Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jason Lytle
Yours Truly, The Commuter  (Anti)  juin 2009

L’âme de feu Grandaddy, Jason Lytle sort de sa tanière avec un premier album solo Your truly the commuter. Très attendu par tous les fans du groupe californien cet opus marque un retour aux affaires de l’ex-barbu californien.

Grandaddy, groupe originaire de Modesto en Californie, s’est formé en 1992. Mais ce n’est qu’en 1997 avec Under the western Freeway  et surtout trois ans plus tard avec The Sophtware Slump  que le combo a su imposer son style mélange de pop, folk et americana  le tout à la sauce bidouillage électronique et atteindre une reconnaissance justifiée. Cependant toute chose ayant une fin (c’est une des lois de la nature !), quinze ans après leurs débuts,  Just like the family cat marquait la fin de la route pour le groupe. Ce dernier album, véritable chant du cygne, s’est fait dans la douleur et la solitude puisque sorti alors que la séparation était consommée.

Puis un long moment de doute improductif s’est emparé de Jason Lytle. L’inspiration envolée, ce dernier s’est exilé dans le Montana, à Bozeman, pour se ressourcer et mettre en ordre sa tête. Grand bien lui en a pris, puisque le grand air a remis ses idées en place et en bon musicien ermite qu’il est, Jason Lytle s’est tout naturellement enfermé dans son homestudio avec vue sur les montagnes enneigées pour enregistrer et jouer tous les instruments de ce qui allait devenir Yours truly the commuter.

Avec cet album à la pochette artwork faîte maison, Jason Lytle joue sur du velours, réutilisant ses ficelles si patiemment tissées précédemment. Il en résulte un album de Grandaddy en plus dépouillé et beaucoup moins rythmé que les précédents opus, même si les fondamentaux sont toujours là.

Bien sûr, on se laisse envoûter par la voix fragile et hypersensible, les ambiances et une musique toujours joliment détraquée. L’utilisation de synthés vintage, les sons électroniques sont toujours là, en embuscade, même si le piano et guitare restent les éléments centraux.

"Yours truly the commuter", le titre d’ouverture donne dans le gimmick synthétique préfigurant une pétillance retrouvée. Et on retrouve des morceaux lumineux comme "This song is the mute Button" qui s’ouvre sur quelques secondes de Beethoven avant de devenir une valse piano, "Flying thru canyons" ou l’émotionnel "I am Lost". Bien qu’ultra majoritairement dans un registre mid-tempo à l’image de "Rollin Home Alone" la ballade typiquement Grandaddiesque aux chœurs déchirants, les guitares saturés sortent pourtant du bois pour "It’s the weekend"  le seul titre quelque peu énergique de l’album, contrebalançant ainsi le quasi instrumental "Fürget it" à la limite du dispensable.

Your truly the commuter apparaît donc comme un disque apaisé. Autant le dernier Grandaddy montrait un sentiment de fin que cet album signe un renouveau, une gaieté toute relative retrouvée, un souffle frais et salvateur. Ainsi l’album qui s’ouvrait pourtant sur "Last thing I heard I was left for dead" se conclut sur un "I’m here for good" plein d’espoir.

Les inconditionnels de Grandaddy attendaient avec impatience cet opus, et ceux là ne seront pas déroutés. Forcément dans la lignée de la discographie précédente, Yours truly the commuter ne surprend pas l’habitué. Une prolongation bienvenue et bienheureuse.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Dept. of Disappearance de Jason Lytle
La chronique de l'album Sumday de Grandaddy
La chronique de l'album Below the radio de Grandaddy
La chronique de l'album Just like the family cat de Grandaddy
La chronique de l'album Last Place de Grandaddy
La chronique de l'album The sophtware slump de Grandaddy
Grandaddy en concert au Café de la Danse (18 juin 2003)
Grandaddy en concert à Ninkasi (5 décembre 2003)
Grandaddy en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du dimanche

En savoir plus :
Le Myspace de Jason Lytle
Le site officiel de Jason Lytle


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Jason Lytle (31 mars 2009)


# 13 juin 2021 : Culture à gogo

Avant la pause estivale (toute relative), on ne chôme pas sur Froggy's Delight. Avant d'attaquer le sommaire de la semaine, voici le replay de la Mare Aux Grenouilles #29 mais aussi celui de l'interview de Half Bob et Raymonde Howard pour leur Bd-Disque "the Year Loop Broke". Merci de votre soutien !

Du côté de la musique :

Rencontre avec Alice Animal à l'occasion de son CONCERT (oui oui) au Festival Poly'sons de Montbrison
"Since 1966" de Jean Philippe Fanfant
"Sentimental" de Johnny Mafia
"Nowhere land" de Karkara
"Peache of mine " de Laura Prince
"Dominique Pagani 5/5 et La Ritournelle" de Listen In Bed
"Cyclotimic songs" de Marc Sarrazy & Laurent Rochelle
"Kaboom" de Michel Meis 4tet feat. Theo Ceccaldi
"Secret place" de Noé Clerc Trio
"Gerry (music inspired by the motion picture)" de Ô Lake
"Countdown" de Simon Moullier
"Sous la peau" de Versari
et toujours :
"Cavalcade" de Black Midi
"Years in marble" de Raoul Vignal
"Damnatio Memoriae" de Syd Kvlt
"(n) Traverse Vol. 1" de Warren Walker
"Schubert, Symphonie N°5 & Haydn, Symphonie N°99" de Concentus Musicus Wien & Stefan Gottfried
"After the rain" de Indolore
"Dominique Pagani 4/5", avant dernier volet thématique de Listen in Bed
"Amore, disamore" de Olivier Longre
"Oslo tropique" de Oslo Tropique

Au théâtre :

les nouveautés :
"Tout le monde ne peut pas être orphelin" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois" au Théâtre Paris-Villette
"Pelléas et Mélisande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Powder Her Face" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Aux poings" au Théâtre de la Tempête
"Je suis le vent" au Théâtre de la Bastille
"La Veilleuse, cabaret holographique" au Centquatre
les reprises :
"Soeurs" au Théâtre de la Colline
"Un Poyo rojo" au Théâtre du Rond-Point
"Sherlock Holmes et le mystère de la vallée de Boscombe" au Grand Point Virgule
"Matthieu Penchinat - Que fuis-je ?" au Théâtre du Marais

Expositions :

les nouveautés :
"Dans les têtes de Stéphane Blanquet" à la Halle Saint-Pierre
"Victor Hugo - Dessins - Dans l'intimité du génie" à la Maison de Victor Hugo
"Augustin Rouart - La peinture en héritage" au Petit Palais
déjà à l'affiche :
"L'Empire des sens de Boucher à Greuze" au Musée Cognacq-Jay
"Pierres précieuses" au Muséeum national d'Histoire naturelle
"Elles font l'abstraction" au Centre Pompidou
"Peintres femmes, 1780-1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Moriyama – Tomatsu : Tokyo "à la Maison Européenne de la Photographie
"Tempêtes et Naufrages - De Vernet à Courbet " au Musée de la Vie romantique
"Edition Limitée - Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres" au Petit Palais
"Divas - D'Oum Kalthoum à Dalida" à l'Institut du Monde Arabe
"L'Heure bleue de Peder Severin Krøyer " au Musée Marmottan
"Dali, l'énigme sans fin" à l'Atelier des Lumières
"Gaudi, architecte de l'imaginaire" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Médecin de nuit" d'Elie Wajeman
"Seize printemps" de Suzanne Lindon
"Josée, le tigre et les poissons" de Kotaro Tamura
"Il n'y aura plus de nuit" d'Eléonore Weber
at home :
"Les garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour au temps du no man's land" de Florian Aigner
"Volt" de Tarek Ehlail
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Kanal, ils aimaient la vie" de Andrzej Wajda
"New York 1997" de John Carpenter

Lecture avec :

"De la guerre" de Jean Lopez
"Hamnet" de Maggie O Farrell
"Les heures furieuses" de Casey Cep
et toujours :
"Minuit à Atlanta" de Thomas Mullen
"Les pièces manquantes" de Manon Gauthier
"Le roman des damnés" de Eric Branca
"La fille à la porte" de Veronica Raimo

Du côté des jeux vidéos :

Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=