Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Izia
Izia  (AZ / Universal)  juin 2009

Il s’en fallait de peu qu’on y prenne goût à la musique d’exténués à la française, qui colle si bien au spot publicitaire des marques de supermarché. Il suffit enfin ! Déjà que l’époque n’est pas franchement à l’exaltation et à l’extravagance. Raison de plus pour qu’on aille se décongeler les oreilles, se faire bouillir le sang sur du rock et du punk. Mais oui, ça  a existé les trous d’air, la saine colère, la parole libérée. Ca a existé les scandales aux marches des festivals, le rejet nauséeux et l’exploit vomitif. Un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. En effet, Izia annonce dix-huit ans. Ce qui ne l’empêche pas de l’incarner : Izia la révolutionnaire ?

Izia la rockeuse, qui se perche sur ses hauts talons pour trouver un air plus respirable et l’engloutir à elle seule pour le recracher à pleins poumons. Ca commence avec un riff de guitare, celle de Sébastien Hoog qui, porté par l’élan salutaire, se transforme en guitar hero rock. Et comme un coup de tonnerre, la voix de la jeune femme transperce la toile, épaulée par la batterie de Vincent Polycarpe qui achève le tout. De l’énergie, un aplomb et ça part, lancé à tout berzingue. Trépignante, trépidante et affolante la voix tendue comme un arc, grave et un peu cassée : celle d’une colère qui jaillit comme la lave de ces volcans endormis, on ne sait pourquoi : rien n’est jamais complètement domestiqué.

Comme ça fait du bien ! Comme si le temps s’arrêtait, que ça se passait ici et maintenant. Bon, si je délire, j’avoue que je viens de finir Lipstick Traces de Greil Marcus qui nous convainc qu’il existe un lien secret entre les dadas des années 20 et le punk des années 70, et que Jimmy Rotten des Sex Pistols et l’auteur de La Société du Spectacle, Guy Debord sont deux incarnations d’une même vigueur insurrectionnelle qui dérive à travers les époques. Et s’il avait ajouté Izia et Isidore Izou : énorme !

Nul ne sait expliquer pourquoi c’est puissant. Le sait-elle elle-même qui impose son tempo et sa nervosité au groupe. Le charisme dira-t-on, la conviction, le plaisir, le miracle d’être soi envers et contre tout.

Izia, allez ! Après tout, c’est juste un groupe de rock qui puise ses racines aux Etats-Unis et en Angleterre, histoire de remettre les pendules à l’heure de Big Ben ! N’allez pas demander à Izia pourquoi elle chante en anglais !

Heureuse conjonction des astres ou travail de fous furieux, une chose est sûre, Izia vient tout dynamiter.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Izia en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Izia en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Izia en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Izia en concert au Fil (mercredi 29 février 2012)
Izia en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Izia en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - mercredi 29 avril
Izia en concert au Festival Artrock 2015
L'interview de Izia (30 avril 2009)

En savoir plus :
Le Myspace de Izia


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=