Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Collectif Mary Read - Zone Libre vs Casey & Hamé
Le Fil  (Saint-Etienne)  28 mars 2009

Le club du Fil (300 places bien tassé) accueillait ce dernier samedi de mars un plateau audacieux. En effet, c'est le projet Zone Libre Vs Casey & Hamé qui se produit ce soir et cela promet un beau mélange de rock et de rap...

Mais en attendant, c'est une autre formation rap, 100 pourcent celle-là, qui ouvre la soirée devant une salle déjà bien remplie (à ma grande surprise, je dois dire car il n'est pas si facile de faire venir 250 personnes, un samedi soir de pluie et de foot pour une affiche, somme toute, assez pointue et je suis impatient de voir comment nos amis parisiens du Point FMR vont s'en sortir – bien j'espère).

Le Collectif Mary Read vient de Montceau-les-mines et est composé de trois garçons dont un aux platines et deux rappers, et d'une jeune fille également au micro (enfin, quand son collègue ne tente pas de lui prendre des mains pendant qu'elle chante lorsqu'il se rend compte que le sien est défaillant. Chassez le machisme dans les chansons, il revient au galop...).

Si les thèmes abordés dans leurs chansons méritent de l'être (la guerre, la paix, l'égalité homme-femme, la privation de libertés), ils sont malheureusement traités, comme trop souvent avec beaucoup de violence en confondant appel à la résistance, voire à la révolte, et appel à la haine et à la violence.

Le jeu de scène, lui, est une suite de clichés : les trois membres se déplacent dans cesse dans une confusion gestuelle (trop) codifiée et au final, qui semble assez peu spontanée.

Ceci dit, le Collectif Mary Read a réussi à chauffer la salle et apporter un souffle de révolte intéressant dans le fond, même si les interventions de deux associations (contre les lois anti-terrorisme et une asso de la fac stéphanoise) sur scène manquaient un peu de charisme et de clarté.

Après la prestation énergique mais un peu décevante donc du collectif, on attendait donc de pied ferme le projet Zone Libre Vs Casey & Hamé avec ce vilain doute : que va donner le rock tendu et experimental du trio mêlé au rap de Casey et de Hamé ? En tout cas, sur le papier c'est ce que l'on appelle un "super-groupe" et l'excitation et la curiosité sont au rendez-vous.

La salle est impatiente et dès l'arrivée du groupe sur scène (même si on les voit depuis un moment préparer leur matériel eux-mêmes sous nos yeux brillants – la Guinness est excellente, pardon d'avance au CSA), nous serons assez rapidement fixés sur ce qui nous attend dès les premiers riffs de Serge Teyssot-Gay (Noir Desir) et de Marc Sens (qui joue avec Yann Tiersen en plus de sa carrière solo), tandis que la batterie de Cyril Bilbeau (ex-Sloy), malheureusement plongé dans la pénombre durant tout le concert, impose un rythme dense et noir.

Teyssot-Gay sera très vite dans le bain, faisant prendre à sa guitare d'étonnantes postures, sautant en l'air et prenant visiblement du plaisir.

Les autres en feront tout autant, Sens jouant de sa guitare avec des baguettes de batteries ou, comme avec Tiersen, une perceuse (et croyez-moi, c'est énorme à voir et à entendre). Mais assez parler des grosses guitares, il faut aussi parler des remarquables Casey (demoiselle aux allures de mec) et Hamé (du groupe La Rumeur).

Comme ils l'annoncent en arrivant sur scène, ils sont heureux de voir qu'il n'y a pas de frontières entre rock et rap. En tout cas pas ce soir, ni évidemment sur scène mais pas davantage dans le public où se trouve notamment juste devant moi un grand gaillard aux cheveux longs et bouclés vêtu d'un blouson estampillé Ramones et à ses côtés, un jeune homme en sweet à capuche, gesticulant tout deux sur les rythmes endiablés et les textes imparables et ultra-efficace du combo.

On pense parfois inévitablement à Noir Désir, pour les sons de guitare mais aussi pour le phrasé des 2 rappeurs, notamment Casey paradoxalement. La puissance sonore est juste comme il faut pour vibrer, les voix parfaitement en place. L'ensemble est toujours à la limite de faire basculer le fan le plus hardcore de rock dans un autre univers et inversement pour le fan de rap. Les gens aiment et ça se voit.

Le groupe enchainera les titres dans une absolue bonne humeur, prouvant que l'on ne doit pas forcément avoir une tête de méchant pour faire une musique "engagée" et jouera à se baptiser par exemple Famille Rocheteau, Saint-Etienne oblige !

Une bonne humeur et une énergie qui ira de paire avec leur générosité, se donnant corps et âme à leur public qui, bien entendu, en redemandera. Et comble du luxe, le groupe descendra après le concert boire quelques verres dans la salle, à la cool.

Un groupe à voir et entendre d'urgence, talentueux et généreux dans la plus pur histoire du rock'n roll !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Zone Libre Vs Hamé et Casey en concert au Festival GéNéRiQ 2009
La chronique de l'album Les contes du chaos de Zone Libre vs Casey & B. James
Casey en concert au Festival Furia Sound 2009
Casey en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Casey en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mardi 13)
Casey en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 30 juillet 2010)
Casey en concert au Festival Rocktambule 2010 (16ème édition)
Casey en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - samedi
Casey en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - samedi
La chronique de l'album Faites vibrer la chair de Zone Libre
Zone Libre en concert au Bataclan (26 mai 2007)
Zone Libre en concert au Festival Beauregard #6 (édition 2014)
Zone Libre en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - samedi
Zone Libre en concert à La Maroquinerie (mercredi 2 décembre 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Collectif Mary Read
Le Myspace de Collectif Mary Read
Le site officiel de Hamé / La Rumeur - Casey - Zone Libre
Le Myspace de Zone Libre
Le Myspace de Casey
Le site officiel de La Rumeur

Crédits photos : Eric Ségelle (Toute la série sur Taste of Indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

K! Karina Duhamel (3 avril 2018)


# 24 mai 2020 : Culture pour tous !

Toujours pas de festival, de théâtre, de concert, et autres ouvertures de lieux de réjouissances diverses sinon quelques passe droits pour les amis de Manu. En espérant que tout rentre dans l'ordre et que l'on retrouve le plaisir du spectacle vivant bientôt. Soyez prudents, sortez couverts et restez curieux !

Du côté de la musique :

Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac
et toujours :
"Chante-nuit" de Facteurs Chevaux
"9 songs" de Pierre
"Sex education" de Ezra Furman
"Cage meet Satie" de Anne de Fornel et Jay Gottlieb
Interview de Batist & the 73' réalisé à l'occasion de son live Twitch dont des extraits accompagnent cette entretien
"Hundred fifty roses" de Dune & Crayon
"F.A. Cult" de Hermetic Delight
"Love is everywhere" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Hum-Ma" de Les Enfants d'Icare
"Spirals" de Sébastien Forrestier

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Frida jambe de bois" de Pascal Rinaldi en vidéo
le diptyque Arne Lygre mis en scène par Stéphane Braunschweig :
"Je disparais" en vidéo
"Rien de moi" en vidéo
des comédies :
"Alors on s'aime"
"L'Appel de Londres"
"Hier est un autre jour"
du divertissement :
"On ne choisit pas sa famille"
"Double mixte"
du vaudeville avec "Le Système Ribadier"
du côté des humoristes :
"François Rollin - Colères"
"La Teuf des Chevaliers du fiel"
"Franck Duboscq - Il était une fois"
Au Théâtre ce soir :
"Le canard à l'orange"
"Le prête-nom"
"Deux hommes dans une valise"
des classiques par la Comédie française :
"Le Petit-Maître corrigé" de Marivaux
"Cyrano de Bergerac" d"Edmond Rostand
et aller à l'opéra pour :
"Fortunio" d'André Messager
"Falstaff" de Verdi

Expositions avec :

les visites commentées par les commissaires d'expositions qui se sont tenues au Musée Jacquemart-André :
"Hammershøi, le maître de la peinture danoise" en vidéo
et "La collection Alana - Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne"
partir en province pour découvrir en images le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
et le Musée des Beaux-Arts de Nancy
puis en Europe en Espagne le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid
en Allemagne au Städel Museum à Francfort
ailleurs au Brésil à la Pinacothèque de Sao Paulo
et au Japon au Ohara Museum of Art à Kurashiki
avant de revenir dans l'Hexagone pour une déambulation virtuelle dans le Petit Palais

Cinéma at home avec :

du drame : "Aime ton père" de Jacob Berger
de l'espionnage : "Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
du thriller : "The Unseen" de Geoff Redknap
du thriller fantastique avec "La Neuvième Porte" de Roman Polanski
du divertissement :
"Cassos" de Philippe Carrèse
"Promotion canapé" de Didier Kaminka
"Les Frères Pétard" de Hervé Palud
de glorieux péplums italiens avec Steve Reeves :
"Les Travaux d'Hercule' de Pietro Francisci en VO
"La Bataille de Marathon" de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati en VF
du western :
"L'Homme aux colts d'or" d'Edward Dmytryk
"Chino" de John Sturges
au Ciné Club, du cinéma français des années 30 :
"Mister Flow" de Robert Siodmak
"La Banque Némo" de Marguerite Viel
"Les amours de minuit" d'Augusto Genina et Marc Allégret
"Ces messieurs de la santé" de Pierre Colombier
et des films récents en DVD :
"Deux" de Filippo Meneghetti
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann

Lecture avec :

"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan
et toujours :
"Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens
"Les lumières de Tel Aviv" de Alexandra Schwartzbrod
"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret

Froggeek's Delight :

Des lives jeux vidéo (mais aussi des concerts) tout au long de la semaine sur la chaine Twitch. Rejoignez la chaine et cliquez sur SUIVRE pour ne rien rater de nos diffusions.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=