Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Keziah Jones - Krystle Warren
Le Fil  (Saint-Etienne)  29 janvier 2009

Que dire de la première partie assurée par Krystle Warren, cette jeune américaine mêlant soul et pop folk si ce n'est qu'elle fut un combat.

Tout d'abord, un combat pour moi afin d'essayer d'accéder à la salle du Fil qui était comble ce soir là, le public ayant répondu massivement à l'appel du phénomène Keziah Jones, du coup c'est à quelques mètres de l'entrée de la salle que j'ai tenté d'écouter ce concert.

Ce fut aussi un combat pour cette artiste, face au public d'un pays qu'elle affectionne pour sa langue et pour Paris, qui n'était là que pour Keziah afin de rester entière dans sa musique, bien qu'étant résignée à se traîner dans l'ombre de celui qui lui a ouvert les portes du succès outre-Atlantique. Donc un set simple, sans rappel, presque triste bien qu'intimiste pour Kryslte avec sa voix chaude et grave armée de sa guitare, qui nous rappelle bien évidement une certaine Tracy Chapman autant de part ses chansons que son apparence.

C'est ensuite au tour de Mister Jones de faire son entrée, le public est aux aguets, excité, tassé au plus près de la scène, le monsieur se fait attendre, il y a de l'électricité dans l'air... et le voilà enfin avec son sourire et son style bien particulier coiffé d'une sorte de chapka en fourrure. Ses yeux brillent lorsqu'il communique avec le public, en anglais bien que maîtrisant parfaitement le français, il enfile sa guitare et se prépare à faire opérer la magie.

Keziah une guitare entre les mains est immédiatement dans son élément. Il fait corps avec elle, elle devient un prolongement de ses membres et chaque note se lit sur son visage, chaque accord dans son sourire. Il nous offre les morceaux de son nouvel album mais tout le monde attend ses hits...

Heureusement, voilà rapidement une démonstration de "Blufunk" se servant du dos de la caisse de sa guitare de façon percussive. Ensuite, les Émilie de la salle sont ravies lorsqu'il nous offre le somptueux "Beautifull Emilie" et le public sera ensuite hypnotisé par le planétaire "Rythm Is Love".

C'est une fois le public en poche que l'athlète nous impose une séance, sans guitare, presque gênante pour le public masculin devant ce corps fin et musclé, torse nu, se contorsionnant sensuellement, une sorte de parade en quelque sorte, mais quel était son but réel ?

Ouf ! Il enfile à nouveau sa guitare et termine son set, fait participer le public avec des jeux vocaux, nous fait finalement cadeau d'un rappel très attendu, monsieur a eu le temps de changer de tenue ! Le public est conquis, les guitaristes le trouveront en petite forme ce soir là mais qu'importe, tant qu'il y a eu la magie...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Nigerian Wood de Keziah Jones
Keziah Jones en concert au Festival Solidays 2004 (dimanche)
Keziah Jones en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
Keziah Jones en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Dimanche
Keziah Jones en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - jeudi
Keziah Jones en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - jeudi - 2ème
Keziah Jones en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Vendredi
Krystle Warren en concert au Festival FNAC Indétendances 2009

En savoir plus :
Le Myspace de Krystle Warren
Le site officiel de Keziah Jones
Le Myspace de Keziah Jones

Crédits photos : Claude Crepet


Claude Crépet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=