Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival International Benicàssim #15 (2009)
The Coronas - The Bishops - No Reply - The View - Mystery Jets - Naïve New Beaters - Los Coronas - Oasis - The Walkmen - Mancuniens - Gang of Four - Glasvegas - We are standard - Four Tet  (Benicàssim, province de Castellón)  jeudi 16 juillet 2009

Bon, ok, le FIB est un festival fait par des producteurs anglais pour des Anglais et je m’attends toujours à une grosse machinerie promouvant le spectacle et la grosse ambiance.

Mais cette année, tout se perd : des panneaux interdisent le "crowd surfing" (slams), le programme et les horaires sont devenus pour la première fois payants (7 euros), et l’excellent journal du FIB (qui était édité et distribué le lendemain) a tout bonnement été supprimé.

De plus, les conditions climatiques dantesques perturberont énormément le déroulement du festival ; nous en reparlerons pour la journée du vendredi. Mais le Fib, c’est toujours de la bière, du vomi, des Anglaises pomponnées, trois scènes et un chapiteau servant de nightclub, et surtout de très nombreux artistes. En voici une large sélection.

19h : Les Irlandais de The Coronas commencent à chauffer l’ambiance de la scène Fiberfib en distillant leur sympathique rock pop sunshine repris en chœur par de nombreux compatriotes agitant leur drapeau national.

Pendant ce temps-là, les jumeaux londoniens de The Bishops officient sur la grande scène. Leur rock essaie d’envoyer du bois pour bien débuter les festivités de la nuit mais la sauce prend assez moyennement malgré tous les efforts du chanteur-guitariste.

Dès le début du show, durant les solos de guitare, il sert les dents et se fléchit sur ses genoux comme s’il s’affairait à une tâche ultra difficile. Sympathique mais je ne sais pas à quel degré prendre ses mimiques.

Ne pouvant me retenir de rire, je file voir No Reply sur le scène Fiberfib. Ce groupe jazz-swing-ska espagnol assurera une prestation étonnante pour ce genre de festival peu habitué à ces sonorités, mais qui fit son petit effet, vu la foule assez conséquente ondulant au son de leurs cuivres.

De retour sur la grande scène, j’écoute la pop sunshinogarage de The View : le jeune groupe écossais sait assurer une ambiance à la fois cool et sympa. Dans un genre assez proche, ils sont suivis par les Mystery Jets : ces deux groupes préparent parfaitement le terrain pour les deux frères Mancuniens qui vont suivre sur cette scène.

21h : c’est l’heure des Naïve New Beaters. J’essaie de faire un peu de rimes humoristiques pas terribles car le show pseudo-comique douzième degré du trio français le plus fashion du moment est, à mes yeux, plutôt faible. Faiblesse également des sons déclenchés par leur sampler ; il n’y a même pas un petit côté cheap avec un grain particulier : ça sonne très banal.

Et malgré une présentation visuelle elle aussi décevante, le groupe se démène suffisamment pour faire pas mal danser la petite scène Fib Club. Usurpation ? Mais à mon avis, mieux vaut écouter l’album un peu bourré à une soirée entre potes, ou alors écouter la pub Nokia dans lequel on entend leur single "Live Good". Suivent ensuite les Espagnols de Los Coronas ; intéressant groupe de surf guitar, type de son un peu trop rare dans les festivals.

23h : La grande scène est désormais archi-comble pour Oasis. Les frères Gallagher entament leur concert dans une ambiance indescriptible où les gobelets de bière arrosent davantage la foule que les gosiers.

Le début est un peu décevant car c’est toujours le même. Il y a trois ans, lors de leur dernier Bénicassim, Oasis a enchaîné les mêmes trois premiers titres…

Pas mal d’interruptions parsèment ce concert : des Anglais bourrés sont montés sur un système d’enceintes et Liam Gallagher se fait même ambassadeur du service d’ordre pour leur demander de descendre sous peine d’arrêter le show. Liam s’arrête une seconde fois, pendant "Wonderwall", mais je n’ai pas vraiment compris ce qu’il s’est passé ; a priori un problème de son. Il semblait énervé donc le groupe s’arrêta puis repris le morceau dès le début, trois minutes plus tard. Bref, comme d’hab, des dizaines de milliers de personnes chantent à tue-tête "Don’t look back in anger" ou "Champagne Supernova" (émaillé d’une coupure de son totale pour le public pendant 30 secondes sans que le groupe ne s’en aperçoive). L’ultime titre sera leur cover de "I am the walrus" des Beatles. Donc, une grosse ambiance, un son pas terrible émaillé de soucis, un Liam saoulé peu convaincant… mais comme les Anglais considèrent Oasis comme des dieux vivants (le public est toujours à donf), ça passe quand-même.

Pendant ce temps-là jouaient sur la scène Fiberfib le très intéressant groupe new-yorkais The Walkmen ; mais je me suis encore fait piéger par la foule présente pour Oasis : impossible de traverser la grande scène pour checker un autre concert. Ca m’apprendra à mater les groupes de stars en me la pétant dans l’espace presse… J’espère seulement que le faible nombre de festivaliers ayant fait l’impasse sur les Mancuniens ont apprécié les mélodies "indé-chirantes" des Ricains.

Les vieux Gang of Four viennent tout juste de commencer sur la scène Fiberfib. Leur punk dansant avec basse rebondissante fait groover pas mal de monde notamment sur le tube indémodable "Damaged goods". Les Ecossais de Glasvegas enchaînent sur la grande scène, dans un registre frôlant le pop-variétés pas à mon goût et seront suivis par We are standard (rock électro dansant).
Les djs Four Tet, Justus Jöhncke et surtout le mythique producteur de Détroit Kevin Saunderson s’occuperont de la partie purement électro, pour la nuit.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

The Coronas en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
La chronique de l'album eponyme de The Bishops
La chronique de l'album For now de The Bishops
La chronique de l'album Interview de The Bishops
The Bishops en concert à Rock Is Dead ? #3 (16 décembre 2008)
The View en concert au Festival Les Transmusicales 2007 (Jeudi)
La chronique de l'album Twenty One de Mystery Jets
La chronique de l'album Serotonin de Mystery Jets
Mystery Jets en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
La chronique de l'album Divers EP de Naive New Beaters
La chronique de l'album Wallace de Naive New Beaters
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du samedi - Chew Lips - K'Nann - Viva and the Diva - Plan B - Quadricolor
Naive New Beaters en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
Naive New Beaters en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Naive New Beaters en concert à Paléo Festival #34 (2009) - 2ème
Naive New Beaters en concert au Festival FNAC Indétendances 2009 (samedi 15 août 2009)
Naive New Beaters en concert au Fil (30 avril 2010)
Naive New Beaters en concert au Festival Rock en Seine 2010 (samedi 28 août 2010)
Naive New Beaters en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - samedi 2 juillet
L'interview de Naive New Beaters (5 mai 2009)
La chronique de l'album Don't believe the truth de Oasis
La chronique de l'album Be here now de Oasis
Oasis en concert au Festival International de Benicassim 2005 (dimanche)
The Walkmen en concert au Festival GéNéRiQ 2009
The Walkmen en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
The Walkmen en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - vendredi 2 novembre
Gang of Four en concert au Festival Les Trans 2005 (Samedi)
Gang of Four en concert au Festival Les Inrocks 2006
Gang of Four en concert au Festival All Tomorrow's Parties
La chronique de l'album eponyme de Glasvegas
Four Tet en concert au Festival International de Benicassim 2005 (vendredi)
Four Tet en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)
Four Tet en concert au Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
Four Tet en concert au Festival Villette Sonique # (édition 2014) - jeudi 5 juin

En savoir plus :
Le site officiel du Festival International Benicàssim 2009
Le Myspace du Festival International Benicàssim 2009

Crédits photos : Spud


Spud         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

The Bishops (17 décembre 2008)


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=