Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ndidi O
Move Together  (Naïve)  avril 2009

C’est uniquement avec Move Together que les oreilles Européennes font la connaissance de Ndidi O, cette Canadienne d’origine Nigériane dorénavant signée chez Naïve.

Auparavant, Ndidi O s’est essayée avec deux albums outre-Atlantique et ce, après avoir longuement cherché sa voie : des soirées open mic New-Yorkaises aux collaborations électro à Toronto, elle trouve aujourd’hui son style blues, folk, soul en rencontrant des musiciens l’accompagnant à la mandoline ou au violon. Comme beaucoup d’artistes, ce sont les disques entendus dans la demeure familiale : de Nina Simone à Billie Holiday qui lui forgeront petit à petit cette voix douce, grave emplie de sensualité.

Ce qui frappe à l’écoute globale de Move Together, c’est l’hétérogénéité de l’album et la présence de morceaux très différents que ce soit dans leur style ou leur qualité. Dès les premiers morceaux, Ndidi O pose une ambiance très sixties, tant dans le son que les rythmiques, variant les influences au fur et à mesure de l’album : du folk au blues, du gospel à la country parfois.

Un des titres phares de cet album sera certainement le "He needs me", très belle chanson folk/blues fort réussie. On espèrerait que ce titre intimiste et romantique reste relativement confidentiel pour le garder comme un précieux secret mais son caractère assez épuré et finalement relativement consensuel pourrait faire craindre qu’on le retrouve sur nos écrans TV en fond sonore d’un quelconque spot de pub.

Après ce tube en puissance, les morceaux suivants ne peuvent que faire retomber l’intensité. On est peu à peu contrarié puis déçu de découvrir l’association de compositions quasi country-BO de western ("Wicked lady") ou pseudo ska ("Her house is empty"), comprenant chacune un riff de guitare peu approprié, s’accordant peu avec la voix de la chanteuse. De quoi vous faire presque arrêter l’écoute de l’album.

Heureusement, la superbe voix de Ndidi O nous incite à poursuivre l’écoute car on retrouve de belles perles qui valent le détour à partir de la deuxième partie de l’album. La voix de Ndidi n’est jamais autant mise en valeur que sur des morceaux à tendance folk feutrée tels que "Goodnight" ou sur des morceaux très Blues / Gospel comme "Move Together". De la même manière, le "Forever" nous emmène d’abord lentement puis de manière assez dynamique dans un morceau teinté de cuivres nous transportant à la Nouvelle Orléans.

Décidément, cette fin d’album est pleine de bonnes surprises puisque le "Cry all day", une soul lancinante, nous plonge littéralement dans la profondeur de la voix de Ndidi qui s’exprime ici superbement. Sur cette partie de l’album, on passera le peu réussi "Almost" pour mieux terminer avec "May be the last time, I don’t know" un magnifique Gospel clôturant ce disque.

Au final, on est mitigé devant cet album de Ndidi O, il reste un goût amer, comme un sentiment de gâchis qui se dégage de ces quelques titres qui viennent polluer un disque qui aurait pu être de bien belle facture. Ndidi continuerait-elle encore à chercher sa voie comme ce fut le cas à ses débuts ? On espère que non car les magnifiques ballades soul blues voire gospel dont elle a le secret méritent d’y consacrer un autre album que l’on attendra avec impatience pour s’assurer qu’elle emprunte la route qui lui sied le mieux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Dark Swing de Ndidi
Une 2ème chronique de l'album Dark Swing de Ndidi
L'interview de Ndidi (jeudi 13 mars 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Ndidi O
Le Myspace de Ndidi O
Le Facebook de Ndidi O


Romain Bayart         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

NDidi (24 février 2014)
Ndidi O (30 avril 2009)
Ndidi O (30 avril 2009)


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=