorations musicales et ses mélanges contre nature qui ne sont pas pour nous déplaire, vous l'imaginez bien ! Sa voix plus assurée rappelle parfois furieusement celle de Tim Keegan, présent d'ailleurs sur ce disque.

Musicalement, le spectre est large et le fossé entre "Oh Lord ! " qui ouvre le disque et "The Specialist" ou "Pretty Boy Floyd" semble grand. Pourtant, rien n'arrête Kid Loco. Et c'est avec une certaine majesté qu'il jette, mine de rien, un pont electro entre mélodie noire et minimaliste tout en élégance et euro pop dansante lorgnant du coté d'Edwin Collins ou même plus loin vers l'Amérique des Flaming Lips et Mercury Rev ("10:15").

Cet album est un mélange détonnant de mélodies pop entêtantes, d'electro et d'influences multiples intelligemment digérées. "Love is all around" fait même une tentative réussie de folk nonchalante à coup de guitares claires et de claviers Hammond à faire pâlir Beck et Forest For The Tree (si vous ne connaissez pas, cela peut être tout à fait normal mais ça doit pouvoir se trouver chez votre soldeur favori ou dans une quelconque boutique en ligne).

Comme il le chante sur "The Time of our Lives", "We gonna have fun together". Tout est dit, adoptez sans plus attendre un kid pas si loco que cela, mais en tout cas sacrement talentueux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Confessions Of A Belladonna Eater de Kid Loco

En savoir plus :
Le site officiel de Kid Loco


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=