Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Diamanda Galas
Defixiones, Will and Testament  (Mute / Labels)  décembre 2003

Après La Serpenta Canta sorti il y a peu, la très prolifique Diamanda Galàs revient avec ce Defixiones, Will & Testament.

Alors que le précédent opus ne se voulait être qu’un simple album de reprises blues, cette nouvelle (double) galette est beaucoup plus profonde puisqu’elle est entièrement consacrée au génocide arménien.Un concept d’horreur qui sert merveilleusement bien la voix torturée de la Diva.

Les cris proviennent des entrailles de la dame et les paroles (prononcées dans diverses langues orientales) ne font qu’accentuer le malaise autour de ces évènements passés. La douleur traverse le disque de la première poussée à la dernière respiration, sans toutefois laisser une désagréable impression d’exploitation du morbide.

On sent en permanence une Diamanda Galàs impliquée et investie dans cette lourde tâche qui est celle de reconstituer le puzzle entourant ce meurtre de masse. Comme il était difficile de remplir une telle tâche de restauration, la musique ne peut en aucun cas se détacher de l’objet fourni avec, un superbe digipack dans lequel se trouve de larges écrits à propos du génocide arménien. L’ensemble, qui fera connaître cette sombre période de l’histoire aux néophytes, est agrémenté de photos d’horreur montrant scènes de mutilation, tortures et cadavres.

Le voyeurisme n’est toutefois pas de la partie puisque ces visions ne font qu’accentuer le ressenti de l’auditeur, totalement conditionné afin de comprendre comment ont pu se dérouler de telles atrocités. Alors que les autorités turques se refusent encore à reconnaître ce qui apparaît comme l’un des génocides les plus importants de l’histoire, Diamanda Galàs nous donne l’impression d’avoir vécu ces évènements et expose au grand jour la véritable nature humaine : une folie qui nous est propre, indomptable, qui sommeille en chacun de nous.

Un magnifique concept album qui fait froid dans le dos.


 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album La Serpenta Canta de Diamanda Galas


Thom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=