Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jeffrey Lewis
biographie 

Jeffrey "Lightning" Lewis est né à New York en 1975. Ses parents, de sympathiques beatniks, n'ont pas la télévision et Jeff se passionne pour les comics avant même de savoir lire. Son frère Jack nait en 1980.

Après des études à New York (dont un mémoire sur la BD "Watchmen"), Jeff passe l'hiver 1997-98 dans des conditions précaires; il vit dans une sous-location illégale à 150$ par mois et passe son temps à écouter de vieux disques de Pearls Before Swine et de Donovan. Il écrit ses premières chansons minimalistes sur la vieille guitare de son papa.

Au printemps 1998, il joue à l'open-mic de Lach's et, l'été, enregistre sur un quatre-pistes onze de ses chansons, auxquelles il ajoute deux chansons de son frère qui vient de se mettre à la basse. Cette première cassette s'appellera "Indie-Rock Fortune Cookie"; elle était vendue 3$ avec un comic-book miniature à ses concerts au Sidewalk Cafe. Jeffrey devient vite une figure du nouveau mouvement Anti-Folk new yorkais.

En 2001, Adam Green et Kimya Dawson des Moldy Peaches envoyent à Geoff Travis de Rough Trade Records un CD de huits titres tirés des deux premières cassettes de Jeff. Ainsi voit le jour "The Last Time I Did Acid I Went Insane and other favorites", compilation de deux années d'enregistrements-maison de Jeff et Jack.

Jeffrey continue son œuvre de dessinateur. Il a ainsi passé des mois enfermé dans une cabane du Maine pour travailler sur plusieurs projets, de fiction ou autobiographique.

Son deuxième album "It’s The One Who’ve Cracked That The Light Shines Through", sorti en 2003 chez Rough Trade, a reçu une excelente critique. La chanson ethérée "Sea Song" y cotoie le psycho-billy histérique "If you shoot the head you kill the ghoul" ou le talking-blues délirant "Back When I Was 4" où Jeff raconte sa vie de 4 à… 103 ans !

Jeff s'est fait remarquer à Paris lors de chacun de ses passages : au Festival MoFo à Mains d'œuvres, où il a joué en solo et avec Kimia Dawson ou à la Guingette Pirate en 2003.

Non content de mélanger le folk-blues autobiographique au punk-rock minimaliste, Jeff sait aussi mettre en scène son talent de dessinateur ; ses "low budget video" font la joie du public : Jeff chante certaines de ses chansons a-capella en montrant au public ses dessins qui illustrent les textes…

Jeff Lewis a découvert la musique de Kevin Coyne il y a quelques mois seulement et a été immédiatement conquis. Il se déclare "honoré" de jouer avec lui. Leur rencontre le 9 février au Nouveau Casino devrait apporter son lot de surprises…


"Un peu le Daniel Johnston new-yorkais. Ou un p’tit Lou Reed. Ou Jonathan Richman en 1970. Ou Jad Fair avec une guitare acoustique" (Les Inrockuptibles)

"Des chansons qui évoquent des maquettes approximatives d'un Velvet Underground débutant à qui on aurait coupé l'électricité" (Libération)

"Dans 20 ans, les ados ouvriront des grands yeux quand vous leur direz : "Jeff Lewis ? Je l’ai vu en 2003 à Paris ; on était à peine 50 dans la salle…" (Froggy's Delight)

"Le new-yorkais le plus hype (aucun des membres des Rapture) et le plus excitant du moment (ni encore moins Julian Casablancas)" (Froggy's Delight)

"Jeffrey Lewis écrit des chansons comme si elles étaient des livres, le tout dans un mélange de candeur et de maturité" (lecargo.org)

 

 
Lien:
http://www.thejeffreylewissite.com

PascalR         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=