Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival International Benicàssim #15 (2009)
Polly Mackey and the Pleasure Principle - Nacho Vegas - Paul Weller - Kings of Leon - Tom Tom Club - The Horrors - Maxïmo Park  (Benicàssim, province de Castellón)  vendredi 17 juillet 2009

Je passe vite sur le rituel nuit courte rythmée par les basses et les conversations toujours colorées des voisins, sauna sous la tente dès 8h, jus d’orange, douche, plage, dodo, coup de soleil,  ravitaillement au "Consum" climatisé, douche, et… deuxième soir.

On commence par une petite découverte dont les écrans faisaient la promo depuis la veille : Polly Mackey and the Pleasure Principle (tout un programme !). Malgré son jeune âge (et un nom à coucher dehors), Polly assure ! Avec ses petits copains, un peu perdus sur cette scène trop grande pour eux, elle va délivrer un bon moment de pop/rock très typée Californication (la série, pas les Red Hots, faut pas exagérer). Elle laisse ensuite la place aux ballades efficaces du vétéran Nacho Vegas, le Leonard Cohen espagnol. Les natifs apprécient.

Pas le temps de chômer, c’est un autre vétéran (Paul Weller) qui s’empare de la grande scène [à noter le manque d’originalité de l’organisation qui nous sert depuis la veille les mêmes chansons pendant les changements de groupe (à savoir les excellents Go-Betweens et leur tube "Was there anything I can do", le plus étonnant Etienne Daho et "Bleu comme toi" ou encore la fraîcheur du "You’re in a bad way" de St Etienne)].

Le concert est vite concurrencé par un départ de feu léchant la tribune VIP qui, ironie du sort et telle la sœur Anne, ne voit rien venir, car de dos ! L’incendie, attisé par un vent violent, finira par ravager l’ensemble des Oliviers menant à la plage, laissant un paysage assez crépusculaire. Une (jeune) anglaise me demande quel est le titre connu du monsieur sur scène mais finalement parait plus étonné par le fait de voir un français à Benicassim que par la réponse… Le concert est d’ailleurs écourté car la météo change très vite, la température chute et le vent se renforce sacrément, mettant en péril les écrans géants et l’ensemble des armatures des différentes scènes. On nous annonce une courte interruption pour mettre un peu d’ordre.

S’en suit une magnifique désorganisation qui nous prédit sans cesse la reprise imminente des concerts avec les très attendus Kings of Leon. Pour passer le temps, la foule erre de stand en stand, profitant au passage d’un anglais jovial massacrant "Beat It" à Guitar Hero, du Space Invader Challenge (si, si !) chez Kaspersky ou des imitations de Mister Freeze offertes par Vodafone. Après une heure d’incertitude, ça y est, on nous le promet, les KoL vont débarquer. La lumière s’éteint, les gobelets fusent et… un gentil speaker nous annonce que finalement, ce sont les modestes New Yorkais de Tom Tom Club qui arrivent ! Je vous laisse imaginer l’accueil qui leur est réservé ! Ca siffle, ça chahute et ça renvoie du gobelet (comme quoi dans la joie ou le malheur, l’émotion se manifeste toujours de la même façon !). Beaucoup de courage en tous cas pour le groupe…

Je préfère quitter le site car je m’inquiète pour ma tente et j’ai bien senti que The Horrors, Maxïmo Park et Kings of Leon ne montreraient pas la pointe d’une guitare. Arrivé au camping, c’est le chaos le plus total : la plupart des tentes sont partis rejoindre d’autres horizons et l’on croise ça et là des sacs de couchage, des matelas volants et autres sous-vêtements. Le camping sera finalement évacué pour ceux qui souhaitent dormir au calme dans un gymnase de la ville, mais bravant les intempéries (et surtout trop fatigué pour me lever), je tiendrais les quatre coins de ma tente jusqu’au bout de la nuit !

Le petit matin et la lumière du jour ne rassurent personne sur la poursuite des festivités. Les points infos sont mystérieusement déserts et les bénévoles qui ont pourtant un talkie greffé à l’oreille restent muets. Et le miracle aura bien lieu : en quelques heures, le site pourtant défiguré va renaître dans une version un peu plus light et quelques mètres carrées de toile en moins.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Cajas de musica dificiles a parar de Nacho Vegas
L'interview de Nacho Vegas (Août 2003)
La chronique de l'album Studio 150 de Paul Weller
La chronique de l'album True Meanings de Paul Weller
Paul Weller en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Paul Weller en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - samedi
La chronique de l'album Aha shake Heartbreak de Kings of Leon
Kings of Leon en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (dimanche)
Kings of Leon en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
The Horrors en concert au Festival Les Trans 2006 (Jeudi)
The Horrors en concert au Festival Rock en Seine 2009 (samedi 29 août 2009)
The Horrors en concert au Phare (lundi 23 novembre 2009)
The Horrors en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du dimanche
The Horrors en concert au Festival Rock en Seine 2011 (dimanche 28 août 2011)
The Horrors en concert au Grand Mix (samedi 10 décembre 2011)
The Horrors en concert au Festival International de Benicàssim #18 (jeudi 12 juillet 2012)
La chronique de l'album A certain trigger de Maximo Park
La chronique de l'album Our earthly pleasures de Maximo Park
La chronique de l'album The National Health de Maximo Park
Maximo Park en concert au Festival La Route du Rock 2005 (Dimanche)
Maximo Park en concert au Festival La Route du Rock 2005 (dimanche)
Maximo Park en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Maximo Park en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
Maximo Park en concert au Festival Summercase 2008 (vendredi)
Maximo Park en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Maximo Park en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Maximo Park en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du samedi
L'interview de Maximo Park (13 août 2005)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival International Benicàssim 2009
Le Myspace du Festival International Benicàssim 2009


LaBat’         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=