Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fancy
Kings Of The Worlds  (Exclaim)  septembre 2007

Comment sortir du lot en France, surtout lorsque l’on chante en anglais ? Une bonne musique assurément, mais également une image forte et originale. Fancy a bien compris ce principe et porté par le revival du glam, se dirige avec son album Kings Of The Worlds vers le carton plein.

Un buzz tourne depuis un bon petit moment déjà autour de ce trio de bêtes de scènes qui déchaine passion et décibels. Jessie Chaton (chant), Ramon Pavez (basse) et Mohamed Yamani (guitare) constituent une triplette peu commune de banlieusards (Montreuil) rencontrés sur les bancs de l’école. Des petites salles parisiennes jusqu’aux scènes de festivals aux Etats-Unis, cela ressemble à une success story à l’américaine justement.

Avec un côté queer assumé et revendiqué, Fancy donne autant à voir qu’à entendre et nous propulse dans la salle du Paradise de Brian de Palma. L’outrancier est un art de vivre et là rien n’est de trop : ni le maquillage et les vêtements à franges, ni le boa et la coupe afro de Jessie. Et avec un égo démesuré mais sûrement nécessaire pour s’imposer, le chanteur qui se targue à longueur d’interviews d’avoir composé quelques secondes de la mélodie de "abc" de Justice et d’une collaboration avec Rinôcérôse, rêve de gloire, de richesses et de villa à Los Angeles. Un humour qu’il faut bien sûr apprécier sur toute la gamme des degrés.

Evidemment, le titre de l’album est légèrement mégalomane mais colle parfaitement à l’image du groupe. La pochette, pas forcément des plus heureuses, rappelle quant à elle les affiches de cinéma des films gore italiens des années 70. Mais attention, le train est rapide, et Kings Of The Worlds en trente minutes de déluge sonore ne laisse pas le temps de se reposer.  La guitare acérée de Mo lance des riffs ravageurs et se combine à la voix haut perchée de Jessie sous la coupe de la frappe franche du batteur. Fancy assume et assure sans retenue onze titres dont un paquet de tubes en puissance : "Seventeen" et "Morning" sont déjà soigneusement rangés au rang d’hymne et "Dressed to kill" n’en n’est pas loin. Le presque langoureux "U.V.N.I" rajoute, s’il n’en fallait, une note sexuelle et passant du hard-glam au funk bien dosé, "What’s your name again" envoie un refrain très Jackson 5. Au fil des titres, Fancy s’impose et impose son style.

Bien sûr, il faut aimer le genre et la voix suraiguë de Jessie peut lasser à la longue. Mais difficile quand même pour tout auditeur quelque peu sensible à cette variété musicale de ne pas se laisser entraîner.

Ovni dans le paysage musical français, l’atypique Fancy dénote par son look improbable et sa musique survitaminée. Peut-on faire aussi bien que nos amis ricains ? Le résultat est là et s’annonce suffisamment convaincant pour répondre par un "oui" sans retenue.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Fancy parmi une sélection de singles (février 2007)
La chronique de l'album Fancy Machine de Fancy
Fancy en concert à La Maroquinerie (6 mars 2006)
Fancy en concert à La Boule Noire (11 octobre 2007)
Fancy en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Samedi
Fancy en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
L'interview de Fancy (avril 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Fancy
Le Soundcloud de Fancy
Le Facebook de Fancy


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=