Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mekanik Kantatik - The Young Gods
Le Fil  (Saint-Etienne)  5 mars 2009

Ce soir, tout commence dans l’explosion d’une énergie musicale. Ainsi pourrait se définir la Mekanik Kantatik de Nicolas Cante. Sa performance est remarquable et remarquée, non seulement par l'ambiance que dégage sa musique toute "cantatik" mais aussi par sa présence sur scène toute particulière et captivante.

Nicolas Cante est drôle, décalé, bourré d’une énergie communicative. Sa voix mécanique, transformée par la magie de la technologie, colle à sa musique, toute aussi hypnotique. Le charme d’un piano mis à nu, l'ambiance feutrée de l'éclairage, dénotent avec une musique électro qui ferait pâlir plus d'un Dj sur les dancefloors en vogue.

C’est funky, groovy, le déhanchement se fait vite sentir, le corps bouge d’instinct, dès les premiers morceaux et on se plait à rêver être un son, que Nicolas Cante ferait valser entre les murs, tel un "jongleur de l'éphémère". Les morceaux s’enchaînent et on se laisse emporter par le tout, captivé par les vibrations et un son expérimental qui donne envie de danser jusque au bout de la nuit. Au dernier morceau, l’émotion arrive. Le piano reprend un peu ses droits. La poésie s’invite, pour une belle envolée musicale et sentimentale… Et une petite voix au fond de nous semble dire : encore...

Mais deuxième set et nous ne sommes pas au bout des surprises !  Voilà les Young Gods : quatre gars dans le vent qui tournent depuis longtemps. 20 ans, c’est un bel âge pour un groupe. Je connaissais de nom, sans m’être jamais vraiment penchée sur leur musique.  Et ce soir, j’en éprouve des regrets tant j’ai aimé entendre ces "jeunes dieux". Si je les avais connus plus tôt, j’aurais vu le changement, la "longue route" parcourue.

En planchant sur le sujet, j’apprends que la guitare vient juste de titiller le groupe, que longtemps ils ont été trois, qu’ils ont samplé sur la planète, bourlingué de continents en continents.

Sur scène, l’atmosphère est feutrée, des tapis jonchent la scène du Club, des lampes de salon tamisent l’espace, comme chez soi. D’ailleurs le premier morceau du dernier album (Knock on wood) s’appelle "Our house" et le résultat est bien là, une musique intimiste qui s’écoute en toute simplicité.

La voix du chanteur Franz Treichler est chaude, envoûtante, une voix mature qui en dit long.  Avec cette prédominance accoustique, la musique nous plonge dans une ambiance hors du temps, invite à l’évasion.

Le petit bracelet en coquillages qu’il porte à la cheville donne aux morceaux un petit air de Côte Ouest. Petit air qui fait surfer les Gods sur une vague revival qui n’a rien perdu de son efficacité.

On se plait à fermer les yeux, s’imaginer 30 ans en arrière, cheveux longs et liberté en tête… La reprise de Richie Havens, "Freedom" ne fait que confirmer cette sensation d’ambiance "seventies".

Mais loin d’être sur un mode nostalgique, le groupe a gardé son esprit innovant et high tech. Aux côtés des drums habituels, le public a la surprise de voir siéger un hang, percussion d’invention suisse, qui fête à peine ses dix ans d’existence et qui présente déjà sur scène une aura toute particulière ! Un son pur, pour une forme épurée, Bernard Trontin l’effleure, le titille.

Et l’on se dit que le domaine musical réinvente sans cesse de nouveaux gestes, de nouveaux sons pour notre plus grand plaisir. Les trois guitares ne sont pas en reste, elles donnent le tempo, se laissent caresser le dos et les courbes par Vincent Hänni, Franz Treichler, Al Comet.

Au final, c’est un concert qu’on voudrait ne jamais oublier, tant l’émotion est forte et l’ambiance apaisante. Un Eden sur terre, le temps d’une (trop courte) soirée…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sounds... from my Piano de Mekanik Kantatik
La chronique de l'album Are you kantatik ? de Mekanik Kantatik
Mekanik Kantatik en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Mekanik Kantatik en concert à La Maroquinerie (vendredi 4 novembre 2011)
Mekanik Kantatik en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Samedi 29 septembre
L'interview de Mekanik Kantatik (21 avril 2009)
L'interview de Mekanik Kantatik (samedi 29 septembre 2012)
La chronique de l'album XXY - XX years 1985-2005 de The young Gods
La chronique de l'album Super ready-Fragmenté de The Young Gods
La chronique de l'album Everybody Knows de The Young Gods
La chronique de l'album Data Mirage Tangram de The Young Gods
The Young Gods en concert au Nouveau Casino (5 décembre 2005)
The Young Gods en concert au Centre Culturel Suisse (19 avril 2007)
The Young Gods en concert à La Maroquinerie (21 mai 2007)
The Young Gods en concert à La Boule Noire (29 mai 2008)
The Young Gods en concert à La Maroquinerie (mardi 7 décembre 2010)
The Young Gods en concert au 4AD (jeudi 14 avril 2011)
L'interview de The Young Gods (19 avril 2007)
L'interview de The Young Gods (7 décembre 2010)

En savoir plus :
Le Myspace de Mekanik Kantatik
Le site officiel de The Young Gods
Le Myspace de The Young Gods

Crédits photos : Eric Ségelle (Toute la série sur Taste of Indie)


Nathalie Besset         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=