Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Montgomery - Arch Woodman - Jordan - Fairguson et Fordamage
Glazart  (Paris)  21 mai 2009

Montgomery se produit ce soir à Glaz’art dans le cadre de l’Ascensationnelle des Boutiques Sonores, en compagnie d’Arch Woodman, Jordan, Fairguson et Fordamage. Leur attachée de presse nous explique qu’ils sont un peu stressés concernant la préparation de leur concert de ce soir : étant donné le nombre de machines et instruments à installer, ils ont peur de ne pas avoir le temps de tout mettre en place et de dépasser le temps qui leur est imparti.

Arch Woodman lance la soirée avec ses petites pop songs bien sympathiques aux mélodies accrocheuses. Ils nous offrent de surcroît un final d’une intensité bluffante. Vient ensuite Jordan, sorte de Klaxons bruitistes. Les voix sont puissantes et hautes perchées, l’énergie est là, mais manquent les chansons. On accroche moins. Encore un groupe avant Montgomery : les Fairguson. Ils délivrent un pop-folk largement inspiré par Midlake, aux accents légèrement country. C’est sympathique, même assez beau par moments, mais jamais vraiment passionnant.  C’est même un peu mou du genoux à la longue, et on a l’impression d’avoir déjà entendu ça maintes et maintes fois. Ils mettent enfin le pied à l’accélérateur sur leur dernier morceau, qui fait penser à The Magic Numbers.

Arrive enfin – avec une bonne heure de retard – le gros morceau de la soirée : Montgomery. Comme ils le craignaient, mettre en place leur matériel dans les temps est une vraie gageure. La soirée avait déjà du retard, du coup ils sont pris par le temps. On pouvait imaginer de meilleures conditions pour préparer un concert.

Après une introduction planante, ils se lancent dans "Baleine"  en ouverture. Le titre-phare de Stromboli peine ce soir à prendre toute sa dimension à cause d’un son cafouilleux. Le groupe s’en sort tout de même bien, mais c’est rageant. La soirée sera émaillée de petits accidents de parcours qui ne permettront pas au groupe de jouer de façon totalement sereine : la difficulté à installer tout leur matériel, donc, puis un gros problème au niveau des voix pendant tout le concert, et pour couronner le tout, Benjamin qui casse une corde.

Le son ne fait donc pas honneur à leurs compositions, et on peine à distinguer les voix. Du coup, on se concentre sur les parties instrumentales, franchement impressionnantes par moments. Le groupe restitue plutôt fidèlement les arrangements de leurs titres, et c’est un sacré exploit. Ils sont tous extrêmement concentrés, seul Thomas à la guitare sort de sa bulle par instants pour se déchaîner, comme sur le final de "Volcan".

En fond, derrière la batterie, défilent des projections collant bien à l’univers du groupe, mais on avoue ne pas y prêter une attention démesurée. On se concentre davantage sur la prestation du groupe. Et puis la salle ne s’y prête pas forcément très bien, du fait de sa petite taille, et du poteau situé en plein milieu de la fosse.

En live, leurs morceaux sont plus musclés. On pense notamment aux versions proprement époustouflantes de "Volcan" et "Athlète" qu’ils nous délivrent ce soir. Nous retiendrons également "6 Bonnes Raisons" , et puis "Le Ciel", sur lequel ils terminent le concert dans un déluge de guitares assourdissant.

Ainsi, malgré touts les petits cafouillages indépendants de leur volonté,  Montgomery nous a livré ce soir une bonne prestation et a prouvé qu’ils étaient capables de jouer dans la cour des grands.

Etant donné l’heure tardive, nous filons dès la fin de leur set pour tenter d’attraper le dernier train. Nous ne verrons donc pas la prestation de Fordamage…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Montgomery
La chronique de l'album Stromboli de Montgomery
Montgomery en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (dimanche)
Montgomery en concert au Festival des 3 éléphants 2006
Montgomery en concert à La Maroquinerie (15 mars 2007)
Montgomery en concert au Grand Mix (vendredi 27 novembre 2009)
Montgomery en concert à La Malterie (1 février 2011)
L'interview de Montgomery (21 mai 2009)
La chronique de l'album Origin (Deluxe Edition) de Jordan Rakei

En savoir plus :
Les Boutiques Sonores
Le Myspace de Montgomery
Le Myspace de Jordan
Le Myspace de Fairguson
Le Myspace de Fordamage


Pierre Baubeau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Montgomery (21 mai 2009)


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=