Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bellrays - Second Sex - Kabu Ki Buddah - Raymonde Howard
Le Fil  (Saint Etienne)  22 novembre 2008

Ce soir là en arrivant au Fil, c'est tout un cinéma... L'ambiance déjà... Je marche seul dans la nuit et le froid, de gros flocons de neige tombent lourdement sous la lueur blafarde des lampadaires... [ambiance Max Payne], au loin on entend la puissante clameur de milliers de supporters stéphanois faire bouillir le chaudron, serais-je en train de pénétrer dans une arène, à quels combats dois-je m'attendre? [ambiance Gladiator] Ok, vous me direz certainement "arrête ton char Ben Hur" ou bien que je me fais trop de films mais certaines fois la réalité se rapproche étonnamment la fiction et ce fut le cas ce soir là...

Au menu, un copieux dîner musical! Au fil, on ne se moque pas des clients! Pas moins de 4 formations musicales vont se succéder, petite déception tout de même l'annulation de  Coming Soon -pour de légitimes raisons- qui promettait une bonne dégustation... Peut importe ce qui nous attend c'est du lourd, ça tombe bien le froid donne faim.

Attaque énergique avec la formation, que dis-je, la team, que dis-je, la troupe "Kabu Ki Buddah", ce super trio, original, composé de trois mutli-instrumentistes (1♀ + 2♂). Tous chantent, alternent leurs places et s'échangent instruments selon les morceaux : basse, batterie, synthé, violoncelle, trombone à coulisse... mais aucune guitare! Uniformément vêtus de survêtements old school sous lesquels ils ont glissés un  marcel, on les dirait échappés d'un cirque d'Europe de l'Est... cocktail détonnant et délirant qui s'il était soutenu par des guitares -saturées de préférence- pourrait parfois faire penser à du métal mais il n'en est rien le résultat est puissant, mélodique et festif et ne peut être cantonné dans un ou plusieurs styles...

Pas vraiment de mots pour les décrire mais c'est un pur régal, de plus ils ne manquent pas d'humour et vont jusqu'à faire de petites chorégraphie synchronisées sur scène, pas de doutes ils savent communiquer leur pèche! Pour les connaisseurs leur concept n'est pas sans rappeler le génie de System Of A Down, groupe Américano-Arménien de néo métal, les K-K-B pourraient eux lancer le mouvement disons... "néo festif"?

Ensuite pour casser les codes on passe directement de l'entrée au trou normand, avec Raymonde Howard, cette guitariste chanteuse solo, qui elle serait plutôt issue des années 50-60 avec sa Gretsh Jazz, autre concept, plus intimiste et minimaliste cette fois-ci, grâce à une "loop station" couplée à sa guitare et ses deux micros chant lui permet de créer des boucles musicales en live et doubler des rythmiques, riffs, mélodies guitare ou bien cœurs, phrasés, refrains chantés... Raymonde nous livrera un agréable et doux set, teinté de blues, pop et folk sous une incroyable concentration stimulant une écoute attentive de la part du public qui plongera d'autant plus vite dans son univers.

 

Retour sur la grande scène et c'est au tour de Second Sex, de faire leurs preuves, sous l'acclamation de hordes de collégiennes surexcitées conquises d'avance. Quand on a affaire à une formation d'adulescent qui cartonne auprès des ados, l'oreille et l'œil se font plus critiques que jamais et il est difficile de mettre les préjugés de coté... Quoi qu'on en dise, que l'on aime ou non, il faudrait vraiment être de mauvaise fois pour ne pas reconnaître que ce groupe, quoique jeune, est vraiment bon.

Sur scène il faut se méfier des apparences, ces quatre gaillards parisiens branchés à première vue, balancent un bon rock'n'roll très propre, rappeux et péchu, et on peut dire qu'ils envoient du steak! Leurs morceaux sont cohérents et pas surchargés, pas de solos à rallonge ou d'extravagances superficielle pour un résultat des plus efficace.

Même si tout le monde n'est pas conquis ce groupe prouve qu'il n'est pas qu'une façade et on pourrait saluer le fait que leur succès ne sort pas d'une émission de télé-realité. A choisir pour l'éducation musicale des générations futures je voterai sans douter pour des groupes comme celui-ci plutôt que pour Star Ac et compagnie... On ne rappellera jamais assez cette expression vitale dans le monde d'aujourd'hui  "Éteins la télé et allumes ton cerveau"... les oreilles suivront!

Voici venu le temps du plat de résistance, avec The Bellrays, groupe Californien précurseur du Rock'n'Soul. Oui vous avez bien entendu rock and soul! En effet la chanteuse, Lisa Kekaula, qui a collaboré avec plusieurs formations de styles variés tel que Basement Jaxx, pourrait être définie comme une  Diva  de la soul, oserai-je même dire une James Brown au féminin. Collez par dessus une formation rock'n'roll expérimentée et vous obtiendrez du "Hard Sweet and Sticky" , comme s'intitule leur dernier opus.

Et là, sur scène c'est un régal, ils réussissent à embraser la salle, si le précédent groupe envoyait du steak, The Bellrays nous servent carrément le rôti, pour dire si c'est du lourd! Le public est séduit et en redemande. Ce groupe à un style sans prétentions, pas de chichi, les guitares, basses, batteries et amplis on vécus et ne brillent plus depuis longtemps mais peu importe le flacon, le groupe assure, puissant, énergique autant musicalement que vocalement, la chanteuse a du coffre! Généreux le groupe nous offre deux rappels synonymes de bouquet final!

Le public ravi et repus rentre chez lui dans le froid mais de bonne humeur!

Alors combien d'étoiles pour le Fil?

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album For all the bruises black eyes and peas de Raymonde Howard
La chronique de l'album Le Lit de Raymonde Howard
La chronique de l'album S.W.E.A.T. de Raymonde Howard
Raymonde Howard en concert au Fil (6 juin 2009)
Raymonde Howard en concert au Fil (mercredi 6 octobre 2010)
L'interview de Raymonde Howard (16 avril 2010)
L'interview de Raymonde Howard (lundi 3 mars 2014)
La chronique de l'album Petite mort de Second Sex
Articles : La Nouvelle scène rock parisienne : Parisians - The Naast - Second Sex - Violett - Brats - -
Second Sex en concert à La Maroquinerie (1er décembre 2005)
Second Sex en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Second Sex en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
The Bellrays en concert au Festival Les Femmes s'en melent #11 (2008)
The Bellrays en concert au Festival Musiques en Stock 2008
The Bellrays en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
The Bellrays en concert au Festival Cool Soul #1 Paris 2011
The Bellrays en concert au Festival Cool Soul #1 Lille 2011

En savoir plus :
Le Myspace de The Bellrays
Le Myspace de Second Sex
Le Myspace de Kabu Ki Buddah
Le site officiel de Raymonde Howard
Le Bandcamp de Raymonde Howard
Le Myspace de Raymonde Howard
Le Facebook de Raymonde Howard

Crédits photos : Sébastien Barriol (Retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


Claude Crépet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Raymonde Howard (9 août 2014)
Raymonde Howard (5 janvier 2011)


# 22 mars 2020 : Homeworks

Nos chroniqueurs ont fait leurs devoirs à la maison cette semaine. On vous parle toujours de musique, de littérature et de jeux vidéo mais aussi d'expositions virtuelles, de cinéma et de théâtre en DVD ou en ligne. C'est parti, voici de quoi vous occupez en restant chez vous.

Du côté de la musique :

"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander
et toujours :
"Ludi" de Chassol
"D'ombres" de Elodie Vignon
"L'univers" de Goodbye Moscow
"Single / Clip des champions" de Klub des Loosers
"Robert Schumann : L'hermaphrodite" de Laurianne Corneille
"A Milli" le podcast numéro 11 de Listen in Bed
"Outlaws" de Ludivine Issambourg
"It's only us" de Monophonics
"Premier EP" de Panic Party
"Ornithologie" de Un Poco Loco

Au théâtre :

dans un fauteuil de salon avec la sélection de la semaine en diffusion sur le net :
du boulevard avec :
"Le Sommelier" en replay sur la chaîne Paris-Première et la captation de "Un amour de jeunesse"
un classique avec la captation de "Ruy Blas" créé aux Fêtes Nocturnes de Grignan
un classique revisité avec le streaming de "L'Ecole des femmes" au Théâtre national de l'Odéon
une comédie circassienne avec la captation de "La Nuit du Cerf" du Cirque Leroux
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" : "Potiche" de Barillet et Grédy avec Jacqueline Maillan
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Récital emphatique de Michel Fau"
"Le Gros, la Vache et le Mainate"
"Elephant Man"
"Dans les yeux de Jeanne"
"Orphée"
"Il y aura la jeunesse d'aimer"

Expositions :

en toute tranquilité mais qui déménagent avec sur le Musée de la Sacem avec :
"Le Punk français" qui a fêté son quarantième anniversaire et "Le Disco français" toujours présent sur les dancefloors
le parcours virtuel sur le site du Petit Palais correspondant à l'exposition "Paris 1900"
en passant les frontières avec la visite virtuelle des collections du Rijksmuseum d'Amsterdam
et, en attendant la réouverture de l'exposition "Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée, le documentaire "Sur les pas de Christian Louboutin" de Olivier Garouste

Cinéma :

se faire une toile à domicile avec parmi les films récents sortis en DVD :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin

Lecture avec :

"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle
et toujours :
"Alerte rouge" de Tomaz Lavric
"Chez nous" de Louis Candlish
"de Gaulle et les grands" de Eric Branca
"El Nino de Hollywood" de Oscar & Juan José Martinez
"Idiot wind" de Peter Kaidheim
"L'intégrale de F A U S T" de Serge Lehman
"Pacifique" de Stéphanie Hochet

Froggeek's Delight :

Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=