Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Get Well Soon
Rest Now, Weary Head ! You Will Get Well Soon  (V2)  septembre 2008

La fin de l'année approche. L'heure des bilans et de remplir la hotte du Père Noël par la même occasion.

Avec Rest Now, Weary Head ! You Will Get Well Soon du groupe Get Well Soon, vous allez pouvoir marier les deux. Car comment ne pas propulser ce premier album dans les premières places de votre top 10 de l'année et comment ne pas avoir envie de l'offrir, ou de se le faire offrir ? Comment ne pas être sensible à la voix chaude et profonde de Konstantin Gropper, aux orchestrations luxuriantes et aux mélodies entêtantes et mélancoliques de ces 14 titres ?

Parlons aussi de la reprise de "Born Slippy Nuxx", titre immortalisé sur la BO de Trainspotting. Ici, Gropper s'approprie le titre tout en gardant l'énergie tubesque de l'original mais avec un tempo plus lent, difficile à décrire mais très agréable à écouter tant pour la reprise que pour le souvenir du film.

Autre chanson étonnante, "Christmas in Adventure Parks" aux airs de chansons de kermesse surprend lorsque le chanteur renifle et se racle la gorge avant le refrain. Surprenant où on ne l'attend pas sur des mélodies pourtant pas toutes tombées de la dernière pluie, c'est bien là le secret de fabrication de Get Well Soon.

On croisera ainsi  tout au long du disque des références appuyées à Radiohead sur "We are safe inside while they burn down our house", mais aussi à ce vieux briscard de crooner que fût Jarvis Cocker du temps de Pulp sur "Witches ! Witches ! Rest Now In The Fire".

Et pour les plus vieux d'entre nous (ça fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de vieilleries), on retrouve aussi une ambiance de pop noire, voix grave et guitares sur le fil entre pop et rock que l'on trouvait chez les magnifiques looser de Strangelove ou encore Jack ("Lost In The Mountains (Of The Heart)". Et pour en finir avec les citations évidentes, on parlera des Américains de The National dont on retrouve la sobriété et la densité de l'interprétation au coin de chaque morceau.

Et si un seul titre devait vous convaincre d'acheter d'urgence cet album, ce serait sans doute "I sold my hands for food so please feed me" épique et touchant, aussi beau que la poésie sombre de son titre. Mais difficile de le départager avec "If this hat is missing I have gone hunting" également imparable avec son refrain frais chanté par une demoiselle dont la voix et le ton contraste étonnament avec le chant très grave et très dur de Gropper, qui ferait presque passer Eldrich, de Sisters of Mercy pour un des Compagnons de la chanson (que les plus jeunes demandent à leur parents ou à Wikipédia).

Chaque titre pourrait ainsi être passé en revue sans y trouver aucune faiblesse, et pour les avoir découverts avant tout en concert, l'ensemble est réellement cohérent et pas seulement l'effet d'artifices de studio.

L'ambiance très cinématographique des chansons, renforcée par leurs titres souvent très poétiques (et très longs) apporteront une immersion totale dans l'univers de ce jeune allemand vraiment talentueux, dont on espère profiter du talent encore longtemps, mais quoi qu'il en soit sans doute un des albums de 2008 qui m'aura procuré le plus de plaisir et d'émotions. Mon album de l'année à moi, au moins !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Vexations de Get Well Soon
La chronique de l'album Get Well Soon de Sarabeth Tucek
La chronique de l'album The Scarlett Beast O'Seven Heads de Get Well Soon
La chronique de l'album Love de Get Well Soon
La chronique de l'album The Horror de Get Well Soon
Get Well Soon en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
Get Well Soon en concert à La Cigale (mardi 14 octobre 2008)
Get Well Soon en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Get Well Soon en concert à L'Aéronef (samedi 13 mars 2010)
Get Well Soon en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du vendredi
Get Well Soon en concert au Grand Mix (vendredi 2 novembre 2012)
Get Well Soon en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - samedi 2 juillet
Get Well Soon en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - samedi 23 juillet

En savoir plus :
Le site officiel de Get Well Soon
Le Myspace de Get Well Soon


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 janvier 2021 : En route pour l'aventure

On ne sait pas encore ce qui nous attend en 2021, espérons pouvoir enfin retourner voir des spectacles bientôt, en attendant on va essayer d'organiser de nouveaux des concerts en live sur notre chaine Twitch. On vous en parle bientôt. D'ici là, voici la sélection de la semaine.

Commençons par le sommaire et le replay de la Mare Aux Grenouilles #18

Du côté de la musique :

"Vivaldi, Le quattro stagioni" de Alexandra Conunova
"Contrastes" de Duo W
"Beethoven, si tu nous entends" de La Symphonie de Poche & Nicolas Simon
"Ras la trompe" de Lila Tamazit Trio
"La sélection de Julien Bousquet" émission #6 de Listen In Bed
"Fleurs" de Mélody Louledjian & Antoine Palloc
"Monks of nothingness" de Olivier Lasiney & Yantras
"In paradisum" de Schola Cantorum of the Cardinal Vaughan Memorial School
et toujours :
"Le cas très inquiétant de ton cri" de MelmACHello
"Douze oiseaux dans la forêt de pylônes électriques" de Nicolas Jules
"L'allégresse" de DaYTona, la 200ème chronique de CycoLys
"Across the universe" Saison 2, Mix 7, encore un beau mix de Listen In Bed
"Hiver(s)" de Matthias Billard

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"Ali Baba" de Macha Makeieff
"Mon père avait raison" de Sacha Guitry
"Adieu Monsieur Haffmann" de Jean-Pierre Daguerre
"Le canard à l'orange" de Marc-Gilbert Sauvajon
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Madame Arthur ose Bashung"

Expositions :

en virtuel :
"Picasso et la bande dessinée" au Musée Picasso
"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Soulages" à l'Espace Lympia
"Christian Dior, couturier du rêve" au Musée des Arts Décoratifs
"Bacon en toutes lettres" au Centre Pompidou
"Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay

Cinéma :

at home :
"Dim Sum Funeral" de Anna Chi
"Son of Sofia" d'Elina Psykou
"Fin du monde" de Carolina Hellsgård
"Brooklyn" de Pascal Tessaud
"Hôtel Fantôme" de Daniel Kehlmann
"Motherland" de Tomas Vengris
"La classe volante" de Kurt Hoffmann
et un regard vers le cinéma hollywoodien avec :
"Le plus grand cirque du monde" de Henry Hathaway
"Une étoile est née" de William Wellman
"La Taverne de la Jamaïque" d'Alfred Hitchcock
"Top Secret" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Inside story" de Martin Amis
"Là où nous dansions" de Judith Perrignon
"Le bonheur est au fond du couloir à gauche" de J.M. Erre
"Les douze morts de Napoléon" de David Chanteranne
"Tiger" de Eric Richer
"Un papillon, un scarabée, une rose" de Aimee Bender
et toujours :
"59 rue des Archives" de Bruno Guermonprez, David Koperhant & Rebecca Zissmann
"Oeuvres complètes III" de Roberto Bolano
"Vox populi" de Thomas Harnois

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=