Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mekanik Kantatik
Sounds... from my Piano  (DFragment Music / La Baleine)  avril 2009

Nous n'avions encore jamais vraiment entendu parler de Mekanik Kantatik jusqu'à ce jour où il fit la première partie des Young Gods au Fil de Saint-Etienne.

Les personnes alors présentent avaient décrit un drôle de bonhomme s'agitant autour d'un piano et quelques autres appareils étranges, allant du pc portable à la spatule de platrier. Un grand gaillard blond en short déformant sa voix et sortant de son piano de bien étranges sons et de curieuses mélodies. Un spectacle vivant, une performance plutôt qu'un simple concert qui intrigue et fascine.

Difficile alors, en recevant ce premier album de Nicolas Cante qui, vous l'aurez compris, se cache derrière Mekanik Kantatik, de s'imaginer que tout cela puisse tenir sur 10 titres d'une petite galette de plastique même pas taillée pour afficher de belles images qui vont avec. Pourtant, le titre de l'album associé aux images que l'on a du concert donne un indice. Sounds... from my Piano promet à lui seul un effet de surprise. Voyons donc ces sons que ce jeune homme est capable de tirer de son piano. Seront-ils à la hauteur de ses performances scéniques ?

Et bien au final, je ne sais pas car je n'étais pas présent à ce fameux concert que l'on m'a si bien raconté. En revanche, l'écoute de ce disque renforce l'envie de voir Nicolas Cante en découdre sur scène avec son instrument.

Tout d'abord, sachez que ce disque est hyper accessible et n'est pas un laboratoire expérimental et nombriliste comme on aurait pu le craindre. Il contient même quelques morceaux assez réjouissants et entraînants ("Where I am ?", "Tristano mambo", "Zy lover"... entre autres). L'ensemble naviguant avec bonheur sur un mélange détonnant de jazz, de classique et d'electro.

Pour en revenir à ce fameux piano, et même si cela semble difficile à croire, tout le disque n'est fait, chant et samples exceptés, que de sons provenant du piano de Nicolas Cante qu'il prend un malin plaisir à triturer, à la main ou de façon électronique. Mais il sait aussi laisser la place à des sons plus conventionnels venant avec bonheur s'ajouter aux martellements, déformations en tout genre et à quelques incursions vocales elle aussi passées à la moulinette de Nicolas Cante, virtuose du piano classique autant que des machines électroniques et ayant eu la bonne idée de mélanger les deux, tel un concertiste DJ, ou l'inverse. Imaginer un peu la salle Pleyel transformée en dancefloor ou les plages de Benicassim accueillir un concerto entre les Yeah Yeah Yeahs et Laurent Garnier. La classe !

Du surprenant "Machine" qui ouvre l'album – la voie pourrait-on dire – à l'incroyable "Chocolate, potatoes and..." de 9 minutes qui le termine trop vite, impossible de s'ennuyer entre un jazz débridé ("Special Kantatik"), quelques ovni inclassables comme "U wanna dance ?" que l'on pourrait rapprocher d'un certain rock anglais acidulé bowiesque ou des ballades un rien psychédéliques ("My sevdah") que l'on imaginerait volontiers en duo avec Angil et ses drôles de mélodies désaccordées.

Sachez enfin que le garçon, marseillais pour ne rien vous cacher, se revendique autant de John Cage que de Steve Reich et il n'y aura plus rien à ajouter.

Cet album est une réussite même s'il n'est, d'après l'avis même de l'auteur, qu'une base, solide, aux performances toutes différentes et plus folles les unes que les autres. Mekanik Kantatik est un artiste vraiment atypique qu'il faut découvrir de toute urgence que vous préfériez le jazz, le rock ou l'electro, voire les trois à la fois ce qui devrait être le cas après l'écoute des "sons... de son Piano" tellement réjouissants !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Are you kantatik ? de Mekanik Kantatik
Mekanik Kantatik en concert au Fil (5 mars 2009)
Mekanik Kantatik en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Mekanik Kantatik en concert à La Maroquinerie (vendredi 4 novembre 2011)
Mekanik Kantatik en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Samedi 29 septembre
L'interview de Mekanik Kantatik (21 avril 2009)
L'interview de Mekanik Kantatik (samedi 29 septembre 2012)

En savoir plus :
Le Myspace de Mekanik Kantatik


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=