Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Adam Green
La Maroquinerie  (Paris)  1er mars 2004

Pour son quatrième show parisien en moins d’un an, après Mains d’œuvres, une première partie des Kills à la Cigale et un showcase chez Gibert, le génial Adam Green revient en ce début d’année pour investir la Maroquinerie, chose inédite, avec un backing band.

La mise en bouche est assurée par un duo mixte français, Ponnie, visiblement fortement influencé par ce Moldy Peach. Quelques reprises inaccessibles ("Jolen", "Good Vibrations" …), un titre au-dessus du lot genre "je suis belle, tu es moche", rien de franchement inoubliable, mais le temps passe …

Contrairement aux autres fois, c’est dans une salle complètement sold-out qu’Adam doit se produire, lequel arrive sur scène telle la star attendue par tous, une fois ses musiciens en place.

Dès le départ, cette nouvelle prestation s’annonce en tout point différente des précédentes.

La présence du groupe tout d’abord, ambiance potache, virtuosité au placard pour un résultat parfait ouvrant musicalement plus de possibilités sans pour autant être trop envahissant.

Le répertoire ensuite : la quasi-totalité de "Friends Of Mine" incluant les magiques "Salty Candy", "Bluebirds", "Hard To Be A Gril" ou encore "Friends Of Mine", cinq ou six inédits et un unique "Dance With Me", splendide au demeurant, de "Garfield". Adam lui-même enfin, mué en crooner alternatif, prenant des poses pour chanter, dansant maladroitement, remerciant le public d’être venu aussi nombreux.

Fin du concert et du premier acte avec "Jessica", accueillie par un tonnerre d’applaudissements dès les premiers accords.

Entrée en scène identique pour le premier rappel, musiciens d’abord puis chanteur ensuite dans un registre plutôt inédit, une reprise de Chuck Berry avant une formidable version musclée de "Baby I’m Gonna Die Tonight". Adam s’éclipse puis revient seul, s’empare d’une guitare sèche pour renouer avec ses traditionnels sets solos : "Computer Show" et "Can You See Me" belles à pleurer pour une conclusion en guise d’apogée du set.

Qu’on le veuille ou non, Adam Green a désormais tourné la page sur les délires punkoïdes (et sur l’antifolk si tant est que cela signifie quelque chose) compromettant fortement tout espoir de reformation des Moldy Peaches. Pourtant ce changement ne semble pas l’affecter personnellement, tout ce second degré dans l’interprétation, dans les orchestrations ne peut avoir atteint son intégrité.

Il est juste devenu Adam Green … mais n’en est pas moins passionnant.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Friends of mine de Adam Green
La chronique de l'album Jessica de Adam Green
La chronique de l'album Gemstones de Adam Green
La chronique de l'album Jacket full of danger de Adam Green
La chronique de l'album Sixes & Sevens de Adam Green
La chronique de l'album Engine of Paradise de Adam Green
Adam Green en concert à La Cigale (7 juin 2003)
Adam Green en concert à Mains d'Oeuvres (26 mai 2003)
Adam Green en concert à La Cigale (12 avril 2006)
Adam Green en concert à La Maroquinerie (24 septembre 2007)
Adam Green en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
Adam Green en concert à L'Aéronef (jeudi 11 février 2010)
L'interview de Adam Green (7 juin 2003)
L'interview de Adam Green (mars 2004)
L'interview de Adam Green (7 juin 2005)
L'interview de Adam Green (7 février 2006)


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=