Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bensé
Album  (Naive)  mai 2008

Question chanson française, on a connu des années de disette. Mais il faut bien avouer que depuis quelques temps (depuis les quotas ?), la langue de Molière fait de plus en plus d’adeptes. C’est sûr qu’on y trouve du bon comme du moins bon, la quantité n’étant pas gage de qualité. Cependant, la production nationale s’améliore et donne à voir des jeunes prometteurs. Le dernier petit venu s’appelle Bensé et donne dans le folk.

Ça se bouscule au portillon. La chanson française (terme générique pour parler de quiconque chante dans notre langue) a le vent en poupe. Pourtant, le chemin est pentu et accidenté. L’extrême hardiesse de la chose consiste à offrir une musique originale et un texte pas trop con (essentiel point de divergence d’avec nos amis anglophones), le tout porté par des mélodies accrocheuses. Public exigeant, l’auditeur de chanson francophone n’accepte pas n’importe quoi et se lasse alors du langage SMS pour se montrer amateur de jolies tournures, voire d’une pointe de poésie. Ainsi une double exigence s’impose alors au pauvre petit musicien français qui voudrait percer chez lui. La vie est ainsi faite...

Julien Bensé, niçois d’origine, a longtemps roulé sa bosse dans le sud de la France avant de monter tenter sa chance sur la capitale. Il s’est alors produit dans de nombreux bars et petites salles parisiennes rodant son répertoire avant de sortir de sa besace douze chansons dans une lignée folk (plus une treizième cachée) et de les graver sur son premier disque.

L’album très simplement intitulé Album s’ouvre sur le radiophonique "Au grand jamais". Entraînant, le morceau se révèle le plus enlevé de l’album. Avec des textes joliment tournés, de l’humour et de la sincérité, Bensé se dévoile,  raconte des histoires, ses histoires. Il propose des tranches de vie, des portraits le tout énoncé avec simplicité.

Réalisé en collaboration avec Yann Arnaud (Air, Syd Matters, Cocosuma), Album fait dans le spontané. Pas d’excentricités, le folk reste droit dans ses bottes. L’harmonica présent dès que possible accentue ce petit côté folk singer et dresse un pont vers Mr Dylan. Les références vont ainsi de Neil Young, Springsteen à Maxime le Forestier à qui il emprunte le titre d’une chanson (devinez laquelle !).

Un album personnel, peut-être un peu trop. Il tombe dans l’autobiographique et nous passe en détail sa famille : "Angela", chanson du bayou sur sa nourrice espagnole, "Mon frère"  pour... son frère, "Moshé" hommage à son grand-père et "Ma veuve" dédié à sa mère.  Pas sûr que ça parle à tout le monde...

Sentant bien une certaine accointance avec la nouvelle scène française, Bensé  fait un inventif duo avec Tété, un de ses représentants émérites, pour "Dans ma soucoupe" sur un texte alambiqué de Lanzmann. Et fort d’une belle complicité, il entonne avec Rose, sa compagne dans la vie et pour le coup artistique, "Petite" qui sent le quotidien vécu.

Bensé se raconte et expose sa vie de jeune homme. Ainsi, "Après nous" et "Et si" expriment ses histoires d’amour, ses peurs. Des chansons qui parleront sans doute aux trentenaires qui flippent un peu et se questionnent beaucoup. Enfin, une dernière chanson en anglais, sans titre, conclut sympathiquement l’album dans une joyeuse collégiale foutraque.

Pas de révolution en vue mais du folk de bon aloie. Album est un album (merci pour la répétition !) homogène avec comme principal fil conducteur la guitare acoustique. C’est propre sur lui, joliment tourné mais pour le coup, ça manque un peu de caractère. Rien ne dépasse, comme lavé au savon de Marseille et poli à la pierre ponce.

Ce premier effort reste cependant très agréable à écouter et présage sans aucun doute d’une suite prometteuse.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'Odyssée de Julien Bensé
Bensé en concert au Bataclan (26 mars 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Bensé
Le Myspace de Bensé


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=