Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Solides Lisboa - laiSSer VenIR
Théâtre Confluences  (Paris)  mai 2009

Spectacle chorégraphié et interprété par Eléonore Didier.

Il s'agit ici de deux pièces courtes solo. Dans chacune, Eléonore Didier interroge le temps et l'espace avec son corps, mais aussi son intensité et sa présence. La complexion diaphane de la jeune femme souligne les efforts, fait que son corps marque sous les mouvements, alors que ses traits restent impassibles, et son regard infiniment concentré.

Dans "Solides, Lisboa", solo d'une quarantaine de minutes, la chorégraphie s'articule autour de plan fixes, de périodes d'immobilisme. L'arrivée, dans des vêtements à la coupe droite et d'une matière raide, permet par le léger tremblement d'une manche, d'un pan de jupe de souligner l'effort demandé pour atteindre ces périodes d'arrêt du temps. Le silence qui entoure cette chorégraphie rend le spectacle hypnotique. Le public est concentré et muet devant cette performance simple, directe, évidente.

Dans un second temps, le corps se dénude. Sous les efforts, le corps sue, se marque de rouge lorsqu' Elénore Didier prend appui sur une table, ou sur une chaise. Le visage reste concentré, les yeux bleus fixes et froids, mais le visage rougit sous cet effort pourtant invisible. C'est la grande force de ce spectacle, montrer l'effort à arrêter le temps pour un instant. Lorsque, au milieu de la pièce, un performer, Vincent Thomasset, rentre sur scène, s'assoit à la table tournant le dos au public, parfaitement immobile, un vide se creuse entre ces deux présences, la présence du corps d'Elénore Didier, la densité qui s'en dégage, n'en est alors que mise encore davantage en éclairage.

L'émotion provient de ces non-dits de la chorégraphie, le tremblement du vêtement, la marque sur le corps, la goutte de sueur, la poitrine qui malgré la maîtrise parfaite du corps se soulève imperceptiblement.

Dans la seconde pièce "laiSSeRVenIR", Eléonore Didier travaille tout d'abord sur des axes horizontaux alors que l'espace est occupé par un escabeau. Le geste est distancié même si évidemment sexuel. Puis l'utilisation de l'espace sous l'escabeau en posture verticale coupe peu à peu la danseuse de son environnement, dégageant une zone de solitude, prison imaginaire, frustration sexuelle, mais aussi lieu de création.

On peut même estimer que le spectacle ne s'est achevé que lors des applaudissements finaux lorsqu'Eléonore Didier a quitté son masque de concentration, que ses yeux se sont éblouis et que le sourire est venu illuminer son visage, car alors son corps entrait dans un dernier état, la femme réapparaissant derrière la danseuse.

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=