Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Amélie
Dina Dinah  (Boxson)  mai 2009

Dina, Dinah est le deuxième album d'Amélie.

La jeune femme qu'on avait croisée au volant d'un camion de marchand de glaces; sa liberté, son goût des mélodies faciles et des instruments sans esbrouffes nous avaient bien plu. Un petit côté comptines avec une stridence contenue, de quoi inquiéter les esprits tourmentés.

Après la reconnaissance, Amélie continue sans beaucoup plus de fioritures, sans ajouter un nom de famille par exemple. Amélie, un nom de scène un peu trop sobre, un peu trop "poulain-esque" comme si elle faisait partie de la famille des filles bien sages.

Après le camion du marchand de glaces, elle propose un nouveau voyage : "Dina, Dinah", titre un peu mystérieux, qui provient du nom du chat d'Alice dans le conte Alice aux Pays des Merveilles. Ce petit personnage fait partie du monde réel d'Alice, la suit-il dans ses explorations dans le fantastique, où elle perd pied dans l'irrationnel du rêve ?

Pour cet album, Amélie s'est donc transformée en chatte, cachée sous un masque dont émanent les circonvolutions, dentelles, dessins d'églises orthodoxes : l'esthétique rappelle Björk. A l'écoute, pas de surprises, le charme n'opère pas, mélodies trop attendues. La voix d'Amélie ne joue plus. Son monde est habité de chevaux et d'enfants sans que la ménagerie ne s'affole, ni ne libère la sauvagerie et l'innocence insolentes. Rien ne tremble vraiment. On pense à Cocorosie, à Björk mais sans le panache, ni l'audace.

Amélie, réveille toi : le monde court, la vie va vite. Qu'as-tu fait de ta flamme ? Pourquoi avoir sorti un album avant qu'il ne soit terminé ?

J'étais embarrassée, comme lorsqu'on est déçue par un artiste qu'on attendait, dont la belle découverte nous laissait espérer mieux. Heureusement pour moi, j'étais à son concert à l'Internationale le 26 mai et là , je les ai vus les chevaux, les monstres, les enfants, la poussière sur leur passage, et le sol qui résonnait sous leur pas... L'artiste était présente, vivante et ses chansons avaient du coffre et de l'envergure.

Ah ! Si l'album ressemblait au live de l'International, il irait à plus vive allure !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The real nature of the fantastic ice cream car de Amélie
La chronique de l'album Love full of hands EP de Amélie
Amélie en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Amélie en concert au Festival de Dour 2006 (jeudi)
Amélie en concert au Festival Paris-Bamako (5 avril 2008)
Amélie en concert à L'Aeronef ( 25 mai 2009)
Amélie en concert à L'International (26 mai 2009)
Amélie en concert à La Cave aux Poètes (dimanche 14 mars 2010)
Amélie en concert au Festival Le Cabaret Vert #11 (édition 2015) - dimanche 23 août
La conférence de presse de Amélie les crayons (23 avril 2004)

En savoir plus :
Le Myspace de Amélie
Le site officiel de Amélie


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=