Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Natacha Atlas
Institut du Monde Arabe  (Paris)  12 juin 2009

Natacha Atlas a ouvert le 10ème festival de musique de l'IMA.

Dans une salle un peu froide en sous-sol, aux fauteuils profonds, Natacha Atlas est entrée sur scène vêtue d'une robe improbable, moulante, couleur moutarde aux ornements rouges. Elle s'est assise sur un tabouret de bar puis a laissé la magie opérer.

Ses musiciens viennent d'horizons différents, un percussionniste du sud de l'Egypte, un violoniste cairote, un joueur de flûte syrien, un contrebassiste et une pianiste anglais, une guitariste espagnole et un bassiste écossais. Les instruments n'étaient pas destinés à une soirée world beat, mais bien à un hommage à la musique arabe traditionnelle.

Le tour de chant a commencé avec quelques extraits du nouvel album Ana Hina, album largement composé de reprises. Natacha Atlas a interprété plusieurs titres de Fairouz, une version arabisante de "Black is the colour" de Nina Simone, et en espagnole "La vida callada" écrite par sa guitariste. Peu de titres étaient extraits des précédents albums de Natacha, seul extrait de Gedida, sa fabuleuse interprétation de "Mon Amie La Rose" qui à l'applaudimètre a remporté tous les prix.

Ce qu'il faut surtout retenir de cette soirée, c'est la voix de Natacha Atlas, chaude, puissante mais tout en nuances. C'est aussi la grande maîtrise qui se dégage de cette petite personne mais grande chanteuse, une maîtrise du souffle, du geste. La bonne humeur de ses musiciens, prêts à partir dans des improvisations, le percussionniste se lançant dans un exercice de percussion de cordes de basse ou poussant, tout au long d'un solo, Natacha à entamer une danse du ventre. Et il y a eu cette danse du ventre qu'elle effectuait déjà quand elle œuvrait avec le Transglobal Underground. Natacha Atlas qui revient pour les rappels, prend le micro, dit "bonne nuit !" puis tourne les talons. Avant de revenir bien vite et de dire en riant : "Je n'arrive pas à résister à une bonne blague".

Cela a été une nuit, Le Caire qui bat, pour cette Shéhérazade de Belgique. Toutes les personnes debout à la fin du concert en attendent mille autres comme celle-ci.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Something Dangerous de Natacha Atlas
La chronique de l'album Mish Maoul de Natacha Atlas

En savoir plus :
Le Myspace de Natacha Atlas
Le site officiel de l'Institut du Monde Arabe


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=